Lecture pour tous !

8 octobre, 2013 8 octobre, 2013   8 octobre, 2013 0 commentaire

Culture RP a rencontré Virginie Brivady, fondatrice de Livres Accès

 

Pouvez-vous nous présenter « Livres Accès » et son concept ?


Livres Accès est un portail internet qui référence les livres jeunesse en édition adaptée.
L’idée est de rassembler sur un seul et même site l’ensemble des ouvrages qui s’adressent aux enfants en situation de handicap et qui leur sont adaptés dans leur fond et dans leur forme.

Les internautes sont orientés sur les différents livres grâce à un accès facile par âge et par type de handicap : visuel, auditif, autisme, dyslexie… Ils peuvent ainsi trouver sur livres-acces.fr des ouvrages en braille, LSF, des livres-DVD (…) édités aussi bien en France qu’à l’étranger.

Comment l’idée de travailler dans ce secteur vous est-elle venue ?

Un peu par hasard…

Férue de littérature jeunesse, c’est en découvrant un livre en braille et en relief au cours d’une exposition à Paris que j’ai eu un déclic : où pouvait-on se procurer ce type de livres ?

Après avoir surfé de longues heures sur internet, il m’a paru évident et surtout aberrant qu’aucun site regroupant les livres jeunesse adaptés n’existait. En tant que maman, j’ai tout de suite pensé au gain de temps que représenterait un portail informatif qui aiderait les parents à trouver un livre adapté au handicap de leur enfant.

Racontez nous les premiers pas de votre site Internet ? Quelles actions de communication avez-vous menées pour vous faire connaître ?

Côté site internet, je suis passée par WordPress. J’ai tout appris sur le tas, aidée et guidée par un ami, Samuel Tougard (SOLUTIONS CREATIVES). Le logiciel est facile d’utilisation et je me tiens au courant des mises à jour et autres widgets à installer.

En lançant le site il y a un an maintenant, j’ai avant tout annoncé la naissance de Livres Accès sur Facebook, puis par la diffusion de communiqués et dossiers de presse auprès des médias, associations et autres organismes.
Suite à cela, j’ai  été invitée par différentes institutions à présenter  Livres Accès devant des publics directement concernés par les livres ou le handicap.

Comment communiquez-vous actuellement ?

J’utilise toujours les mêmes moyens de communication, mais je cible davantage les publics auxquels je m’adresse et mes messages sont également plus « directs ».

Pour ce qui est du web, j’ai ouvert un compte Twitter et renforcé ma présence sur les autres réseaux sociaux.
D’autre part, chroniqueuse sur la radio francilienne VIVRE FM depuis cet été («Les Petites Histoires»), je n’hésite pas à renvoyer les auditeurs sur livres-acces.fr pour obtenir plus de détails sur les livres que je présente.

Enfin, dès que j’en ai l’occasion, je me déplace sur les salons du livre ou liés au handicap avec ma valise de bouquins et mes cartes de visite en poche !

Aujourd’hui, les médias sociaux sont les clés d’une communication réussie, vous êtes d’accord avec cette idée ? Quelles sont selon vous les bonnes pratiques sur le web2.0 ?

Je dirais que les médias sociaux sont de nos jours incontournables !

Le service rendu par livre-acces.fr est national, voire plus si on élargit aux pays francophones. Et les médias sociaux sont la seule possibilité de toucher rapidement les autres nationalités et de les tenir informées de notre actualité.

Pour ce qui est de la récupération et du partage de l’information, tout va très vite et on recueille beaucoup de données en très peu de temps. Il faut rapidement faire le tri entre l’info indispensable à faire suivre et le reste.
Les bonnes pratiques ? « Traiter » l’information récupérée de suite sans différer, on y revient rarement ! Puis bien sûr, communiquer sans relâche autour de ses domaines de prédilection pour devenir une référence incontournable sur son sujet.

A votre sens, comment gérer le sujet de l’handicap dans les campagnes de communication aujourd’hui?

Juste en intégrant la notion de « handicap » de manière inclusive : ne pas en faire un « concept » à part, pour des personnes à part…

Une belle réussite dernièrement qui a fait le buzz : la pub Guiness diffusée aux Etats-Unis.
Ce n’est pas une publicité pour le handicap, et pourtant, des basketteurs en fauteuil (dont la plupart sont valides) sont mis en scène : une belle manière de montrer l’inclusion des personnes handicapées dans notre société !

Petit retour sur votre site, quel business model suivez-vous ?

Vu que Livres Accès est le seul site qui recense les livres POUR  les enfants en situation de handicap, c’est avant tout de le faire connaître au plus grand nombre. De ce fait, le site apparait comme prescripteur.

A ce jour, j’ai de nombreux retours d’internautes, particuliers, bibliothèques ou associations, qui se réjouissent de l’existence d’un tel site, et la fréquentation de Livres Accès augmente de jour en jour.

Je compte développer divers partenariats et je fais entre autre appel aux éditeurs qui souhaiteraient faire de la publicité sur Livres Accès pour mettre en avant leurs titres.

Je réfléchis également à la possibilité de m’associer à des librairies et aux bibliothèques pour faciliter l’accès de ces livres, et ce, dans un avenir proche.

Toutefois, je n’ai pas encore de prévisions commerciales effectuées à ce jour.

Enfin, quels sont vos objectifs prospectifs ?

En plus de contacter les éditeurs, je compte rencontrer et sensibiliser plus largement le corps enseignant et médical sur l’existence de Livres Accès : la grande cause nationale de 2013 étant l’illettrisme et l’échéance de 2015 sur la Loi Handicap approchant à grand pas, il me semble nécessaire que tous les acteurs concernés se rapprochent pour faciliter et rendre la LECTURE accessible à tous.

 

 

 

 

 

 

 

Entretien mené par Cécile Blineau

 

 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire