La valeur ajoutée de l’agence WEPA !

16 juillet, 2013 16 juillet, 2013   16 juillet, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Julien ELOY, Directeur Associé de l’agence WEPA

 

 

 


Présentez nous votre agence ?

WEPA est une agence de conseil en management de l’information que j’ai créé le 17 janvier dernier, avec mon associée Kaoutar KEITA. Le positionnement de l’agence repose sur le constat que nous vivons dans un monde de surconsommation où nous sommes en permanence sollicités en information. Cela pose pour les organisations trois problématiques majeures : la première, la nécessité pour elles d’exister et de faire entendre leur voix dans cette masse d’informations, la deuxième, de s’approprier les nouveaux canaux de communication, tels que les réseaux sociaux, et la troisième, de véhiculer des messages cohérents. Maîtriser son image et sa réputation. L’ambition de WEPA est de devenir l’agence leader sur les secteurs du transport et de la logistique. Sa promesse : offrir à ces organisations une vision multi-canal et multi-supports de leur communication.

 

L’offre de services de l’agence repose sur un pilier fondateur, le métier des relations presse, mais propose également du conseil en stratégie de communication, de l’événementiel et des réseaux sociaux.  En six mois d’activité, WEPA compte déjà six clients actifs tous reconnus comme tant des leaders dans la sphère logistique.

 

Quel a été votre parcours ?

Je dispose d’une double formation : artistique et marketing avec pour spécialisation les domaines de la communication et de la gestion d’entreprise. J’ai eu la chance de débuter ma carrière au sein de l’agence CLC Communications. CLC est spécialisée dans les secteurs du bâtiment et des biens d’équipements de la maison. J’ai pu mené en binôme des compagnes de presse aussi bien B2B que B2C, comme notamment pour l’enseigne La Lapeyre. Cette expérience a été très formatrice. Elle m’a permis d’apprendre les fondamentaux de mon métier et les bonnes pratiques en matière de relations avec les médias. Après quatre ans chez CLC, j’ai ensuite intégré l’agence BG Presse, créée par l’ancien journaliste télé Bernard GOLAY, et son associée Marie-Joëlle THOMAS, en tant que Consultant Senior, en charge des budgets logistique de l’agence. J’étais en quelque sorte le « monsieur logistique » de l’agence ! A ce titre, j’ai géré les relations presse de nombreuses entreprises reconnues sur ce secteur. Cinq ans après, fort de ces expériences, c’est tout naturellement que j’ai décidé de créer ma propre agence.

 

Quelle est votre valeur ajoutée par rapport aux autres agences ?

La première valeur ajoutée de WEPA est que l’agence dispose d’une très bonne connaissance des secteurs du transport et de la logistique. C’est essentiel, trop de journalistes se plaignent du manque de connaissance des informations proposées par les attachés de presse. La seconde repose sur sa philosophie : être cohérent dans la vie comme en entreprise, réactif et avoir le sens du service. Avant d’être une agence de communication, WEPA est une société de services où la satisfaction clients est au cœur de notre stratégie.

La réduction des effectifs au sein des rédactions entraîne-t-elle une nouvelle façon de travailler avec les journalistes ?
« La réduction des effectifs au sein des rédactions contraint les journalistes à traiter toujours plus de sujets, sur plus de supports ; print et maintenant web pour le cas de la presse écrite ; tout cela dans un même laps de temps. De fait, les journalistes se déplacent de moins en moins et s’appuient de plus en plus sur le travail des agences de relations presse. C’est pourquoi, pour construire des relations saines et durables avec eux, il est essentiel de leur proposer des informations en cohérence avec leur ligne éditoriale, bien écrites, dans un style journalistique, et de les solliciter quand vous êtes sûr qu’ils y trouveront une vraie valeur ajoutée. En somme, comprendre leur métier et travailler en toute intelligence avec eux.

 

Que pensez-vous de l’évolution des RP ces dernières années ?

L’évolution majeure de ces dernières années est sans conteste l’arrivée d’Internet comme nouveau média d’information. A ce titre, nous vivons une époque formidable qui nous permet en permanence d’être connectés les uns avec les autres. L’une des conséquences d’Internet sur le métier des RP est que tout va plus vite.  Une information envoyée aux médias peut maintenant être reprise dans les minutes qui suivent et peut faire le tour de la toile. Cela nécessite de la part des communicants une plus grande vigilance, pour bien maîtriser la communication de ses clients annonceurs.

 

Quels sont, selon vous, les bénéfices des médias 2.0 par rapport aux médias traditionnels ?

L’un des bénéfices des médias 2.0 est le côté « viral » de l’information. On peut aujourd’hui s’approprier une information en la publiant sur ses réseaux et la partager avec sa communauté. Un autre bénéfice est que les médias 2.0 sont sans frontière et nous permettent d’échanger avec le reste du monde. De nouveaux outils qui reflètent bien notre monde actuel, en pleine ère de la globalisation. Toutefois, même si les médias 2.0 offrent de nombreux avantages, il ne faut pas oublier le travail de fond réalisé par les journalistes des médias dits « traditionnels ». Un travail qui demande de l’investigation, du recul et du temps.

 

 

 

 

 

Entretien mené par Alexia Guelte-Morot

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire