Mort de la bannière sur mobile et longue vie au Native Advertising !

20 juin, 2014 20 juin, 2014   20 juin, 2014 0 commentaire

Avec 10 fois plus de perfomances que les bannières, le native advertising transcende les professionnels. Décryptage de cet engouement publicitaire qui en est à ses débuts par la régie InMobi

Inspirée directement du digital, la publicité mobile a pris la forme de bannières. Publicitaires et éditeurs sont ensuite passés aux interstitiels, qui offraient des performances publicitaires exceptionnelles car bien souvent le mobinaute cliquait par erreur. Aujourd’hui l’utilisateur étant plus avertit les performances associées à ce format sont devenus réalistes. Mais à mesure que l’audience a explosé sur mobile et que l’économie des applications s’est structurée, les publicitaires et surtout les utilisateurs sont devenus plus exigeants. Les publicités mobiles étant considérées comme intrusives par les mobinautes, il était temps de créer de nouveaux formats qui ne nuisent pas au plaisir des utilisateurs et ne polluent pas les applications.

Pour qu’une publicité fonctionne sur un mobile, il faut, qu’elle s’intègre bien à son environnement. C’est le rôle du « native advertisement ». Ce format permet de personnaliser les publicités pour qu’elles s’apparentent au pixel près à l’application dans laquelle elles sont publiées : les publicités se fondent avec un maximum de cohérence et d’harmonie pour l’utilisateur. Les marques et les agences qui s’intéressent à la publicité native ont beaucoup à y gagner.

Les performances et transactions observées sur ce format et chez les commerçants sont dix fois supérieures aux formats traditionnels. Le native ad sur mobile ébranle ainsi les traditions de l’industrie en provoquant une réorientation fondamentale vers une publicité plus harmonieuse. Le Native Advertising accélère ainsi la mort des bannières publicitaires sur mobile. Le marché de la publicité native étant actuellement partagé et dominé par les géants du web – dont Google, Facebook et Twitter –, Il apparaît crucial de démocratiser la publicité native sur le Mobile avec des technologies dédiées au mobile.

Le renouvellement de cette publicité sur mobile signe la fin de la bannière traditionnelle d’ici 2017 et permettra aux marques et agences :

  • Une meilleur intégration et visibilité: Pour qu’une publicité fonctionne sur mobile, il faut, qu’elle s’intègre bien à son environnement. Le native advertising permet une meilleure intégration éditoriale et de très grandes possibilités créatives pour les publicitaires.
  • Plus d’interactions et de transactions : Le mobile devenant l’écran le plus consulté tout au long de sa journée et le média du dernier mètre ; le native advertising permet une nouvelle définition de la publicité mobile: non intrusive, informative, qui ne distrait pas de l’expérience que l’application propose initialement et délivre un message clef à l’utilisateur en l’incitant à utiliser par exemple un coupon de réduction directement dans le point de vente où il se dirige.
  • Grande efficacité en terme d’impact et de mémorisation.

En intégrant l’annonceur au cœur des intérêts de lecture du consommateur le native advertising va créer un lien plus fort avec la marque. Le contenu de marque est plus riche ; son efficacité est décuplée en terme de mémorisation. Sortir de la simple bannière, toucher plus efficacement une audience sans nuire à l’expérience utilisateur, faire partie intégrante du site ou de l’application mobile sans provoquer de rupture dans la consommation du contenu…De tous les formats de publicités sur mobile, il apparaît que la publicité native a le meilleur rendement pour les publicitaires.

Ce format qui était à l’origine utilisé dans le cadre d’opération spéciale par les publicitaires est désormais disponible à l’achat automatisé et a pour volonté de toucher une audience de masse. Il faut s’attendre donc à une migration massive à très court terme vers le Native Advertising sur mobile. Pour conclure, le plus important et la préoccupation numéro une est l’utilisateur ; l’utilisateur qui se retrouve au centre de l’univers de la publicité mobile avec le native advertising.

Alice Henry , Head Of Sales at InMobi France

Source: Influencia

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire