Le rôle du Community manager est aussi une aventure humaine…

23 décembre, 2013 23 décembre, 2013   23 décembre, 2013 0 commentaire

« Grandir Aventure » est une association de tourisme équitable et solidaire qui organise des séjours (Tunisie, Inde, Pérou…) pour des voyageurs désireux de privilégier l’aventure humaine et soucieux des régions défavorisées.

 

 

 

 

Henintsoa Mampionona vous êtes Community Manager de « Grandir Aventure ». Comment se déroule votre journée type ?

Je n’ai pas vraiment de journée type, les tâches sont variables tous les jours et selon les priorités. Ceci dit, je débute ma journée par la consultation de ma boîte mail puis j’effectue ma veille d’information quotidienne. Je me tiens toujours disponible du Directeur de l’agence qui me définit chaque jour ses priorités, et j’accorde ainsi mon emploi du temps.

J’anime la page facebook ainsi que le compte twitter de l’agence où je relaye diverses informations sur nos activités et autres sujets sur le tourisme (solidaire) que je juge intéressants.

Mes missions ne s’arrêtent pas là car je m’occupe également de la rédaction du contenu du blog que j’alimente au moins deux fois par semaine avec un autre rédacteur des activités de l’association ou d’articles de blogs partenaires. Je les partage ensuite sur les réseaux sociaux.

J’identifie également de nouveaux partenaires (presse, blogueur, bureaux des étudiants d’université et des grandes écoles…) avec qui nous tentons d’établir une collaboration : article, communiqué de presse, proposition de séjour ou échange de liens.
Je m’attarde également sur notre communauté où on commence peu à peu à avoir du monde. Cette plateforme est intéressante car les membres s’y dévoilent librement, apporter leurs retours d’expériences et même nous proposer leurs idées.

Quelle est la place de “l’affiliation client” dans votre engagement au sein des vos différentes communautés ?

Ce n’est pas bon de mélanger les deux ! En tant que CM, je m’occupe uniquement d’établir une relation de confiance et de maintenir la discussion avec les internautes. Lorsqu’on parle d’affiliation client, il est question de business. Une autre personne s’occupe de ce volet.

Comment abordez-vous la notion de contenu pour une association qui privilégie les actions solidaires et équitables dans de nombreux pays ?

A l’heure actuelle, nous avons publié le nouveau catalogue 2014 des séjours (jeunes-jeunes adultes) avec une dizaine de destinations : Madagascar, Pérou, Inde, Maroc, Canada, Bolivie, Sénégal, Thaïlande, Turquie, Cambodge.

L’approche du contenu sur le blog et des réseaux sociaux sont plus ou moins le même car les démarches et les engagements de « Grandir Aventure » sont les mêmes pour toutes les destinations. Chaque voyage est basé sur l’échange, la réciprocité, le partage, l’immersion totale au cœur de la population locale et l’implication de cette dernière dans les séjours. Nous développons et soutenons dans ces pays des projets locaux compatibles aux besoins de la population. De ce fait, le contenu sera toujours axé sur ces grandes lignes.

Peut-on parler de stratégie classique de communication ?

Non surtout pas de communication classique ! Nous attendons et sollicitons vivement la réaction et la participation des internautes sur les réseaux sociaux pour pouvoir interagir avec eux et établir une relation non anonyme. Cet échange nous permettra ainsi de déterminer leurs besoins afin de mieux y répondre et d’adapter nos séjours.

Quelle place accordez-vous aux médias sociaux par rapport aux médias traditionnels ?

Grâce au web 2.0, la communication n’est plus unidirectionnelle, les réseaux sociaux ont permis de prendre une nouvelle ampleur, une « communication participative ».
Nous avons mis en place sur notre blog, un espace communautaire que nous avons appelé « communauté des voyageurs solidaires », cette plateforme a été mise en place dans le but d’établir facilement un contact direct avec nos membres (voyageurs jeunes et adultes), et privilégier un échange permanent. Sur ce forum, chacun est libre de s’exprimer, que ce soit pour poser des questions, proposer des idées de voyages ou tout simplement partager une expérience. L’interaction est essentielle !

Le rôle de l’emailing reste t-il déterminant dans votre stratégie de visibilité ?

Aujourd’hui, les réseaux sociaux et les outils de référencement permettent de développer une grande visibilité. L’animation de la page facebook et les tweets permettent d’augmenter les visites sur le site web.
Pour moi, le mailing ne constitue pas un rôle important pour ce qui est de la visibilité dans la mesure où il permet juste d’être en constant contact avec nos clients, de les informer des nouvelles activités et services de l’association. Pour une très bonne visibilité, je pense que le mieux de tous c’est Google+,car fusionné avec Google,c’est le moteur de recherche le plus utilisé.

Quelles sont selon vous les 3 bonnes pratiques qu’un CM doit posséder ?

Il y en aurait plus de 3 (évidemment !) mais puisqu’il faut choisir, je dirais qu’il faut :

– être curieux et mettre un point d’honneur sur la veille
– être attentif et à l’écoute des réactions des internautes
– savoir s’adapter à toute situation

Enfin, comment voyez-vous l’évolution de votre métier dans le scop du monde du voyage ?
Avec l’explosion et l’évolution perpétuelle des réseaux sociaux et des multiples outils indispensables qu’utilise le CM, le métier de Community Manager suivra lui aussi cette évolution.

 

Site: http://www.grandiraventure.com/
Twitter: https://twitter.com/GrandirAventure
Blog : http://www.voyageursolidaire.org/
Communauté : http://voyageursolidaire.talkspirit.com/ 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire