Etat des lieux : ont-elles souffert de la crise ?

16 mars, 2011 16 mars, 2011   16 mars, 2011 0 commentaire

Patricia Desmerger, Directice de l‘agence Campagne

 

 

 

Pouvez-vous dresser un état des lieux de vos activités : ont-elles souffert de la crise ?

La crise n’a pas affecté mon activité et malgré cette période des plus moroses, cette année 2010 reste pour moi une bonne année. Exerçant les relations presse pour des organisations professionnelles du bâtiment et des travaux publics, j’ai pu constater que celles-ci ont un besoin considérable de communiquer et d’informer. Elles ne peuvent se passer de synergies avec la presse. En général, mes clients consacrent peu de budget aux achats d’espaces publicitaires, si bien que le canal de communication privilégié reste l’information et les relations presse, même en période de crise.

Dans un contexte économique morose, en quoi les relations presse sont-elles bénéfiques aux entreprises ?

Contourner les relations presse serait même une très mauvaise idée. Même en période de crise, il est crucial de continuer à communiquer.

Une entreprise a toujours besoin de visibilité et se doit d’exister dans son univers presse. Les relations presse crédibilisent l’image de l’entreprise aux yeux de tous ses publics et de son environnement professionnel. Une entreprise, et qui plus est une organisation professionnelle, doit sans cesse affirmer son identité, défendre ses intérêts auprès des acteurs locaux ou nationaux qui maîtrisent les institutions et les réglementations et doit défendre ses positions en termes d’environnement et de développement durable.

Que répondre aux idées préconçues comme « les relations presse sont superflues et inutiles ? »

Les relations presse permettent aux entreprises d’exister sur leur territoire, elles ne sont en aucun cas superflues et inutiles ! Les entreprises en ont un besoin vital pour informer, éduquer, mobiliser, crédibiliser. Le plus important pour faire passer un message n’est pas ce que les entreprises disent d’elles mais ce que l’on dit d’elles ; ainsi ce sont les journalistes, et plus généralement tous les prescripteurs crédibles parce que perçus comme objectifs, qui sont les meilleurs relais des intérêts d’une entreprise ou d’une profession et de la construction de son image.

Trop d’entreprises n’utilisent pas encore les relations presse. Partant de ce constat, comment faire naître une culture RP dans les entreprises ?

Avant, il n’y avait pas de culture systématique de relations presse dans les entreprises, cette technique de communication était mal connue. Aujourd’hui la plupart des entreprises l’intègre dans leur stratégie et savent l’utiliser à bon escient. Cependant, il n’y a pas toujours de vrais experts qui savent gérer les relations presse, si bien que la réflexion sur le ciblage fait défaut et que les journalistes sont envahis de communiqués de presse qui ne leur correspondent pas. Je pense qu’il faut remettre les choses à leur place et que chacun exerce le métier qu’il sait faire ! Pour faire des relations presse, il faut de l’expérience, et surtout du temps et de la ténacité.

En quoi les relations presse sont importantes dans une stratégie de communication et en quoi diffèrent-elles des canaux des communication traditionnels (la publicité, le sponsoring…) ?

Dans un plan de communication, il est difficile de programmer une stratégie de moyens sans relations presse. Tout événement, pour être visible, doit forcement être relayé par la presse, d’où l’importance d’une opération de RP.

Bien évidemment il faut privilégier des politiques de relations presse sur le moyen, voire le long terme, afin qu’elles portent pleinement leur fruits. Une stratégie de relations presse est plus efficace si elle est menée tout au long de l’année, avec un service de presse permanent, capable de réagir dans des situations de crise : une bonne connaissance des journalistes facilite les relations dans ce cadre et favorise l’écoute dans les actions de lobbying.

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire