Ma journée d’attachée de presse

24 novembre, 2010 24 novembre, 2010   24 novembre, 2010 0 commentaire

Jean-Sébastien Tisserand – Chef de projets Clementine Communication Paris

La journée type, il n’y en a pas vraiment… Cela dépend grandement de l’actualité, des demandes d’interviews, des clients… je dois être flexible et à l’écoute. Voici quand même à quoi ressemble la majorité d’entre elles !

8h : Ma journée type commence 1h30 avant le bureau. Dès le réveil, je me branche sur la radio ou la télé à l’affut des dernières informations. Même si celles-ci ne sont pas directement liées à nos clients (petit rappel : les domaines d’expertise de l’agence sont l’art de vivre, le monde du vin et des spiritueux, la gastronomie de luxe), il est toujours intéressant de savoir ce qui se passe à l’étranger, et en particulier pour moi aux USA. J’y vais régulièrement, ce pays m’attire beaucoup et se place souvent en avance par rapport aux tendances. Mon rêve est d’ouvrir un bureau RP à Chicago. « Paris – Londres – Chicago » : pas mal comme agence internationale, non ?

9h30 : arrivée au bureau après avoir acheté la presse : quotidienne, économique, masculine… l’équipe décrypte les nouvelles modes, l’actualité de nos clients et celle de leurs concurrents. Une petite revue de presse s’improvise tout en lisant les mails reçus depuis la veille au soir.

10h : les journalistes sont dans les rédactions, il est temps de les harceler… Bien sûr que non ! Nous n’avons nullement pour habitude d’appeler le même journaliste dix fois. Ce qui est important est qu’un échange s’instaure. Bien sûr l’appel est parfois intéressé (invitation à un événement presse, placement de produits dans le prochain numéro de tel ou tel magazine), mais ce qui est essentiel est d’avoir un véritable dialogue : comprendre pourquoi le journaliste va parler de tel sujet, lui proposer de traiter celui-ci en parlant de nos clients s’il pense que cela peut l’intéresser, proposer un angle original, suggérer un rendez-vous à Paris ou un voyage de presse en Province pour caler les choses… Ca c’est constructif !

Parfois je m’absente aussi du bureau avec l’équipe pour un déjeuner presse. Dans ce cas, préparation de la journée plusieurs semaines en amont.

Pause de midi (plutôt 13h…) : soit devant l’ordinateur en continuant à traiter les demandes et projets en cours ; soit, et c’est le plus agréable, avec des collègues de bureau. Nos voisins travaillent tous dans des spécialités différentes : designer, événementiel, architectes, web, nouveaux médias… il est intéressant de partager nos expériences, de voir comment fonctionnent les autres secteurs.

14h-18h : retour au bureau où l’après-midi se partage entre relances, concrétisation de projets, recherches de nouveaux clients… Cela peut parfois laisser place à des visites de lieux, restaurants… pour un événement à venir.

N’oublions pas que nous avons aussi un bureau à Londres, le siège social de la société a été créé deux ans avant le bureau parisien ; les deux sont managés par la directrice depuis la capitale anglaise. Il m’arrive donc, comme le week-end dernier, d’y passer un ou deux jours, cela permet de me frotter à une autre façon de traiter l’information, plus directe… idéal en attendant Chicago !

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire