Table ronde Créativité RP

1 septembre, 2011 1 septembre, 2011   1 septembre, 2011 0 commentaire

Souvenez-vous, le sous-titre était : « être original …pour devenir visible » *

 

Merci d’honorer à nouveau ce post de votre attentive lecture ! Avant les vacances avec nos complices, nous avions parlé de créativité dans les RP. Nous avions abordé quelques points évoqués lors de notre table ronde ici le changement permis par la créativité ici, la question du budget ici et voici maintenant la fin de ce premier feuilleton écrit autour de la créativité. Si vous souhaitez néanmoins relancer et faire vivre le sujet, vos commentaires et remarques sont les bienvenus, car n’oubliez pas : ce blog est à vous.

Dans ce billet du jour donc, il est question d’argent (logique non ?). Parce que parfois, de façon presque obsessionnelle, la question du ROI devient essentielle, et détrônerait presque toutes les autres préoccupations.  …D’ailleurs, le tout premier sujet de l’Observatoire, ici traitait déjà de la question.

Alors, la créativité en RP, ça rapporte quoi ?? Eh bien là, figurez-vous : consensus total entre les acteurs présents : ça rapporte de l’image ! … Ça n’est pas la réponse que tous attendaient vraisemblablement. Alors voilà, rien ne vaut l’exemple :

–  Ce n’est pas parce que l’opération d’une nuit à l’Olympia ici, orchestrée par Ubi Bene a séduit, que juste après les participants se sont dit « Tiens, et si je m’achetais un p’tit matelas Sultan ! ». Ça peut, mais ça n’est pas le but. Thierry Reboul n’est pas marchand de matelas voyez-vous… (NB : Pour ceux qui me lisent et ne saurait pas : Ubi Bene c’est lui. Voir le premier post sur ce sujet . L’idée dans ce cas précis, était plutôt de créer un épisode supplémentaire à la saga « transformation du quotidien » et d’appeler les participants ainsi que ceux qui ont observé l’opération, à penser Ikea en pensant matelas ou literie. On est donc bien dans une problématique d’image et non de vente ou de chiffre d’affaires.

– Pareillement, lorsque deux trublions arpentent les allées d’un magasin sur le tempo de « Beat it » en se transformant en Jackson-vache, ou lorsqu’ils distribuent des pots d’un kilo de yaourt place de la Madeleine ici, il s’agit bien d’un travail d’image et non d’opérations promotionnelles.

Donc, en l’occurrence, la question du « combien ? »… Comment vous dire ça ?… Elle est, elle aussi, un peu décalée. Non, au risque d’en décevoir beaucoup, une opération créative, décalée, originale –on appelle ça comme on veut- , ne rapporte pas en argent sonnant et trébuchant. C’est une « contribution à », c’est un clin d’œil, c’est bien souvent une approche de l’émotion du spectateur (et donc de son sentiment intime). Dans certains cas, à la suite de ce type d’opération, le passant devenu consommateur à ses heures, sera tenté de poser dans son caddie un produit de la marque rendue visible pour l’occasion, ou d’utiliser le service en question. Dans d’autres cas, le journaliste, le blogueur, le photographe, le « facebooker » parlera de cette marque si formidable. Tout ça (sans compter les sourires entendus, la tacite compréhension, la complicité éphémère, etc, etc), pour vous, ça a un prix ?…

*« Créativité RP : être original pour devenir visible », disponible ici .

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire