Plus 2 sens, plus d’envie

30 mai, 2013 30 mai, 2013   30 mai, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré François-Pierre Salamand, 20 ans d’expériences dans les relations publiques et relations avec les médias, Directeur Général de l’Agence lyonnaise PLUS2SENS

 

 

 

 

Présentez nous votre agence

PLUS2SENS est une agence de relations médias et relations publiques créée en 2007. Avec 10 permanents à Lyon et Chambéry, PLUS2SENS se positionne comme l’agence indépendante leader en région Rhône-Alpes.

Elle accompagne les entreprises, territoires et événements de la région dans leur stratégie de relations médias et publiques locales, nationales et internationales. Son portefeuille de clients est principalement composé d’entreprises, PME et délégations régionales de grands groupes que l’agence accompagne dans leur communication corporate, économique et produit tant auprès des cibles professionnelles que grand public.

Est-il possible de gérer efficacement des relations presse nationales depuis la Province ?

L’ensemble de nos clients nous confie leurs relations presse régionales et nationales. Mon expérience au sein de grands groupes comme Publicis et l’évolution des rédactions (des équipes de plus en plus réduites et une omniprésence des journalistes pigistes) m’ont montré que la proximité géographique avec le journaliste n’était pas un facteur clé de réussite. La fidélité de nos clients, l’hétérogénéité des secteurs que nous couvrons (environnement, immobilier, industrie généraliste et spécialisée, santé, services, formation, agro alimentaire, tourisme …) nous confortent dans notre approche qui est celle de produire et diffuser une information pertinente et de qualité à des médias et des journalistes ciblés qualitativement. L’heure n’est plus à l’arrosage des rédactions mais bien à la relation individualisée, construite et suivie dans le temps, pour générer des retombées efficaces et de qualité.

Une agence de RP doit-elle être proche géographiquement de ses clients ou de ses journalistes ?

Sans aucune hésitation, notre choix de la proximité, nous le faisons avec nos clients. Pouvoir comprendre leur entreprise, leurs produits ou services, leur fonctionnement, se nourrir de rencontres régulières, de visites de sites pour enrichir la relation avec le média nous paraît primordial. Au delà de cette fonction de conseil stratégique aujourd’hui souhaité par les entreprises (en complément de notre accompagnement opérationnel ponctuel ou pérenne), cette proximité est un élément clé en cas de communication de crise notamment où nous sommes alors en capacité d’être présent rapidement au sein de l’entreprise pour gérer avec elle ses relations avec les médias. Aujourd’hui, plus qu’hier, cette approche de proximité client accompagne notre développement sur le territoire. Elle nous permet également d’intégrer au mieux nos clients dans les réseaux influents de leur région, souvent leviers eux mêmes de développement en termes d’image et de business.

La réduction des effectifs au sein des rédactions entraîne-t-elle une nouvelle façon de travailler avec les journalistes ?

Il est clair que c’est un changement de donne pour nous même si les rédactions, en région notamment, restent encore assez structurées et demandeuses en termes de rencontres et d’informations. Toutefois, l’évolution des structures, la présence plus forte des pigistes nous imposent une plus grande souplesse dans la gestion des demandes d’information de la part des journalistes et impliquent un travail plus ciblé notamment dans les relations téléphoniques que nous avons avec les journalistes. Finies les vagues de relances à grande échelle sans grande argumentation, place à un ciblage plus précis des médias et à une approche plus travaillée en amont en termes de contenu et d’argumentation. Le journaliste ayant de moins en moins de temps à passer sur une information, nous nous devons également aujourd’hui de produire une information écrite, voire audiovisuelle plus fouillée avec la réalisation d’interviews ou de reportages susceptibles de donner envie aux journalistes voire d’être repris directement par eux.

Quelles sont les spécificités des agences de relations presse indépendantes de région ? Quel impact sur la façon de travailler ?

Notre qualité est je crois de nous impliquer à fond dans la problématique de nos entreprises clientes. Nous faisons partie du même territoire avec des réseaux et des contacts souvent communs. Il est donc indispensable pour nous de fournir un travail de qualité élevée et de faire œuvre de beaucoup de pédagogie pour expliquer, sensibiliser, et mobiliser nos clients sur la stratégie médias à mener, sur les enjeux, les atouts mais aussi les risques. Par ailleurs, sur nos territoires, la prescription est un facteur clé de développement. La qualité et le sérieux de notre travail est donc primordial.

Quels sont les bénéfices des médias 2.0 par rapport aux médias traditionnels ?

Je ne parlerais pas forcément de bénéfices mais de complémentarité. En effet, depuis quelques années déjà, nous travaillons avec des médias on line ou des bloggeurs. Cette relation tend à s’intensifier devant la croissance de ces médias 2.0 et nous impose de reformater nos outils tant dans le fond que la forme mais aussi notre relation avec des contacts plus personnalisés, plus engageants. L’avantage certain est la réactivité, l’immédiateté et la prescription directe sur des communautés affiliées (notamment pour les bloggeurs) qui en communication BtoC sont essentielles, et ce que ce soit pour des communications produits ou d’intérêt général. La demande d’intégrer de plus en plus fortement le community management dans nos préconisations nous engage aujourd’hui dans une 2e phase avec la nécessité de constituer des équipes dédiées et complémentaires de nos équipes d’attachés de presse, équipes intégrées ou externalisées dont la vocation de veille et d’animation est idéalement complémentaire de notre mission première de relations presse et relations publiques. Médias traditionnels et médias 2.0 sont aujourd’hui indissociables dans une stratégie de relations médias avec comme point commun la diffusion d’information fiable, vérifiée et crédible.

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire