News des médias

19 janvier, 2011 19 janvier, 2011   19 janvier, 2011 0 commentaire

L’agence LEWIS a enquêté auprès des professionnels du marketing et de la communication et a démontré qu’ils souffrent du contexte économique incertain et peu favorable aux dépenses liées à leurs domaines d’expertise. Cette enquête a été effectuée auprès de 110 professionnels entre septembre et novembre 2010, tous secteurs confondus.

Le budget des entreprises consacré à la communication et au marketing n’augmentant pas, les responsables doivent s’en contenter et l’optimiser au maximum. Ceci les place dans une situation complexe et provoque chez eux la première source d’angoisse au travail.

Le principal but des directions marketing et communication est avant tout d’accroître la notoriété de leur marque pour gagner des parts de marché et cela passe par une multitude de canaux : les médias traditionnels, le web, les réseaux sociaux, l’événementiel et les prises de parole afin de toucher le grand public et les consommateurs. Avec moins de moyens mais plus d’objectifs, les professionnels souffrent énormément du stress dû à la pression environnante : grosse quantité d’emails, impossibilité d’embaucher, journées surchargées, manque de moyens, etc.

2011 ne s’annonce pas moins stressante que 2010 car pour la plupart des entreprises, leur budget communication et marketing n’augmentera pas. L’optimisation des budgets restera donc le plus grand challenge pour la majorité d’entre eux. Par conséquent, l’innovation et l’imagination sont leurs maîtres mots. Ils doivent trouver des moyens originaux et à moindre coût pour asseoir l’image de leur marque. La solution semble être les Relations Publiques et les réseaux sociaux puisqu’ils apportent une grande visibilité tout en restant bon marché. Mais ces choix doivent être justifiés en interne. Il est essentiel de mettre en place des outils de mesure pour mieux évaluer l’impact de leur communication et ainsi justifier des budgets dépensés. Montrer en interne l’impact des campagnes de communication et leurs bénéfices permet d’être soutenu. Il est également très important de faire partie d’un cercle d’influence : rencontrer le maximum de partenaires et de prestataires pouvant les aider à améliorer leur efficacité et atteindre leurs objectifs.

Pourtant, la rentrée 2011 est envisagée par les professionnels de la communication et du marketing, plus sereinement que 2010. Ils affrontent actuellement l’après crise. La situation devrait s’améliorer même si tous restent sur leurs gardes quant aux perspectives à plus long terme.

Pour plus d’informations sur l’étude : http://www.teamlewis.com/fr
Etude complète et illustrée de graphiques disponible sur demande auprès de Nicolas Lefèvre au 01 55 31 75 62

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire