Ma journée d’attachée de presse : Florence Deniau…

26 mai, 2011 26 mai, 2011   26 mai, 2011 0 commentaire

Florence Deniau Consultante en Communication.

Une journée type ? Je n’en ai pas et c’est bien pour cela que j’ai choisi ce métier. Etre freelance en communication implique des jours qui ne se ressemblent pas, sauf être toujours sur le qui-vive. Savoir ce qui se passe dans le monde, dans mon monde.

Je commence tôt car je travaille de chez moi et m’afflige des horaires sinon… c’est la déprime. Travailler en peignoir et chaussons Droopy ce n’est pas mon style et surtout cela me coupe l’énergie, même la voix au téléphone change, on devient plus mou et dilettant. J’aime être tôt « au bureau », certainement dû à mes habitudes en pays anglo-saxons. Le matin, c’est un vrai plaisir de découvrir les news sur le Net en buvant mon café avant la ballade matinale avec mon chien James.

Je commence par répondre aux emails qui attendaient depuis la veille ou sont arrivés la nuit car je travaille avec l’étranger, et à envoyer ceux demandant une réponse dans la journée. A 9h, je suis fin prête pour attaquer. Mes clients sont dans des domaines différents et ont des petites structures donc le contact entre nous est très humain et c’est ce qui me fait me lever le matin. J’ai toujours pensé que la vie c’est tous les jours et qu’il faut aimer ce que l’on fait et les gens qui en font parti : Life is not a dress rehearsal. C’est peut-être naïf mais cela fonctionne pour moi ! J’aime voir une parution comme si c’était la première jamais reçue. L’envoyer à mon client et qu’il soit content, non blasé. Seules les petites structures m’apportent cette petite joie. Comme un bon point dans le cahier d’école.

Tout au long de la journée, je téléphone, relance, écrit, envoie, reçois pars en RDV, papote avec ma copine attachée de presse, elle aussi freelance, car être seule est quelquefois pesant et surtout sans échange dans nos métiers, c’est la mort lente en perspective… Je recherche aussi de nouvelles idées car mes clients ont besoin d’une aide souvent marketing, voire commerciale quelque fois. Cela rend le budget plus intéressant et cela m’amène à sortir de mon domaine. Ouverte sur l’étranger depuis des années je leur apporte une expertise hors RP. Pour moi une bonne journée c’est quand j’ai la sensation d’avoir fait avancer chacun de mes clients sur mon échiquier imaginaire, celui de la communication.

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire