Et si on voyait le verre à moitié plein?

9 septembre, 2011 9 septembre, 2011   9 septembre, 2011 0 commentaire

Matière à réflexion : Bernard Petitjean et Corinne da Costa – Seprem Etude & Conseil

 

 

 

« La presse et le livre vont mourir », « Le payant est dépassé », « De toute façon, plus personne ne lit » … Et si, pour changer, on s’intéressait aux faits plutôt qu’aux opinions ?

L’offre de presse s’accroît. Selon l’Argus de la Presse, 175 nouveaux titres de presse ont été lancés au premier semestre 2011, ce qui confirme un rythme d’environ 320 nouveautés par an depuis 3 ans. Parallèlement, une trentaine de titres disparaissent en moyenne chaque trimestre, ce qui laisse un solde largement positif.
Les ventes de presse se maintiennent. Selon Presstalis, les ventes au numéro de la presse ont baissé de 16,5% entre 2005 et 2010. Mais 78% de la baisse en volume des magazines est due aux mauvais résultats des magazines TV et des titres people, alors que 29 autres familles de presse étaient en hausse en 2010, contre 22 seulement un an auparavant. Il se vend toujours chaque jour en France plus de magazines et de quotidiens que de yaourts nature !

Ce sont les livres qui tirent le marché des biens culturels. Alors que les marchés des CD et DVD continuent de régresser, celui du livre a progressé de 1,9 % en volume au cours des 7 premiers mois de l’année selon Ipsos (merci au dieu de la pluie qui s’est donné à fond en juillet).

Les jeunes lisent toujours plus. Le bilan Presstalis 2010 révèle que la presse enfants est une des 3 familles les plus dynamiques en vente au numéro (+ 0,7% en valeur) derrière les féminins et les ludiques (+ 2,5% chacun). Côté livres, le marché jeunesse représente désormais 16% du CA du secteur, le CA de la BD progresse de 5,9% en 7 mois et celui du parascolaire de 9,5% selon Ipsos.

Les éditeurs pensent à demain. Quatre exemples d’innovations estivales qui prennent en compte la valeur des marques médias et l’importance de l’écrit : l’arrivée réussie des célèbres romans photo de l’hebdomadaire « Nous Deux » (250.000 ex) sur iPhone et iPad (déjà 25.000 téléchargements à 0,79 €) ; le lancement par le groupe Michel Hommell du magazine « Antoine le Pilote » pour intéresser les 4/8 ans au sport automobile et en faire de futurs lecteurs de « Auto Hebdo » et « Echappement » ; la création par « Télécable Sat Hebdo » (Hommell à nouveau) avec l’INA d’une rubrique « Télé Cartable » qui sélectionne des émissions en fonction des programmes scolaires ; la naissance d’un nouveau marché de livres contestataires à tout petit prix derrière l’énorme succès de Stéphane Hessel.

Bon moral, bon travail, et à jeudi prochain pour une nouvelle « Matière à réflexion ».

Bernard Petitjean (bpetitjean@seprem.fr)
et Corinne da Costa (cdacosta@seprem.fr)

Accédez aux précédents « Matière à Réflexion sur Facebook et réagissez :
http://www.facebook.com/pages/SEPREM-Etudes-Conseil/207413099281851

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire