Table ronde Créativité RP

12 juillet, 2011 12 juillet, 2011   12 juillet, 2011 0 commentaire

Soyez créatifs…pour changer !

Quel plaisir de vous retrouver encore derrière l’écran pour la suite de notre feuilleton « Créativité RP » ! Aujourd’hui c’est la créativité sous l’angle du changement que je souhaite aborder.

 

En effet, souvenez-vous (oui, si vous étiez là, bien sûr… Sinon, restez-là ! On va vous dévoiler ce que vous auriez pu voir et entendre) : Christopher nous a raconté la petite histoire de la naissance (et presque déjà de l’adolescence) de Michel & Augustin (d’ailleurs, ils se sont peut-être arrêtés là nos espiègles cuisiniers non ?… Eternels adolescents ?).

Jusque-là me direz-vous, aucun changement puisque justement, eux, ils ont directement attaqué leur histoire par des comportements décalés ! …C’est vrai quoi, vendre des sablés qui sortent du four de la cuisine, tout juste emballés et livrés en vélo… Au vingt-et-unième siècle… C’est déjà très décalé ! Mais alors sortir en parler en pagne (non, pas encore en Espagne, ils y construiront un château plus tard peut-être) en pagne disais-je, tachés comme des vaches !… Là, ça s’inscrit dès le départ dans l’identité décalée. Anticonformistes de naissance dirait-on… Eux, on leur dirait bien « ne changez rien » justement !

Donc non, le changement, c’est plutôt notre ami Pierre Zimmer qui a souhaité en parler, pour rappeler 3 éléments essentiels, 3 conditions indispensables à ses yeux, pour parvenir vraiment à un changement, à une créativité… Débridée ??… Ca, c’est vous qui voyez…

– Il faut un soupçon (et même plus) de projet d’entreprise, une sorte de vision… un peu partagée par d’autres farfelus dans l’entreprise quoi ! …Tant qu’à faire, si vous n’êtes pas le seul à y croire… Parfois ça aide.

–  Ajouter une bonne dose d’audace (là : ne pas lésiner sur la quantité. Maïté, vous connaissez ?), et de courage. Idéalement : les deux, ça va ensemble.

Bon… Là, ne soyez pas choqués… Tout le monde ne peut pas participer ! Y’en a qui en ont, y’en a qui n’en ont pas, c’est comme ça. Arrivés à un certain stade de créativité, il y en a qui n’osent plus. Nous on pense, et on dit qu’il ne faut pas leur en vouloir. C’est normal. …Faut de tout pour faire un monde. …Et puis… Si tout le monde était créatif, est-ce que ça aurait un sens ? Franchement !…Allez, on n’ira pas jusqu’à dire que les créatifs devraient dire merci aux autres, à ceux qui ne le sont pas, que c’est grâce à eux qu’on les voit, non ?!… Que… Bon d’accord…

– Il faut une méga dose de rêve, d’utopie, et (mais « ou » aussi) d’humour. Là, sur le thème de l’humour, on est d’accord ou pas, mais la créativité n’en est pas le synonyme : on peut être super-créatif sans chercher à être drôle à tout prix. (Ca, je l’ai lu entre les lignes, dans la moue de Thierry : vous voyez, on n’est pas obligés d’être toujours d’accord, il en faut pour tous les goûts, et tous les avis).

L’expérience de Thierry Reboul est venue confirmer l’idée énoncée par Pierre : il a très joliment résumé son propos par une phrase qui fait mouche : « on peut toujours discuter de la créativité et de ses vertus, fondamentalement, il y a des marques qui la demandent -et heureusement-, parce que finalement, beaucoup la demandent mais peu l’achètent ». Après ça, chacun choisit son camp. Ikea a choisi, et décline depuis plusieurs années une saga qui se poursuivra bientôt avec l’installation de canapés dans un lieu insolite. Suivez-les, vous verrez.

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire