Une journée de consultant…à Pékin

28 mai, 2010 28 mai, 2010   28 mai, 2010 0 commentaire

Natalia Eude, après  des études et quelques années d’expérience à Londres, a rejoint Fleishman-Hillard, un des premiers réseaux de conseil en relations publiques et communication corporate dans le monde. Installée à Paris depuis 2008, Natalia Eude, Account Manager au sein du Pôle Corporate, Natalia travaille actuellement  pour le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) ainsi que les Vins de Chablis, sur le déploiement des deux campagnes à l’international et la gestion au quotidien du réseau.

Une journée de consultant…à Pékin

La journée que je vais vous raconter pourra vous paraître, à première vue, hors du commun et pourtant j’ai déjà vécu plus de dix journées similaires depuis le début de l’année. Fleishman-Hillard, agence internationale de conseil en communication, gère en effet de nombreux budgets d’envergure internationale, comme par exemple mon client, Le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB),  pour qui nous gérons sa stratégie de communication à l’exportation, notamment dans une quinzaine de pays dans le monde.

Levée à 6h50 au Ritz Carlton de Pékin. Aujourd’hui, l’Interprofession des Vins de Bourgogne, mon client, organise un séminaire de formation pour les prescripteurs locaux (importateurs, sommeliers, cavistes etc.) et des rencontres avec la presse locale. Notre objectif : promouvoir nos vins et accroître leur visibilité sur le marché chinois.

7h45 – Premier point logistique dans la salle du séminaire pour m’assurer que celle-ci soit bien installée, le staff correctement briefé, les vins au frais, les outils d’édition développés par nos soins disposés pour les participants.

8h15 – Rendez-vous format petit-déjeuner de travail, avec le client et notre porte-parole pour faire un point à date sur les interviews presse confirmées et le déroulé des rencontres de l’après-midi. Réunion indispensable car les journalistes confirment et annulent leurs rendez-vous à la dernière minute.

9h – Il est l’heure de retrouver notre formateur, un conférencier de renommée, connu et reconnu pour ses compétences dans le domaine du vin, sélectionné et briefé par notre agence. Dernier point et c’est l’heure de déguster tous les vins qui seront bientôt présentés aux prescripteurs. Une procédure indispensable car les vins auraient pu mal tourner lors du transport.

9h45 – Les premiers invités arrivent et je supervise l’accueil des participants avec les hôtesses recrutées pour cette occasion. En 15min, tous les participants sont enregistrés et confortablement installés dans leur siège. Je suis contente, sur 80 confirmés, nous avons 71 participants dans la salle ce qui représente un beau résultat.

10h – Le séminaire débute et je lance la présentation, animée par notre conférencier et qui comprend également la projection de quelques films et un système de vote électronique qui nous permet en outre, d’animer le séminaire et de le rendre plus interactif. Les participants adorent ce module de formation, développé par notre agence spécialement pour notre client. Après un échange de questions-réponses, les participants terminent en remplissant un questionnaire de satisfaction ; une manière pour nous d’obtenir leur ressenti, d’identifier des thématiques pour de futures opérations ainsi que des axes d’amélioration. Au final, notre client peut être satisfait de l’opération qui a rassemblé plus de 70 prescripteurs influents.

12h15 – Fin du séminaire, direction la salle de presse afin de finaliser la mise en place des posters, cartes du vignoble, brochures et bouteilles de vin prêtes à être dégustées. Le représentant de notre agence sur place offre succinctement une présentation du marché local au porte-parole y compris les éventuelles susceptibilités culturelles et les thématiques ‘sensibles’ afin de préparer ce dernier aux rencontres avec la presse.

12h45 – Les interviews débutent et notre porte-parole, très à l’aise avec la presse, présente de manière claire et éloquente les spécificités des vins de Bourgogne. De mon côté, je m’assure que tous les journalistes ont l’opportunité d’échanger avec notre porte-parole et je leur présente brièvement nos projets sur le marché chinois. Les journalistes sont enchantés d’avoir un espace dédié, offrant une vraie découverte de ces vins. Un ‘goodies bag’ leur est remis, comprenant des brochures, quelques outils promotionnels et une belle bouteille de Bourgogne en souvenir pour continuer leur découverte chez eux, en famille ou entre amis.

17h30 – Fin des interviews presse et point sur les rencontres de l’après-midi : 9 interviews réalisées avec des médias variés ; des bloggeurs influents, des spécialistes du vin, des journalistes de la presse art de vivre mais également des journalistes de quotidiens, de la presse économique venus s’enquérir sur les tendances, l’investissement économique des vins de Bourgogne en Chine. Nous sommes ravis car en invitant un panel de journalistes aussi varié, nous augmentons en visibilité et créons un réel buzz médiatique autour de notre venue et de nos vins. Au final, nous faisons un point avec le client et le porte-parole et convenons des informations complémentaires et des visuels à envoyer aux journalistes.

18h – Après une douche très rapide, rendez-vous dans le lobby de l’hôtel pour un dîner officiel dans un restaurant de Pékin. Une heure de route avec les 35 représentants de Domaines ayant participé à nos actions – une opportunité pour moi de valoriser le résultat de nos actions auprès d’eux et de montrer la visibilité que nous leur apportons.

19h – Arrivée au restaurant. Un dîner-dégustation est offert à une sélection de fervents amateurs de vins de Bourgogne de la région de Pékin. Les discussions sont animées et débordent aussi sur la culture chinoise. Une occasion unique d’enrichir notre connaissance sur ce pays. Des dossiers de presse sont remis aux journalistes et nous échangeons sur le future : comment se porte le vin de Bourgogne en Asie, perspectives de développement, réaction du consommateur chinois vis-à-vis des vins français.

22h30 – Fin du dîner – le sentiment prévaut que les vins de Bourgogne s’accordent parfaitement avec la cuisine chinoise. C’est donc une opération réussie – d’ailleurs nos invités paraissent ravis d’avoir pu déguster une palette de vins et échanger avec les représentants de la Bourgogne. Notre passage en Chine n’est certainement pas passé inaperçu…ce qui était bien entendu notre objectif !

23h30 – Arrivée à l’hôtel et après une journée bien remplie, je ne rêve que d’une chose, prendre un bain et dormir…. as tomorrow is Shanghai and the show must go on !

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire