Comment planter ses #relationspresse?

22 janvier, 2014 22 janvier, 2014   22 janvier, 2014 0 commentaire

Par Eddina Merad, Social Media & R.P Strategist – Marcom-startup.

Les relations presse, c’est l’art de communiquer et entretenir des relations de confiance avec les journalistes.
Aujourd’hui, je ne ferai pas l’apologie des R.P, je ne débattrai non plus de ses évolutions et mutations subis avec l’évolution du web et des réseaux sociaux, ni argumenterai sur le fait qu’une stratégie de relations presse est bien trop souvent négligée alors que primordiale.

Non, aujourd’hui on va aborder différents points pour comprendre, comment parfaitement louper ses relations presse :

  • N’étudiez pas votre sujet
  • N’analysez pas les journalistes, N’étudiez pas les médias !

Après tout on se fiche de connaître leur domaine média ou leurs préférences (mails, fax, téléphone…), leur ligne éditoriale et contenus rédactionnels.

  • N’établissez pas de calendrier rédactionnel…
  • Négligez les blogueurs
  • Rédigez un document façon commercial et extrêment technique avec une multitude de superlatif et beaucoup de détails sans intérêts, non factuels et non testimonial.
  • Soyez brouillon !
  • Envoyez le même document (communiqué ou dossier de presse) à tous les journalistes.
  • Faites un envoi groupé, façon e-mailing quitte à les SPAMMER, sans objet, ni daté…
  • Envoyez votre CP un vendredi soir, après tout un journaliste ne reçoit qu’une centaine de communiqué par jour
  • Soyez intéressé, ne vous liez pas aux journalistes ou aux blogueurs. Profitez d’eux, c’est à peine qu’ils vous le feront remarquer…
  • N’assurez pas de suivi de vos retombées presse, un Google alerte suffira.
  • Ne vous cultivez pas, ne vous intéressez pas aux audiences des médias et supports ; au lectorat, auditeurs ou internautes (mobinautes, tablonautes… on s’en fiche c’est un peu tout pareil non ?) et zappez les nominations et actualités des journalistes.
  • N’entretenez pas de revue de presse.

#BONUS : Négligez l’orthographe, ne vous relisez pas et ne le faites pas lire par un tiers.

Evidemment, il y a beaucoup d’étapes que j’esquive volontairement, mais je pense qu’avec celles-ci vous êtes à bien, 98 % de chance de vous faire snober par les prescripteurs, ne jamais recevoir un accueil positif et de complètement louper vos relations presse.

 

Merci à Eddina pour l’aimable autorisation de publication de son article sur MarCom.

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire