Les réseaux sociaux au service des RP, ça marche ! A condition de savoir s’y prendre !

25 mai, 2012 25 mai, 2012   25 mai, 2012 0 commentaire

Ce mardi 22 mai, derrière l’écran  « Culture RP y était pour vous » autour du sujet « Les réseaux sociaux comme outil RP ». L’agence Finn a évoqué ce thème de la façon la plus appropriée qui soit ! Pas de publication papier, de conférence face à face (trop conventionnel, traditionnel, et peu adapté à la cause), non ! La formule webinar était effectivement le bon choix pour le sujet… et elle nous a permis d’y être ! Voici donc un aperçu de ce qu’ils ont évoqué pour nous… et maintenant pour vous.


Il n’aura échappé à personne que les réseaux sociaux sont entrés dans le quotidien de bon nombre d’entre nous, des entreprises, et des RP. Leur importance désormais indéniable est confirmée par le montant des derniers rachats d’entreprises du secteur (Instagram acquis par Facebook pour un joli petit milliard de dollars, Slideshare aujourd’hui conquis par Linkedin pour quelques 118 millions de dollars…) ou par la rapidité de développement de derniers nés comme Pinterest (plus de 100 millions d’utilisateurs, majoritairement des femmes d’ailleurs, en février 2012, soit après moins de deux ans d’existence !).

 

Pour autant, avoir un profil sur un réseau ne suffit pas à « faire des RP ». Pour être utile à l’entreprise, le réseau social devra être sélectionné et approché selon des objectifs et des attentes clairement établis, dans le cadre d’une stratégie préalablement pensée. Idéalement il faudra répondre à quelques questions simples (quel est le groupe cible ? Quel canal utilise – t-il ? par exemple).

Pour être utile, le réseau social devra permettre à l’entreprise d’aller à la rencontre de son (futur) public (Connect), de rencontrer des gens, et de les amener vers du contenu. L’approche par du contenu intéressant permettra de les convaincre (Convince), puis de les convertir en fans impliqués voire en clients (Convert) …et tout ceci, tant dans une approche B2B que B2C.

Sur les réseaux, les attentes du public seront différentes selon qu’il s’agira d’une activité B2B ou B2C (dans un cas le public attendra plutôt un point de vue d’expert, dans l’autre des actions, cherchera une information plutôt qu’une atmosphère ou une opinion plutôt que de l’événement par exemple). Toutefois, il y est dans les deux cas question d’interaction, de conversation, d’écoute, sans oublier d’image de marque de l’entreprise !

Alors, dans ce contexte, qu’en est-il des RP en ligne ? Eh bien… Elles ressemblent à s’y méprendre aux RP dites « classiques » qui leur servent finalement de cadre, de ligne directrice. On le sait, les contacts sur les réseaux sociaux sont moins formels, plus personnels, mais en réalité, on accordera les mêmes égards aux journalistes, que ce soit en ligne ou offline. On respectera ce qui devrait être partout une règle d’or : ne pas faire online ce qu’on ne ferait pas dans la « vraie vie » !

Sur les réseaux sociaux, les gens ne sont pas neutres. Ils font leur auto-promotion et chacun raconte sa propre histoire (avec son expérience de maman, de fashion victim, de CEO…). Pour l’entreprise, il s’agit alors de soutenir l’histoire qu’ils ont l’intention d’incarner pour eux-mêmes, les traiter comme des VIP lorsqu’ils sont en ligne, mettre en avant des valeurs communes avec ce public cible. Les caractéristiques des campagnes sont importantes à définir : veut-on amuser, distraire, informer ???… Selon ces critères, les campagnes seront évidemment différentes, et adopteront un canal (blog, forum, twitter…) plutôt qu’un autre.

L’objectif d’une campagne sur les réseaux sociaux est de converser: loin de la publicité, il faut ajouter de la valeur à la relation en B2B (intéresser, apporter de l’information, une qualité de contact), comme en B2C (proposer des réductions, du divertissement, une ambiance, une écoute…). Pour y parvenir, chacun doit connaître son rôle, maîtriser son action, et la ligne directrice, le ton que l’entreprise veut adopter. Pour bien faire, un « chef d’orchestre » distribuera les tâches et s’attachera à faire respecter la fréquence de parution sur les différents réseaux, le calendrier marketing, la planification des actions et la gestion du contenu.

Parallèlement à tout cela, on n’oubliera pas l’importance déjà démontrée du monitoring ! Car en effet, dans ce monde de rêve et d’instantanéité, il existe quelques risques. Citons par exemple l’information confidentielle qui est malencontreusement évoquée sur un réseau (et qui se diffusera bien sûr plus vite que jamais auparavant), la perte d’image, le hacking (vol d’identité, avec tout ce que cela comporte comme désagréments !)…

 

Alors un conseil : suivez, surveillez, écoutez… Et conversez !

Retrouvez l’intégralité de la présentation de FINN sur Slideshareà l’adresse suivante : http://www.slideshare.net/FINNPublicRelations/webinar-social-media-2205

 



Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire