Chantal Gemayel, fondatrice et directrice de l’Agence Blackdress

8 mars, 2012 8 mars, 2012   8 mars, 2012 0 commentaire

Chantal Gemayel, fondatrice et directrice de l’Agence Blackdress


Mon parcours est assez particulier car rien ne me prédestinait à faire des RP. Je suis arrivée dans ce métier par passion pour les médias.
Etre un véritable « ambassadeur » d’une marque en adaptant le langage à chaque média était une mission complexe et loin d’être à la portée de tous. Cela requiert autant de qualités humaines que professionnelles, c’est une véritable manière d’être. Alors ne s’improvise pas RP qui veut….
Depuis près de trois ans, j’ai pris le pari de créer mon agence avec la particularité de répondre aux besoins de marques ou d’entités.
Grâce toutes ses facettes, ce métier n’a de cesse de me plaire….

Votre journée de type?

La particularité des RP est de ne pas avoir des journées qui se ressemblent, même si certaines tâches restent communes.
Survoler sa « veille » média et faire un tour rapide sur la toile afin d’être au courant de ce qui s’écrit ou se dit des marques ou entités pour lesquelles on travaille. Ce métier est assez contradictoire, car malgré le cadre de communication, il faut toujours être à l’affût de l’information qui circule, ce qui n’est pas si évident.
Quoiqu’il arrive un fichier presse efficace est un fichier vivant. Une mise à jour quotidienne ou même à chaque nouvelle information est indispensable pour garantir son efficacité.
Entretenir des relations étroites et régulières avec tous les intervenants médias (journalistes, blogueurs, rédacteurs TV, stylistes, leaders d’opinions…) et avoir les plannings rédactionnels ou prévisionnels pour prévoir les opportunités de placements prend du temps et constitue la part la plus importante du travail. La suite opérationnelle qui en découle, à savoir ; envoi de sélection produits, shoppings, suivi est bien plus aisée si elle est planifiée.
Or, dans une journée de RP, tout ne peut être prévu, bien au contraire, c’est la raison pour laquelle la qualité première d’une RP est la réactivité, la seconde serait la disponibilité. Il m’est arrivé d’avoir une parution tout simplement pour avoir répondu à 20h à un journaliste qui était en bouclage et à qui il manquait des éléments d’une marque concurrente…. Et ce n’est pas un cas isolé.
Travailler efficacement dans l’urgence requiert de maîtriser son sujet. Intégrer des marques, connaître leur offre, comprendre leurs problématiques, leurs objectifs et leurs environnements est nécessaire pour en être un bon porte parole. Prendre le temps de bâtir des relations de manière transverse avec les marques est donc important dans le rôle d’une RP.
Voyez comme une journée type n’existe pas….

Quelles évolutions dans les RP ces dernières années?

Outre le planning RP par client, qui délimite chaque lancement prédéfinit par type d’activité (saisonnier, annuel…) il faut être capable de réagir face à une actualité riche.
Aujourd’hui l’information est accessible à tous et circule librement à une vitesse qui dépasse celle des organismes médias et de leur process de transmission. L’intégration des Réseaux Sociaux dans les missions de RP en est une cause/conséquence sine quanone.
En prenant en compte ces paramètres, un bon RP est un RP prévoyant !
Par exemple : une préparation à la « gestion de crise » est indispensable. Celle-ci est préparée lorsque tout va bien justement car en cas de crise, il faut être prêt puisqu’il n’y a pas de place pour l’improvisation. Elle consiste en une liste de presse cible à contacter, un communiqué prêt à l’envoi et un Q&A (questions et réponses) qui aborde toutes les questions auxquelles une RP est sensée répondre à toute personne extérieure dans ce cadre.

Comment envisagez-vous le métier d’attaché de presse dans les années à venir ?
Nous vivons dans un monde d’information, ce qui est une bonne chose car cela abolit l’obscurantisme et permet des libertés d’expression inestimables. Dans le cadre professionnel, la prise de parole doit être structurée et encadrée car dans le cas contraire, le risque de délivrer des messages contradictoires et même de nuire à l’image de marque sont considérables.
Ce métier a longtemps souffert  de son impression de légèreté. Cette ère est révolue depuis quelques années car la prise de parole de chaque entité/société s’est structurée par la force des choses.
Il est difficile de « quantifier » les actions de RP, même si l’équivalence média peut être un critère de mesure, elle reste floue quant à l’exactitude et les limites. Or dans un monde de « Retour sur investissement » et de productivité, il ne restera de place qu’aux personnes ayant intégré toutes les qualités de sérieux, de flexibilité et de professionnalisme.
Les métiers de la communication en général sont voués à une pérennité de part leur fonction clé dans les années à venir. Je ne serai pas surprise de voir émerger de nouveaux métiers dérivés de ceux que l’on identifie aujourd’hui, répondant à des problématiques de communication transversales.

Rôle des médias 2.0, réseaux sociaux… sur le métier des RP ?

Le on-line en général est devenu une composante à part entière du métier de RP.
Les marques ont une obligation de « transparence » aujourd’hui car les clients, acheteurs, fans ou même employés partagent leurs impressions, leurs avis ou leurs expériences sur la toile. Si la marque en question délaisse le on-line ou les réseaux sociaux, ses concurrents se feront un plaisir de prendre la place vacante et de l’occulter, voire parfois de lui nuire…..
Il a parfois été observé sur certains blogs, horlogers par exemple, que des blogueurs passionnés en savaient autant que des professionnels du secteur…
La problématique posée par la toile est celle de la RP d’aujourd’hui, à savoir la réactivité, le sérieux et surtout la préparation à toute négativité ou éventualité de « crise » sous toutes ses formes.
La part importante de cette facette de communication a d’ailleurs créé une première dérivée du métier de RP ; le community manager, que certains RP ont su intégré à leur mission, suite à des formations continues.

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire