Une application pour retracer l’impact des documents dans le temps

9 juillet, 2013 9 juillet, 2013   9 juillet, 2013 0 commentaire

Le suivi de l’impact de la recherche et de la «portée» de messages sous diverses formes, blogs, nouvelles, commentaires, à travers le monde pourrait devenir plus facile à l’avenir grâce à un financement européen donné pour une application web innovante permettant de mesurer et de visualiser l’impact dans le temps des textes numériques.

Conduit par le professeur Christoph Meyer du King’s College de Londres au Royaume-Uni avec une subvention de «validation de principe» du Conseil européen de la recherche (CER), le projet IMPACTTRACER développe une application pour analyser les textes disponibles dans le monde numérique, qu’il s’agisse d’écrits anciens ou des dernières nouvelles et communiqués de presse. Le logiciel pourrait finalement suivre l’influence d’un communiqué de presse donné sur des articles de blogs ou les médias sociaux, par exemple.

L’outil serait alors un moyen rentable et efficace pour analyser des messages et des tendances possibles. D’après les nouvelles sur le site Internet du King’s College de Londres, l’application pourrait être utilisée par des agences de publicité, des ONG et des partis politiques pour suivre dans le temps l’impact de leurs déclarations publiques et communications corporatives.

«[L’outil] sera particulièrement intéressant pour ceux qui cherchent à évaluer le succès d’une campagne particulière, comme, par exemple, une incitation à arrêter de fumer» poursuit le rapport.

Le chercheur en chef, Dr Christoph Meyer, collabore avec le département des médias numériques du King ‘s College pour établir des contacts avec des groupes de recherche internationaux travaillant sur l’exploration de texte. Cette technologie, combinée à l’exploration de données, utilise un logiciel pour identifier les tendances et les modèles à partir de plusieurs textes.

«Nous sommes très heureux d’avoir l’opportunité de développer un outil avec une large gamme d’applications dans la recherche universitaire et commerciale», a déclaré le Dr Meyer qui dirige le département d’études européennes et internationales au King’s College. «Nous espérons améliorer les techniques utilisées pour créer de grands ensembles de données plus accessibles et pertinentes pour les études en sciences sociales», a t-il ajouté.

Le financement du projet, à hauteur de 154 573 euros (dont 139 366 euros alloués par l’UE) est le résultat d’un concours d’idées de «validation de principe» organisé par le Conseil européen de la recherche (CER). Ce programme permet aux chercheurs qui détiennent déjà des subventions du CER de combler l’écart entre leurs recherches et les premières étapes de l’innovation.

Dans ce cas, selon l’équipe de recherche, le financement sera utilisé pour tester le prototype de l’application Internet et pour élaborer un pour attirer les acteurs commerciaux. Le projet IMPACTTRACER se terminera en juillet 2013.

Lire également:
Des recommandations en ligne très utiles
Copyright :
  • © Union européenne [agence ou autre organisme décentralisé de l’UE], [année(s)]
  • et la source: CORDIS, http://cordis.europa.eu/
Pour plus d’informations, consulter:

IMPACTTRACER
http://cordis.europa.eu/projects/rcn/103398_fr.html

King’s College London
http://www.kcl.ac.uk

Conseil européen de la recherche (CER)
http://erc.europa.eu/

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire