Ma journée d’attachée de presse

8 novembre, 2009 8 novembre, 2009   8 novembre, 2009 0 commentaire

Corinne HENNEQUIN, directrice d’Hémisphère Sud, agence de relations presse/relations publiques spécialisée dans l’art de vivre et située à Paris et Bordeaux.

Je me réveille toujours 10 minutes avant mon réveil pour le plaisir de l’éteindre et d’avoir la satisfaction de m’épargner ce premier stress sonore du matin. Mon premier geste une fois debout : regarder le jardin par la fenêtre pour m’assurer que la vie est telle que je l’ai laissée la veille au soir.

Après avoir nourri mes trois chats, ma journée commence avec un papillonage médiatique : douche avec Europe 1 et France Inter, petit-déjeuner devant Telematin en feuilletant un magazine féminin, un paquet de post-it à portée. J’adore la presse magazine, qu’elle soit professionnelle ou grand public, j’y puise des idées, je tâte le pouls des tendances, je m’imprègne des angles éditoriaux des journalistes… J’aime griffonner les pages qui m’interpellent, laisser des notes à l’attention de mon équipe. En fonction des secteurs d’activités dans lesquels sont spécialisées les attachées de l’agence, je leur sélectionne les articles susceptibles de les intéresser avec des post-it de couleur. Après avoir déposé mon fils à l’école, j’arrive au bureau où je commence par lire toutes les newsletters auxquelles je suis abonnée et qui m’attendent dans ma boîte mail. Je parcours ensuite le quotidien Sud Ouest.

Après un coup d’oeil à la liste des missions de la journée que j’ai dressée la veille, j’appelle mon équipe de Paris pour faire le point sur les dossiers et les urgences. Le planning hebdomadaire des bureaux de Paris et Bordeaux est réactualisé en permanence en réseau par toutes les attachées de presse de l’agence sur un seul document. Nous savons ainsi à tout moment sur quels dossiers nous travaillons, ce qui nous permet de décupler notre force de travail en rationnalisant notamment nos relations avec les médias. Chaque attachée de presse connaît les dossiers de toute l’agence et est en mesure de renseigner un journaliste sur plusieurs actualités clients dans le cadre par exemple de la préparation des dossiers spéciaux. Après ce point téléphonique avec mon agence parisienne que je vais voir tous les 15 jours, j’organise une réunion hebdomadaire avec mon équipe de Bordeaux. C’est l’occasion de débattre de certains sujets médiatiques : est-il vraiment judicieux de communiquer maintenant sur cette information ou ne faut-il pas attendre de créer avant un buzz autour ? quel lieu tendance proposer à ce client pour la soirée dégustation de son dernier millésime ?… 10h30 : c’est la fin des conférences de rédaction, nous pouvons commencer à rappeler les journalistes pour la conférence de 11h30 de tel client et le voyage de presse oenotouristique de la semaine prochaine. Pause déjeuner sur le pouce chez moi en feuilletant des magazines ou déjeuner stratégique avec un client ou déjeuner convivial avec un journaliste. L’après-midi file à toute allure : on termine une « propal » pour un appel d’offre, je relis les communiqués de presse et dossiers presse avant qu’on les soumette aux clients, je travaille avec mon équipe sur les sélections de fichiers de presse pour telle opération, je prépare un bilan d’analyse de campagne de presse pour la négociation de reconduction de contrat du lendemain, j’envoie des visuels et compléments à tel journaliste qui boucle son article… avant de filer vers une réunion client en fin de journée J’enchaîne avec une conférence sur la sortie d’un nouveau magazine ou une soirée de mon Club de dégustation 100% féminin L & vin. Ces soirs-là, je rentre vers 23h, épuisée mais heureuse de toutes ces rencontres qui me nourrissent et je me dis que je fais un métier formidable !

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire