Bodgan KOWAL, nous éclaire sur la ligne éditoriale de Patrimoine TV

16 mai, 2011 16 mai, 2011   16 mai, 2011 0 commentaire

Créée en 2006, Patrimoine TV est la première web TV financière française. Fondée sur un pari (l’avènement de la vidéo sur le net) et très innovante, axée sur la mise en valeur des acteurs de la finance, cette web TV pas comme les autres s’est rapidement imposée comme un média incontournable du secteur. Bodgan KOWAL, Rédacteur en Chef, Responsable du pôle audiovisuel de Patrimoine TV, nous éclaire sur la ligne éditoriale de ce média atypique.

 

 

 

Quel est le positionnement de Patrimoine TV et quelle est son audience ?

Nous interviewons et faisons réagir les principaux acteurs du monde de la finance, de l’assurance-vie et de l’Asset Management. Nous réalisons des émissions en studio et des reportages tournés en France et à l’étranger, disponibles selon les cas en version gratuite ou payante.

Ayant une expérience de la presse écrite et de la télévision, j’ai eu dès 2006 la certitude que la vidéo prendrait une place conséquente sur le web ; A l’époque, les connexions n’étaient pas excellentes et nous avons pris le risque de créer de toutes pièces des formats innovants dans l’univers des médias financiers.

Bien que la finance française soit un milieu assez restreint, 30 000 acteurs environ, nous enregistrons une moyenne de 120 000 connexions mensuelles et nos vidéos sont très reprises. Nos principaux auditeurs sont aujourd’hui les gérants de fortune, banquiers, assureurs, journalistes financiers, étudiants… Il est capital pour nous d’humaniser la finance grâce à la vidéo. Notre marque de fabrique consiste à mettre en valeur nos invités, notre plateau, et de fournir un important travail préparatoire sur les sujets que nous traitons, dans un souci d’intégrité et de transparence vis à vis de notre audience

Quels sont les informations et communiqués de presse que l’on peut vous envoyer ?

Nous proposons plusieurs formats : un grand débat qui voit s’opposer 2 économistes sur une analyse macro-économique d’actualité face à un gérant de PME, des consultants qui analysent l’évolution des marchés, une émission intitulée « Fenêtre sur Cour » présentée par un collaborateur avocat, ancien trader, dans laquelle les termes techniques sont expliqués sous formes de lexiques.

La communication financière et économique nous intéresse : résultats financiers d’entreprises, de banques, études de consultants et cabinets, initiatives d’entreprenariat en France, TPE / PME et Start-ups mais aussi livres et publications dédiés à la finance et l’économie…

Avec votre expérience, avez-vous des conseils et best practices à nous donner sur la communication financière ?

Je déplore une trop grande uniformité des communiqués de presse. J’en reçois une centaine par e-mail quotidiennement et il est difficile de les distinguer, de les trier. Je conseillerais de tout miser sur la différenciation, via la vidéo, l’animation, le graphisme… Je raisonne en journaliste, j’ai besoin de gagner du temps, d’aller à l’essentiel. Structurer les communiqués de presse comme des articles, respecter la hiérarchie de l’information, mettre en avant 5 ou 6 références clés (CA, bénéfices, capitalisation boursière…) sont autant d’atouts pour se différencier.

A mon avis, les entreprises ont intérêt à utiliser la vidéo pour communiquer ou à cibler leurs actions RP sur des médias privilégiant la vidéo : cela leur permet de montrer leurs dirigeants, de valoriser leurs locaux, leurs équipes, d’expliquer leurs produits clairement et rapidement… C’est un gain d’image et un impact accru sur leur cible. Ca va dans le sens de l’histoire et la technologie offre un immense boulevard à la vidéo : tablettes, Smartphones…

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire