Ma journée de Responsable RP, ma vision par Alexandra SFEZ

12 septembre, 2011 12 septembre, 2011   12 septembre, 2011 0 commentaire

Ma journée de Responsable RP, ma vision par Alexandra SFEZ – Responsable Média & Relations Presse – SWAROVSKI France.

Votre journée type ?

Heureusement elle n’existe pas, car elle serait pour moi contraire à la définition même des relations presse qui se veut le miroir de l’actualité et du mouvement … Certes les jours se suivent mais ne se ressemblent pas… ce qui rend ma fonction riche et unique chez SWAROVSKI. Je suis amenée selon les informations à promouvoir, la saisonnalité, à orchestrer d’une façon ou d’une autre mon planning que je qualifierai «  d’à la carte ».

Toutefois quelques actions sont courantes à mon quotidien avec le traitement des demandes presse, rencontrer mes contacts journalistiques afin de leur faire part de nos lancements, gérer les envois et retours de produits… et de manière moins récurrente, certaines périodes sont dédiées à la définition de la stratégie presse pour les semestres à venir, à la mise en place d’événements et d’opérations, au développement d’outils presse…

Quelles évolutions dans les RP ces dernières années ?

Disposant de plus de 10 ans d’expérience en relations presse en Mode & Accessoires, j’ai pu remarquer une mutation de la fonction relations presse.

Notamment dans la rapidité de travailler : afin d’attiser l’intérêt des journalistes et de se démarquer de la concurrence, les marques se diversifient de plus en plus, en créant un nombre croissant de produits, au cycle de vie ultra court, tous plus innovants les uns que les autres (édition limitée, collection capsule etc.). Il faut donc aller très vite pour transmettre les messages et ainsi ne pas louper le coche en presse car le produit ne sera bientôt plus d’actualité, ceci expliquant en partie le développement exponentiel d’outils digitaux… l’ère des dossiers de presse par fax ou des visuels sur ekta est révolue.

Je constate également de nombreux lancements de supports en presse écrite, T.V. et Internet, mais hélas tous ne perdurent pas, faute d’avoir assez bien défini en amont leur cible et positionnement et de se trouver une place sur un marché très compétitif.

La typologie même de certains journalistes a également bien changé, ils ne sont plus comme avant rattachés à un seul et même support, mais à plusieurs, ils sont  dits « multi-supports » ou « multi-thèmes traités » sous un statut de free lance.

Le rôle de l’attachée de presse a-t-il évolué ?

Toute personne en charge des relations presse, qu’elle soit chez l’annonceur ou en agence, tel un caméléon se doit pour mener à bien sa mission, identifier et s’adapter aux évolutions de son domaine. Pour ce faire elle doit disposer d’une grande réactivité, d’une forte polyvalence et d’une soif d’apprendre. Par exemple l’explosion d’Internet nécessite de se former aux méthodes de travail des journalistes dédiés au web, tant en terme de fond que de forme : sans mise à disposition des visuels (« vraiment ») Haute Définition inutiles de les solliciter, ils ne pourront pas traiter l’information que vous leur transmettez. Pour réussir l’attaché de presse se doit de grandir selon et avec sa cible.

Comment envisagez ce métier dans les années à venir ?

Longtemps boudées car jugées floues et peu compréhensibles, les relations presse ont souvent été mises à tort de coté. Mais ceci est terminé, car elles ont fait leurs preuves qualitativement (travail sur l’image et le positionnement) et quantitativement parlant (booster les ventes). Toute entreprise a compris qu’elle doit pour réussir dans le temps, de disposer d’un pôle relations presse et l’inclure dans son plan d’action global dit à « 360° ».

Véritable ambassadeur de la marque et mise à l’honneur dans de nombreuses structures tant privées que publiques, la place des relations presse au sein de l’entreprise va s’accroitre dans le futur. Ayant pour mission de faire connaitre, apprécier et acheter une marque et ses produits, les relations presse ont la particularité de disposer d’un émetteur de qualité, inégalable qui renforce leur message : le journaliste, un expert externe à la société qui apporte sa caution vis-à-vis du grand public, et cela n’a pas de prix !

Rôle des médias 2.0, réseaux sociaux… sur le métier des RP ?

Ces médias ont complètement bouleversé le domaine des relations presse en terme de rythme, de définition de sa cible et dans le mode de traitement de l’information (via le développement d’outils spécifiques, au langage et formats répondant aux règles du web).

Selon la politique de l’entreprise, ce groupe de nouveaux médias est soit considéré comme un contact journaliste du même type que les autres médias (presse, T.V. etc.) et donc pris en charge en direct  par l’attaché de presse, soit comme un contact à part pour être géré par un community manager, « pendant » de l’attaché de presse.

Toute nouvelle fonction, le community manager est actuellement très en vogue. Disposant d’un important bagage informatique et technique, sa cible est bien plus large que celle de l’attaché de presse ; car il échange et interagit quotidiennement avec des publics différents, tant B2B avec les journalistes que B2C avec les consommateurs finaux aimant échanger sur une marque, son histoire, ses produits…Et sans oublier les bloggeurs qui sont à mi-chemin entre les journalistes et le grand public. Son challenge majeur : adapter son message à la nature de chacun de ces internautes tous bien différents.

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire