Contenus et contenants sont dans un bateau…

11 octobre, 2012 11 octobre, 2012   11 octobre, 2012 1 commentaire

Emmanuel Bachellerie, Directeur Conseil – Babel et Administrateur Syntec Conseil en Relations Publics.

Notre métier change à la vitesse du son. C’est une certitude. Une prose dense et intelligente est, dans ce (nouveau) cadre, régulièrement partagée par les professionnels des RP sur le story telling ou le brand content pour et par les entreprises ou les institutions avec tout type de média off ou on line.

L’importance des contenus, hypocentre de la relation avec ses parties prenantes, ne sera donc pas le sujet de ces quelques lignes.

En revanche, le contenu, quelle que soit sa forme, doit trouver son contenant. Qu’il soit, encore une fois, on ou off line.

Laissons de côté médias on line pour nous (ré)intéresser à ceux, traditionnels. Le papier, la rédaction, les journalistes… vous vous souvenez ?

Je me suis demandé, à la suite des récentes couvertures des news raffolant subitement du “Hollande bashing”, quelle serait la perception des lecteurs après qu’ils aient lu, quelques mois auparavant, des articles longs comme les Champs Elysées beaucoup plus positifs voire élogieux sur un futur Président (enfin) normal.

La question posée réside donc dans la confiance accordée aux médias traditionnels doublée de celle, en construction, des médias digitaux. Car point de démocratie pérenne et souveraine sans un environnement médiatique indépendant, certes, mais aussi dans lequel le citoyen a confiance. Et de ce point de vue, un coup à gauche, un coup à droite… n’a pas fait que rassurer. Et ce, bien que l’habitude ne soit pas nouvelle. L’ancien Président, entre autres, en sait quelque chose.

Les trains qui arrivent en retard intéressent davantage que ceux qui arrivent à l’heure. Soit. Mais les sujets fondamentaux et synonymes de débats contradictoires, souvent gages d’audiences florissantes, pour les décennies à venir ne manquent pas (transition énergétique, modes de transport intra urbains, intra national et hors des frontières d’un pays, modes de gouvernance, dette, relais de croissance, emploi, monnaie, vieillissement des populations et dépendance, relations du Vieux Continent avec les pays désormais émergés, organisation des échanges commerciaux, sécurité, terrorisme, radicalisation des religions, etc).

Sur chacun de ces sujets, des centaines d’experts – hors des sentiers déjà battus – sont disponibles et disposés à venir soutenir les rédactions pour éclairer le citoyen sur les enjeux centraux de demain. Par ailleurs, les centaines de collaborateurs des organisations privées ou publiques qui triturent ces sujets du matin au soir le sont tout autant.

Ainsi, contenus et contenants seront et resteront dans le même bateau. Tout un chacun y a un intérêt supérieur, qu’il soit éditeur ou lecteur. Car chaque citoyen doit pouvoir trouver une information fiable, utile et pérenne au sein des médias qu’il a l’habitude de lire, d’écouter ou d’entendre. D’où la nécessité d’une indispensable confiance pour ne pas s’en détourner.

 

 

 

Articles en relation :

Laisser un commentaire