Comment le copywriting peut vous aider à médiatiser votre business ?

28 juin, 2013 28 juin, 2013   28 juin, 2013 0 commentaire

Article proposé par Alexandre Roth du blog Devenez Médiatique sur lequel il aide les entrepreneurs à médiatiser leur business et à gérer leur image dans les médias.

 

 

 

Dans un monde où l’information est accessible instantanément aux quatre coins de la planète et où le développement d’un positionnement stratégique solide passe par une présence en ligne affirmée et une communication pointue, il est évident que la question de l’image que nous renvoyons est cruciale. Articles de blogs, communiqués de presse, dossiers de presse, pages de vente… vos rédactions sont précieuses, décisives, dans l’optique de médiatiser votre activité et de vous faire connaître auprès de vos prospects. Il faut donc y apporter un grand soin. Mais cela ne suffit pas.

Comme vous le savez, les contacts à destination des professionnels du monde médiatique sont toujours plus nombreux. Il faut donc savoir se démarquer, taper dans l’œil de vos lecteurs afin de démontrer votre capacité à créer de la valeur ajoutée. Et c’est là que le copywriting fait son apparition…

1. Qu’est-ce que le copywriting et comment l’utiliser ?

Si vous avez entendu parler de la notion de storytelling, vous n’aurez aucun mal à saisir la définition d’un principe simple, mais pourtant encore trop souvent laissé de côté. Le copywriting, c’est avant tout une capacité à maîtriser l’art de l’écriture. Les mots sont importants, ils ont un poids, une force.

Persuasion, dégoût, empathie… ils peuvent créer une connexion avec vos lecteurs (que ces derniers soient des journalistes ou l’audience de votre site internet) et favoriser des retours positifs (impulsion d’achat, commentaires agréables, échanges commerciaux, sujets médiatiques…). Votre formulation lorsque vous vous adressez à la presse, c’est la clé de voûte de votre raisonnement. Elle doit non seulement être appliquée, au niveau de l’orthographe, de la grammaire et de la syntaxe, mais aussi au niveau du contenu.

Ce dernier doit diffuser vos idées, vos concepts, vendre du rêve en quelque sorte. Pour ce faire, vos rédactions se baseront sur des mots-clés prédéterminés qui devront statufier votre positionnement stratégique et faire miroiter l’efficacité des biens ou services que vous avez à proposer. Difficile ? Pas nécessairement, mais cela demande bien évidemment du travail et de l’application.

2. Une rédaction proche du prospect

Comme dit en introduction, le principe intrinsèque du copywriting est limpide, simple. Mais il est à noter que bien des attachés de presse semblent en oublier la portée. Ils se contentent alors d’écrire des textes fades, sans implication, sans conviction. Cela ne peut mener qu’à des résultats limités. Pour que vos rédactions, en revanche, soient efficaces, vous allez devoir en premier lieu identifier vos cibles. Cette procédure sera rendue évidente par l’affirmation de votre positionnement stratégique et par la nature même de votre production.

Une fois la (ou les) catégorie(s) de lectorat définie(s), il vous reviendra d’en analyser les besoins réels (ceux auxquels vous pourrez répondre) et les barrières potentielles, pouvant empêcher la matérialisation d’un échange à votre profit (votre manque de crédibilité, les prix trop élevés, le développement outrancier de produits du même type que le vôtre…). Tout cela vous permettra de renforcer vos écrits afin de parvenir à toucher la corde sensible, à provoquer de l’interaction.

Une fois tous ces critères mis à jour, vous n’aurez plus le moindre mal à rassurer vos lecteurs, à leur démontrer en quoi la confiance qu’ils vous accordent est un investissement, un placement sécuritaire. Le tout s’effectuera bien évidemment sur fond de mise en relief de  valeur ajoutée et d’intérêt du grand public… de quoi séduire… avec des mots !

3. Pourquoi le copywriting favorise la médiatisation ?

Votre tendance à être repéré par les médias et à voir votre contenu être diffusé à grande échelle dépend de votre capacité à vous imposer comme un expert sur votre niche ou votre marché concurrentiel. Il est alors évident qu’un contenu soigné, engageant le lecteur et prouvant votre professionnalisme (de par l’identification  des besoins concrets de votre auditoire et  les résolutions proposées) ne peut être que bénéfique.

C’est d’autant plus le cas si vous optez pour le contact direct avec le monde médiatique. Les journalistes sont des gens occupés qui ne veulent pas se perdre dans un flot d’informations qui ne seraient pas pertinentes. Le copywriting, c’est justement cette aptitude à être direct, efficace, concis et précis. À construire un storytelling qui prend aux tripes, tout en diffusant les mots clés qui assurent votre identification et fixent votre influence sur votre marché.

En réalité, quels que soient votre politique communicationnelle et le type de contenus que vous partagez avec la presse et/ou vos auditoires habituels, vous gagnerez en légitimité et en crédibilité si vous parvenez à raconter une histoire, à rendre votre rédaction vibrante, touchante. Votre but, c’est de créer de l’émotion. Sans cette dernière, l’interaction ne peut pas voir le jour. Il suffit de se pencher sur nombre de blogs sur la toile pour voir qu’à ce niveau là, les manquements restent importants…

Alors allez-vous savoir sortir du lot ?

 

 

 

 

 

 

 

Entretien mené par Marc Michiels

 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire