Interview de Aurélie Soligny, éditrice de Plumetis Magazine, bimestriel online

11 septembre, 2012 11 septembre, 2012   11 septembre, 2012 0 commentaire

Aurélie Soligny a créé en 2010, Plumetis Magazine qui est le magazine online des projets créatifs pour les enfants et leurs parents.

 

 

 


Quelle est selon vous l’importance des relations presse dans une stratégie de communication ?

Indispensables ! Mais l’information doit être pertinente. Et ne doit être délivrée ni à n’importe quel prix, ni de n’importe quelle façon.

Quelle est la place du web 2.0 dans votre stratégie de communication ?

Exclusive. J’ai construit une communauté internationale de lecteurs et je privilégie les relations directes, virtuelles et immédiates avec eux. Internet me paraît pouvoir être utilisé comme seul moyen de communication de manière efficace.

Quelle est la spécificité de votre approche RP ?

De fait, éditant et diffusant un média online, je fais très peu de relations de presse. J’ai axé ma communication sur la création d’une communauté qui s’est étoffée petit à petit par le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux. J’ai des comptes ouverts à peu près partout, ce qui me permet de cibler les informations à diffuser lors de campagnes de marketing viral. Facebook et Twitter, bien sûr, mais aussi Pinterest ou Scoop.It !, par exemple pour les plus connus, qui me permettent de faire de la curation d’articles ou d’images. Sans compter les agrégateurs de contenus…

Vous êtes très présente sur le nouveau réseau social Pinterest, que vous apporte-t-il ?

Le recrutement et la fidélisation des lecteurs. Ce réseau est particulièrement bien adapté au web car c’est un media graphique. Les visuels sont une priorité dans la culture numérique. Vous êtes d’abord attiré, et davantage encore dans le domaine des loisirs créatifs, par les images. C’est d’une importance capitale.
Pinterest me permet de partager et d’échanger de manière collective et participative. Rapprocher des individus des 5 continents sur un thème commun, sans barrière de langue est d’un réel intérêt et un vrai plaisir !

Que pensez-vous de l’importance des blogs face aux médias traditionnels ?

Cela fait longtemps que les blogs sont devenus des médias à part entière. Le temps est loin où les blogs n’étaient que l’œuvre d’internautes isolés, peu informés, ayant créé une page online dans un style graphique discutable.
Avec le développement des CMS, des réseaux sociaux, des partages et des communautés de lecteurs, forums ou newsletters, les blogs sont une source d’inspiration et d’information incontournables.

Sur votre site, nous retrouvons votre bimestriel Plumetis Magazine en version online.

Que vous apporte-t-il ? Souhaitez-vous un jour en faire une publication presse grand public ?

J’ai créé Plumetis Magazine dans le but de promouvoir créateurs et crafteurs et d’échanger autour de savoir-faire et de tutoriels. Le site s’est étoffé après en complément et comme support de communication. Les deux m’apportent beaucoup de plaisir, d’échanges, de rencontres, d’opportunités professionnelles et une vraie perspective de création de valeur ajoutée.

Plumetis est déjà une publication presse grand public online. Mais il ne paraîtra certainement pas en kiosque. La version papier a été, un temps, l’une de mes ambitions, poussée par les annonceurs qui aiment bien voir « en vrai » les supports. Mais cela me semble contraire au sens de l’Histoire, à mes propres envies d’un lectorat sans frontières et au développement de la lecture sur tablettes numériques. Néanmoins, il est toujours possible de se faire imprimer, à la demande, une version papier de Plumetis. J’ai confié ce rôle à un imprimeur/diffuseur américain en ligne, Magcloud.

La presse web magazine indépendante au format flipbook est un phénomène important dans les autres pays. Il n’y a qu’à regarder la quantité et la qualité de revues lancées chaque jour sur Issuu par exemple. Cela viendra ici aussi…

Votre blog et magazine sont devenus des médias à part entière, êtes-vous sollicitée par les annonceurs ?

Énormément en ce qui concerne les envois presse. À ce propos, je voudrais souligner que je reçois beaucoup d’éléments calqués sur des opérations de presse classiques. Inefficaces en web : cela fait longtemps que je n’imprime plus rien et que je ne regarde presque plus les fichiers en pièces jointes.
J’apprécie particulièrement lorsqu’une communication de marque est adaptée au numérique. Vous recevez des CP concis, à même le mail et non en PDF, avec le nom d’un correspondant et un lien vers le site. Sur ce même site, vous trouvez des fichiers à télécharger, sans mot de passe, de photos en basse ou haute définition ainsi que les dossiers de presse. Si vous voulez diffuser une information, vous le pouvez et personne ne plombe votre messagerie de pièces jointes de 15 MO ou de clés de téléchargement avec inscription préalable.
Je suis également abonnée à plusieurs agences de presse anglo-saxonnes. La procédure est adaptée aux médias online contrairement à ce qui arrive quelquefois en France.

Et oui, je reçois régulièrement des sollicitations pour des annonces publicitaires sur le blog, encarts ou article rémunéré, auxquelles je ne réponds pas toujours. Je suis attentive aux dérives du mélange des genres. Il m’est difficile d’être à la fois rédactrice en chef et directrice commerciale. C’est la raison pour laquelle la régie d’Adsense me convient très bien pour l’instant.

Un bimestriel, un blog, une boutique en ligne avec Amazon.fr…Quels sont vos prochains projets ?

Je pense à différents supports et outils. Le développement des tablettes numériques est à prendre en compte. Et le modèle économique du freemium me semble intéressant.

 

http://www.mespetitesmainsmagazine.net/

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire