“Non, le site web mobile n’est pas un clone du site classique”

9 octobre, 2012 9 octobre, 2012   9 octobre, 2012 0 commentaire

Le trafic mobile ayant triplé en quelques mois, Isabelle Canivet et Jean-Marc Hardy se sont penchés sur les usages des mobinautes. Ils ont co-écrit un ouvrage « Du Web vers le mobile » et nous livrent ainsi les best-practices pour réussir sa stratégie de communication mobile.


1.    Construire votre stratégie au départ de votre site classique

Il est probable que les mobinautes ne s’intéressent qu’à un cinquième des informations disponibles sur votre site web classique, souvent pléthorique.
Le point de départ de votre stratégie mobile reste de dresser votre inventaire de contenu et d’identifier les informations susceptibles de rendre service aux utilisateurs en situation mobile.
Par cet effort de recentrage sur l’essentiel et l’information la plus opérationnelle, il y a fort à parier que la version mobile de certaines entreprises plaise davantage aux utilisateurs que le site classique.

2.    Évaluer votre potentiel sur base des statistiques de trafic

Vos statistiques de trafic vous informent clairement de l’évolution des visites mobiles. Vous choisirez une plage longue pour identifier la tendance de fond.
Certaines fonctionnalités de Google Analytics™ qui vous permettent de connaître non seulement les volumes quantitatifs de visites mobiles, mais aussi de nombreuses informations qualitatives, comme les mots clés ou les thématiques les plus recherchées par les utilisateurs mobiles.
Ci-dessous, un aperçu des mots clés qui génèrent le plus de trafic mobile sur le site officiel d’une ville. Une plongée dans le tableau indique un large intérêt pour la thématique des autobus. Ce qui pourrait inciter la ville à investir dans une application mobile.

Entre le “desktop” (ordinateur de bureau) et les “smartphones” (téléphones mobiles), les heures de consultation sont très différentes. Le mobile s’agite aux extrémités de la journée, là où les ordinateurs de bureau connaissent leur principale activité au beau milieu de la journée.

Ces données peuvent inciter à adapter le timing de publication. Elles donnent également une idée du contexte de consultation.

3.    Doser l’investissement : du design responsive au site riche

Selon vos moyens et votre niveau d’ambition, votre stratégie de contenu mobile se décline en trois niveaux d’action :
1.    Adapter l’affichage de votre site classique.
2.    Créer une version web mobile avec son contenu propre.
3.    Développer une application mobile.

La première solution est la plus rapide et la moins coûteuse à mettre en place. Un quickwin en attendant une véritable réflexion sur l’offre de contenu mobile. Elle porte un nom : le “responsive design”.
Si le responsive design permet déjà d’améliorer l’expérience utilisateur, il reste la plupart du temps insuffisant pour la simple raison que les mobinautes cherchent des informations différentes de celles proposées par le site classique. Une version mobile à part entière vous permettra de coller davantage aux attentes des utilisateurs.
Troisième solution : la création d’une application mobile. C’est l’option la plus riche, du point de vue de l’expérience utilisateur.

4.    Soigner l’ergonomie et l’écriture des interfaces mobiles

Pour différentes raisons, les sites web et applications mobiles sont sujets à de nouvelles règles d’ergonomie :
1.    Des écrans petits
2.    Des conditions de consultation inconfortables
3.    Des modes d’interaction nouveaux (comme le flip horizontal, par exemple)

Les interactions écran et les interactions clavier (inconfortables sur mobile) doivent faire l’objet de toute votre attention.

5.    Référencer un site ou une application mobile

Faites quelques coups de sonde : vous constaterez que les sites web mobiles restent très souvent mal référencés. Il n’est pas rare, au départ d’un smartphone, de tomber sur le site web classique, mieux propulsé, alors qu’il existe une version mobile.
Le référencement mobile répond à ses propres règles. À tel point que Google a prévu un moteur dédié au monde du mobile ! D’ailleurs, les Google Adresses ont pris toute leur importance si vous désirez ressortir lors de requêtes géolocalisées.
Quant aux applications, elles nécessitent un effort de mise en valeur au sein des boutiques et sur le site web.

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire