Baromètre mensuel des élections municipales

11 février, 2014 11 février, 2014   11 février, 2014 0 commentaire

Baromètre exclusif :  « PARIS PREND LA TÊTE DES INTERNAUTES » By Aura Mundi et l’Argus de la presse.

 

 


Le Pôle AURA MUNDI, veille et analyse des médias en ligne, de l’Argus de la presse réalise un baromètre dans le cadre des élections municipales 2014. Celui-ci met en avant du 1er au 31 janvier 2014 la part de voix des candidats aux élections et des partis politiques sur les 20 premières villes de France dans la sphère « Internet » et le Web 2.0.

Ce baromètre est publié mensuellement et relayé jusqu’à la fin des élections municipales.

Découvrez à la fin de ce communiqué les candidatures insolites des ces élections.

Selon un sondage TNS Sofres-Sopra Group pour LCI et Métro News paru le 16 janvier  55% des français seraient intéressés par les municipales, un chiffre en baisse de sept points par rapport à 2008. Le désintérêt des Français souligne la perte de confiance dans la politique.

Visualiser notre infographie

 

TOP 5 DES CANDIDATS LES PLUS MEDIATISES*

 



  1. Nathalie Kosciusko Morizet (UMP/Paris) : 23,8%
  2. Anne Hidalgo (PS/Paris) : 18,7%
  3. Jean-Claude Gaudin (UMP/Marseille) : 5,8%
  4. Alain Juppé (UMP/Bordeaux) : 5,1%
  5. Patrick Mennucci (PS/Marseille) : 3,2%

 

Les deux principales candidates à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet (14 637 citations) et  Anne Hidalgo (11 491 citations) sont encore en tête ce mois-ci du baromètre des candidats les plus médiatisés de ces élections. Nous sommes au cœur de la bataille médiatique de ces élections : la candidate de gauche compte 6 075 citations supplémentaires par rapport au mois dernier, son adversaire de droite en compte  3 879 supplémentaires.

Au mois de décembre, médiatiquement parlant,  Nathalie Kosciusko-Morizet devançait de 12 points la candidate socialiste, Anne Hidalgo réduit l’écart au mois de janvier et n’est plus qu’à 5 points. Revenons sur les faits marquants.

 

  • 2 janvier : Nathalie Kosciusko-Morizet  pose décontractée, veste de cuir, cigarette à la bouche, contre un mur aux côtés de SDF. Cette photo, parue sur une double page dans l’hebdomadaire VSD va faire parler.
  • 5 janvier : ce jour-là sur un marché du 14ème arrondissement de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet croise Anne Hidalgo accompagnée de Bertrand Delanoë. Sous l’œil des journalistes les deux candidates se serrent la main et s’échangent leurs vœux.
  • 8 janvier : Thierry Coudert, élu UMP du XVIIe arrondissement, a décidé de soutenir la candidate PS à la mairie de Paris.
  • 14 janvier : le mathématicien Cédric Villani préside les soutiens à la candidate PS.  De l’économiste Elie Cohen au chanteur Enrico Macias (qui avait soutenu Nicolas Sarkozy lors de la dernière campagne présidentielle) en passant par Pascal Papé, le rugbyman ou encore Bernard Thibault.
  • 20 janvier : Nathalie Kosciusko-Morizet  a présenté ses engagements en matière d’éthique des élus et de lutte contre les conflits d’intérêts. Sa rivale, Anne Hidalgo, a publié une heure auparavant un communiqué “sur la transparence de la vie publique à Paris”.
  • 29 janvier : premier débat radio et télévisé pour les candidats à la mairie de Paris. Le débat entre les cinq candidats a donné lieu à une heure et demie d’échanges vifs.

 

TOP 5 DES MAIRES LES PLUS MEDIATISES*

(candidats ou non aux municipales)

 

  1. Jean-Claude Gaudin (UMP/Marseille) : 18,5%
  2. Alain Juppé  (UMP/Bordeaux) : 16,3%
  3. Gérard Collomb (PS/Lyon) : 11,5%
  4. Bertrand Delanoë (PS/Paris) : 11,1%
  5. Martine Aubry (PS/Lille) : 9,4%

 

Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille arrive en tête du classement des maires les plus médiatisés, candidat ou non aux élections. Il passe de la 4ème place en décembre, à la première place ce mois-ci.

Selon un sondage Ifop publié le 8 janvier pour Paris-Match/Public-Sénat, le candidat du Parti socialiste Patrick Mennucci devancerait d’une courte tête le maire sortant Jean-Claude Gaudin (UMP). Rebondissement, le 28 janvier selon un sondage CSA pour BFMTV, l’UMP Jean-Claude Gaudin arriverait en tête au premier tour des municipales à Marseille. Mais au second tour, le PS et le front de gauche unis pourraient l’emporter.

Ce même jour, le candidat PS à la mairie de Marseille a eu la visite du ministre de l’Intérieur. A la suite de cela, Jean-Claude Gaudin a décidé de saisir la commission des comptes de campagne.

Le maire UMP de Bordeaux se positionne en 2nde place. Le 28 janvier, Alain Juppé a présenté sa liste pour les municipales.  La grosse surprise de cette liste est Virginie Calmels, une figure des médias, puisqu’elle était numéro deux d’Endemol monde.

On note dans ce top 5 des maires l’entrée de Gérard Collomb en 3ème place.  En effet, l’actuel maire PS de Lyon a officialisé sa candidature le 21 janvier. : 2 405 citations du 21 au 31 janvier.

Martine Aubry arrive en 5ème position de ce top. L’actuelle maire de Lille lance sa campagne le 25 janvier et crée la polémique. La présence du logo du Modem sur le tract de sa campagne fait réagir son adversaire, Jean-René Lecerf,  qui portera les couleurs de la droite lors des élections municipales à venir. François Bayrou s’est également indigné.

 

TOP 5 DES PARTIS LES PLUS MEDIATISES*


 

Le PS reste le parti politique le plus médiatisé avec 31%.

L’écart se resserre avec l’UMP qui gagne deux points ce mois-ci.

L’UMP gagne des points car le parti a une actualité généreuse durant le mois de janvier.

En effet, les dissidences au sein du parti de droite ont bien marqué l’actualité, et pas seulement celles de Paris ; celles des Hautes de Seine ou encore celles de Nantes ont fait parler d’elles.

Le 9 janvier, une procédure de suspension en vue d’une exclusion de Charles Beigbeder a été lancée par l’UMP.

Le 25 janvier, les dirigeants de l’UMP ont multiplié les appels à l’unité du parti lors de son conseil national.

L’alliance UMP-UDI-Modem  a fait grand bruit. En effet, le 17 janvier Copé dit oui à une alliance UMP-Bayrou. Le 18 janvier le soutien à Bayrou divise l’UMP. Le 20 janvier une partie de l’UMP est toujours hostile au soutien à Bayrou.

Le FN quant à lui perd un point par rapport au mois dernier. Le parti de Marine Le Pen, pour ces élections municipales, a davantage de candidats que lors des précédentes élections ce qui justifierait leur 3eme place.

 

TOP 3 DES CANDIDATS PAR PARTIS POLITIQUES  LES PLUS MEDIATISES*

 



PS

  1. Anne Hidalgo (Paris) : 50,1%
  2. Patrick Mennucci (Marseille): 9,2%
  3. Gérard Collomb (Lyon): 8,8%

UMP

  1. Nathalie Kosciusko-Morizet (Paris) : 50,7%
  2. Jean-Claude Gaudin (Marseille) : 12,3%
  3. Alain Juppé (Bordeaux) : 10,8%

Front National

  1. Wallerand de Saint-Just (Paris): 17%
  2. Jacques Colombier (Bordeaux) : 13,9%
  3. Alain Rousseau (Brest): 11,3%

UDI-MODEM

  1. François Loos (Strasbourg) : 32,8%
  2. Christine de Veyrac (Toulouse): 16,8%
  3. Bruno Chavanat (Rennes): 16,5%

EELV

  1. Christophe Najdovski (Paris) : 46,3%
  2. Karim Zéribi (Marseille) : 21,6%
  3. Alain Jund (Strasbourg): 8,6%

 

TOP 3 DES CANDIDATS PAR VILLE LES PLUS MEDIATISES*

 


Paris

  1. Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) : 53,1%
  2. Anne Hidalgo (PS) : 41,7%
  3. Wallerand de Saint-Just (FN) : 3%

Marseille

  1. Jean-Claude Gaudin (UMP) : 54,3%
  2. Patrick Mennucci (PS): 35,6%
  3. Stéphane Ravier (FN) : 5,7%

Lyon

  1. Gérard Collomb (PS): 59,9%
  2. Michel Havard (UMP) : 37,8%
  3. Christophe Geourjon (UDI-Modem) : 2,3%

Toulouse

  1. Pierre Cohen (PS) : 56,4%
  2. Jean-Luc Moudenc (UMP) : 27,3%
  3. Christine de Veyrac (UDI-Modem) : 7,7%

Nice

  1. Christian Estrosi (UMP):  68,1%
  2. Patricl Allemand (PS): 17,6%
  3. Marie-Christine Arnautu (FN) : 14,3%

 

Comme le mois dernier Paris reste au cœur de ces élections municipales.

Sur les 5 partis représentés, 4 ont un candidat de Paris à leur tête. Mis à part l’UDI-Modem et cela s’explique par l’alliance faite avec Nathalie Kosciusko-Morizet.

On note l’entrée d’Alain Rousseau candidat FN à Brest dans le Top 3 du parti ainsi que celle d’Alain Jund candidat à la mairie de Strasbourg à EELV.

Dans le Sud Est, à Marseille et Nice, les candidats FN font parler d’eux. La toute récente candidature de Pape Diouf à Marseille va-t-elle redistribuer les cartes et enrayer la montée du FN en allant chercher les abstentionnistes dans les quartiers défavorisés ?

 

LES CANDIDATURES INSOLITES


  • Bruno Clavet ancien candidat de X Factor candidat pour le FN à Paris
  • Mathieu Johann demi finaliste de la Star Ac en 2004 candidat UMP à Saint-Lô
  • Mister Univers, Alexandre Piel, candidat sur une liste PS à Caudebec-lès-Elbeuf
  • Vincent Lagaf sur une liste d’opposition sans étiquette à  Cavalaire-sur-Mer
  • Pape Diouf ancien président de l’OM sur une liste d’opposition sans étiquette à Marseille.
  • Frédérick Bousquet, nageur vice champion olympique candidat UMP à Marseille
  • Michel Cataneo chanteur gothique tête de liste FN à Marseille
  • Danièle Hamidou-Ducatel, mère de Dany Boon candidate UMP à Armentières
  • Gaspard Delanoë, candidat du PFT (Parti faire un tour) “Un nouveau Delanoë ! Plus jeune. Plus frais. Plus performant.” Candidat dans le 10ème arrondissement de Paris

 

A RETENIR

Les réseaux sociaux offrent la possibilité à tout un chacun d’accéder à plus d’informations et à les diffuser. Chaque candidat a établi une stratégie spécifique sur les médias sociaux. Twitter et Facebook remportent presque tous les suffrages tandis que d’autres sont davantage délaissés comme Instagram, Google + ou encore Flickr.

 

METHODOLOGIE
Le baromètre du Pôle AURA MUNDI de l’Argus de la presse a été réalisé sur la période du 1er au 31 janvier 2014 dans le cadre des élections municipales 2014 et sur les 20 premières plus grandes villes de France (en fonction de leur démographie). La répartition des voix correspond à la présence des mots clés (candidats, maires, partis…) recherchés sur le volume total des documents lus (uniquement en lien avec les élections municipales), exprimée en pourcentages.
Le pôle AURA MUNDI a utilisé son outil de veille des médias et des réseaux sociaux : « TALKWALKER powered by AURA MUNDI ». Ce baromètre a été établi à partir du scan de tous les médias en ligne : blogs, forums, Facebook, Twitter, Youtube, sites d’actualité en ligne…
* Part de voix des candidats aux élections et des partis politiques sur les 20 premières villes de France dans la sphère « Internet » et le Web 2.0.

 

 

 

 

 

 

 

 

Baromètre et infographie réalisés par Alexia Guelte-Morot

 

 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire