Ma journée de consultant

10 mai, 2012 10 mai, 2012   10 mai, 2012 0 commentaire

Culture RP a rencontré Bertrand Cognard, Consultant RP chez Cohn & Wolfe


Je travaille dans le domaine des relations presse depuis plus de 7 ans. J’ai commencé comme stagiaire aux Editions Flammarion, puis j’ai occupé différentes fonctions RP (d’assistant à consultant senior) au sein de plusieurs agences de conseil en communication presse à Paris.

Difficile de définir une journée de RP type tant ce métier a beaucoup évolué au cours des dernières années. Il m’arrive de repenser avec nostalgie à mes envois d’ekta (les plus anciens connaitront) et les revues de presse papier en six exemplaires, bien avant la mode du green !

Pourtant, je ne suis pas si vieux, c’était il y a seulement 7 ans…

Au cours de cette période mes journées ont bien changées : réactivité accrue, complexité croissante des problématiques, émergence du digital et, plus généralement, mutation de la presse et de ses habitudes. Mais si je devais résumer la journée type d’un consultant en agence, on pourrait dégager quelques grandes thématiques : veille, création de contenu, entretien du relationnel avec les journalistes, définition et implémentation des plans d’actions, un peu d’événementiel et enfin, la partie la plus passionnante, le reporting aux clients !

Avec tout cela il est  parfois difficile de se dégager du temps pour découvrir de nouveaux outils, tenter de nouvelles approches… Bref, conserver la dose de curiosité nécessaire et la pincée d’originalité qui fait le charme de ce métier. Pourtant, cette réflexion est indispensable si nous souhaitons conserver notre rôle d’ambassadeur de la marque auprès de relais d’opinion clés (journalistes, bloggeurs, influenceurs) et surtout, chercher à constamment améliorer l’efficacité de nos plans de communication.

Face à une complexité croissante et cette évolution rapide nous devons nous adapter, et l’attaché de presse 2.0 dispose de tous les atouts pour réussir sur trois points majeurs. Premièrement, l’adaptation et la création de contenu est la base de notre métier, et nous devons repenser le format et le ton de nos communications pour toucher des cibles différentes.  Deuxièmement, l’importance du relationnel, qui est, là aussi, une spécificité forte de notre métier. Nous pouvons parfaitement utiliser un savoir-faire éprouvé dans ce domaine pour toucher de nouvelles cibles comme les bloggeurs ou les influenceurs, ce qui passera notamment par l’adoption de nouveaux outils. Enfin, nous devons progresser dans notre capacité à présenter nos résultats de manière pertinente, en démontrant un vrai retour sur investissement pour le client. Il faut aller plus loin que le simple équivalent achat d’espace et déterminer avec le client des indicateurs chiffrés dont il a besoin pour démontrer la valeur de son investissement et de notre travail.

Pour conclure, ce qui restera toujours le plus agréable dans notre métier c’est de prendre du temps pour discuter avec un journaliste sympa, et ça, ce n’est pas près de changer !

Pour poursuivre la discussion : @BertrandRP


Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire