SUIVEZ-NOUS SUR

Liliane Fretté Communication

24 mars, 2014 24 mars, 2014   24 mars, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Liliane Fretté, fondatrice et dirigeante de l’agence qui porte son nom.

 

 

 

 

Présentez nous votre agence?

Notre agence est spécialisée en relations presse et relations publiques dans plusieurs domaines: sport, luxe, mode, beauté, tourisme … Nous avons une vingtaine de collaborateurs entre Londres et Paris tous experts dans leur domaine. Notre ambition est d’accompagner nos clients au quotidien dans leurs stratégies, actions de communication et médiatisation.

Quelles sont les spécificités de l’Agence Liliane Fretté Communication?

Notre atout majeur est la personnalisation dans toutes les missions, cela signifie que nous allons bâtir de véritables histoires autour de la marque pour créer de l’émotion et un intérêt  médiatique. Notre valeur ajoutée est la proximité et le service que nous apportons à nos clients en étant disponible, pro-actif  et responsable.

Quel a été votre parcours?

Après avoir fait une école de commerce avec option communication (Isea), j’ai commencé dans l’univers du luxe, au sein du Groupe Cartier International aux côtés d’Alain-Dominique Perrin, en tant que responsable des relations presse des licences et marques du Groupe (Montres Ferrari, Baume & Mercier, Yves Saint-Laurent, Piaget…) avec beaucoup d’activation dans l’univers du sport (Paris Dakar, Polo, Courses, Golf). En 1990, je fonde l’agence Liliane Fretté Communication à Paris, en développant  un pôle luxe et un pôle sport. 2013 marque un nouveau tournant avec la création d’une entité internationale basée à Londres, Fretté Rogerson PR.

Peut-on parler d’attaché de presse 2.0 dans votre agence?

Le web prend une place de plus en plus prépondérante dans nos métiers. Au-delà de la « webisation » grandissante des médias classiques, les blogueurs jouent aujourd’hui un rôle très important à nos yeux. Les réseaux sociaux, incontournables dans nos métiers,  représentent de réelles opportunités de visibilité mais aussi de connexion. Entrer en contact avec un journaliste en réaction à un de ses tweets est une approche personnalisée et un échange souvent apprécié. Lorsqu’une veille des réseaux sociaux est bien faite, elle permet de réagir rapidement à une rumeur, surveiller la moindre information pouvant nuire à la réputation de nos clients.

Quelle est la place des médias en ligne et du web 2.0 dans vos stratégies de communication?

Tous nos clients n’accordent pas la même importance aux médias en ligne et aux réseaux sociaux, certains sont volontairement absents, d’autres souhaitent une stratégie intégrée, ou encore une action en one-shot. Proposer un livetweet lors des conférences de presse ou lors d’une compétition sportive, placer les internautes au cœur de nos actions via des jeux-concours photos Facebook, impliquer les blogueurs à travers des « j’ai testé » séduisants et les inviter à des événements en tant que cible privilégiée… les opportunités sur le web sont nombreuses et les formes presque infinies. Le tout est d’en respecter les codes: apporter de la valeur ajoutée à travers des contenus originaux, citer ses sources, rester courtois avec toujours le même objectif « spread the word ».

Vous avez ouvert une filiale internationale à Londres en septembre. Pourquoi Londres ? Quel est votre plan de développement?

En France peu d’entités proposent un travail de proximité avec la presse internationale sans avoir à passer par de grosses structures.

Londres est une capitale stratégique où de très nombreuses décisions internationales sont prises. Je me suis associée à Sabina Mollart-Rogerson, spécialiste des relations presse internationales pour créer une nouvelle entité répondant à des attentes et des besoins dépassant les frontières. Fretté Rogerson PR est une véritable plateforme pouvant offrir une expertise paneuropéenne avec un réseau d’attachés de presse spécialisés dans le monde entier. Pour nos clients qui nous font confiance, c’est un soulagement car nous pouvons piloter les différentes actions de Londres pour rendre un service identique à ce qu’ils ont déjà avec l’agence de Paris.

 

 

 

 

 

 

Propos recueillis par Alexia Guelte-Morot

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire