Yoann Robert-Paris , Responsable Social Media chez MYTF1

3 octobre, 2014 3 octobre, 2014   3 octobre, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Yoann Robert-Paris , Responsable Social Media chez MYTF1.

 

e-TF1 Yoann Robert-Paris-Culture-RP

 

 

 

 

Décrivez nous votre parcours?

Tout d’abord rédacteur web pour melty.fr, j’ai eu l’idée en rencontrant un animateur d’NRJ 12 de raconter sur les réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Twitter) et sur  melty.fr, la tournée de casting de son émission dont les épisodes ne faisaient pas la narration.

A la rentrée 2010, NRJ 12 m’a contacté pour animer ces réseaux sociaux dans la continuité du travail que j’avais effectué sur ce programme. Après deux années, j’avais positionné la chaîne comme une des plus sociales du PAF (2ème sur Twitter, 3ème sur Facebook), j’ai ensuite voulu me positionner plus près du contenu émission.

J’ai donc quitté NRJ pour Darewin, agence spécialisée en Social TV, chez qui j’ai été missionné pour l’animation des réseaux sociaux du Grand Journal puis de On n’est pas couché. Un an plus tard, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le département contenu de Fanny Cheze chez eTF1, qui m’a fait confiance et qui me challenge de la même façon sur les problématiques émissions mais sur différentes thématiques, divertissement, télé-réalité, série, sport, et une multitude d’évènements antenne, The Voice, Secret Story, Danse avec les stars, Koh Lanta, ou encore la Coupe du monde.

Quelle est votre journée type ?

Elle commence dès le réveil sur les réseaux sociaux où je me nourris de ce que dit le monde. Puis dès que j’arrive au bureau, je regarde les différents posts publiés la veille sur nos différentes pages/comptes. J’évalue leur performance et discute avec le community manager chargé de l’animation des pages de la pertinence de ses posts, ce qui a fonctionné, ce qui peut être mieux fait. Puis je donne des directives sur les animations et publications de la journée. Le reste du temps, j’anticipe les différents sujets sur les émissions en cours mais aussi sur celles à venir.

Quel est votre rôle/ quelles sont vos responsabilités en tant que Responsable Social Media  pour My Tf1?

Je dirais que mon métier s’articule à la fois d’un exercice centrifuge et centripète. Tout d’abord je détermine la stratégie éditoriale et les différentes animations sociales que nous opérons sur les réseaux sociaux autour d’un programme. Ainsi nous nous attachons à donner toujours plus et tout le temps à ceux qui nous suivent et qui aiment le programme. Mais les réseaux sociaux sont aussi l’opportunité de recevoir de ceux qui nous regardent, ainsi nous travaillons cette proximité en éditorialisant la discussion sociale à l’antenne et sur nos différentes plateformes digitales. Nous écoutons aussi le web pour lui donner une résonnance sur les réseaux sociaux de nos programmes, voire pour le rendre plus vertueux ; ce que nous avons fait par exemple avec la #VoiceNomination corolaire de la Neknomination.

Que pensez-vous de la place qu’occupent les réseaux sociaux aujourd’hui dans la stratégie de communication d’une entreprise? Quelle sera leur place dans 10 ans, à votre avis?
Vaste sujet. Pour parler de ce que je connais, après avoir visité plusieurs groupes de médias télé, je pense que la prise de conscience sur l’enjeu et l’attrait des réseaux sociaux a été réalisée, je dirais du community manager au directeur. Il s’agit désormais de se structurer, c’est ce que TF1 a fait avec sa Sociale Team et surtout fixer un business model autour de notre présence sociale et son audience. Cet aspect s’active de plus en plus, notamment avec des leviers tels que le Twitter Amplify qui permet à une marque de s’immiscer dans la discussion sociale autour de nos émissions phares.
Pour ce qui est de la place des réseaux sociaux dans 10 ans, donnons-nous rendez-vous pour voir si tout le monde a bien travaillé sur ces deux aspects.

Vous représentez plusieurs émissions diffusées sur TF1 (Danse avec les Stars, The Voice…), appliquez-vous la même stratégie sur chacune d’elles?

Depuis mon arrivée il y a plus d’un an maintenant, j’ai souhaité faire évoluer notre stratégie d’animation vers la production de contenu, que j’appelle« fan content ». Ainsi sur chaque émission nous avons des formats récurrents (photomontage, vignette, gif animé, micro-vidéo…) qui sont plus ou moins exploités selon le mode de diffusion de l’émission ou son contenu.
Ce qui diffère de façon significative c’est le ton et l’écriture de nos accroches, qui doivent s’inspirer des codes et des valeurs du programme.

Quelles sont pour vous les bonnes pratiques qu’il faut adopter sur les réseaux sociaux ?

Il faut savoir être à l’écoute de la communauté, comprendre comment elle fonctionne pour savoir l’activer, savoir ce qu’elle attend et lui offrir. En parallèle, il faut incarner au plus près l’entité pour laquelle on prend la parole, savoir la personnifier tout en respectant ses codes et valeurs, son ADN.

Quelle est l’opération de communication à laquelle vous avez participé qui vous a le plus marqué?

La semaine de lancement de Danse avec les stars nous avons lancé une opération intitulée #DanseAvecTaStar, je trouve que c’est le dispositif le plus abouti que nous ayons proposé depuis que je suis chez eTF1 car il a réuni toutes les entités qui travaillent sur le programme. Nous sommes désormais capables, au sein de l’ensemble du groupe TF1, d’engager un très grand nombre de personnes sur une mécanique qui se déroule sur les réseaux sociaux afin de permettre au téléspectateur d’être plus proche de son programme, de danser avec sa star.

Comment envisagez-vous l’évolution de votre profession ?

Ma profession doit s’enrichir, en chaîne et surtout en production, de personnes plus nombreuses capables de comprendre ce nouveau média, être capable de l’animer et de produire du contenu.

Nous réservez-vous une surprise pour la fin de l’année sur e-TF1?

Oui, et elle sera animée.

Propos recueillis par Camille Ohresser

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire