Com’Un Lundi, un nouveau service RP

3 novembre, 2014 3 novembre, 2014   3 novembre, 2014 0 commentaire

Mary Grammont (Daily RP) et Solenn Petitjean (Label RP) ont lancé en parallèle de leurs activités respectives, un nouveau service RP baptisé Com’ Un Lundi. Culture RP a rencontré Mary et Solenn pour un éclairage

comunlundi_rp

 

Com’Un Lundi, c’est un nouveau service pour les journalistes, les RP (agences ou freelances) et les entreprises, pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez lancé ce concept?

En tant qu’attachées de presse, nous avions cette volonté commune de repenser notre métier pour répondre aux nouveaux besoins des journalistes et des communicants. Le mac dans le sac et l’appareil photo autour du cou, nous sommes parties faire la tournée de quelques rédactions pour s’immerger dans le quotidien des journalistes et comprendre ce qui était le plus chronophage pour eux.

En parallèle de cette phase d’investigation, nous avons fait LA rencontre qui nous a permis de mettre le pied à l’étrier : le journaliste Jean-Baptiste Giraud, fondateur d’Economie Matin (ex TF1, BFM…), qui comme nous, avait de son côté cette volonté de faire bouger les choses entre les journalistes et les RP. Comme quoi, les belles rencontres n’arrivent pas par hasard !

Nous avons croisé nos idées et le constat fut sans appel : les journalistes sont submergés d’informations, de communiqués, et d’e-mails non-ciblés (qu’ils bossent en presse, web, TV ou radio) et ont de plus en plus de mal à identifier de bons sujets avec les contraintes de temps qui leurs sont imparties. Du coup, malgré une infobésité certaine, il n’est pas rare qu’ils se retrouvent sans sujet le lundi matin en conf’ de rédac.

Ainsi, l’objectif phare de Com’Un Lundi est de « prémâcher » le travail des journalistes en leur fournissant un condensé d’informations qualifiées et correspondant à leur ligne éditoriale pour leur faire tout simplement gagner du temps.

SAMSUNG CSC

Selon-vous qu’attendent les journalistes comme informations le lundi matin?

Les journalistes ont besoin de 2 types d’infos : celles à chaud (qui surfent sur l’actualité ambiante) et celles à froid (qui peuvent être sorties du chapeau à tout moment pour combler une période creuse, pour alimenter un dossier thématique ou pour changer des traditionnels marronniers).

L’idée de Com’ Un Lundi, c’est de leur envoyer nos idées de sujets le mercredi (si, si !) afin qu’ils aient du contenu sous le coude dès le lundi matin. De quoi commencer la semaine plus sereinement !

Vous êtes un(e) super RP, pourquoi utiliser ce nouveau support de diffusion?

Encore une fois, en tant qu’attachées de presse nous nous sommes demandées comment « booster » ou « donner une seconde chance » à une actualité qui ne décollait pas.

On s’est dit que Com’ Un Lundi pouvait tout à fait répondre à cette problématique et devenir un canal additionnel aux traditionnelles campagnes de Relations Presse. C’est proposer un moyen de détecter de nouvelles opportunités de prise de parole dans les médias et d’optimiser le potentiel de retombées presse.

Nous avons voulu créer un outil différent tant dans le fond que sur la forme en utilisant un ton « décalé » permettant d’aborder des sujets sérieux, sans se prendre au sérieux. Mettre un peu de fraîcheur et de légèreté dans nos métiers en somme ! Côté usage, le format Newsletter nous a semblé adapté car facile à parcourir en un clin d’œil et surtout non chronophage à produire.

Qu’apporte votre service à des entrepreneurs?

Com’ Un Lundi a double vocation pour les entrepreneurs : leur proposer une nouvelle opportunité de se faire remarquer des journalistes en boostant une actualité ponctuelle (une levée de fonds, un lancement, la belle histoire d’une croissance à 2 chiffres…) mais aussi permettre aux startupers qui n’ont pas toujours les finances en temps voulu, d’accéder aux grandes rédactions grâce à un ticket d’entrée abordable. Mais attention, Com’ Un Lundi ne remplace pas une véritable campagne RP construite dans le temps par une agence ou une attachée de presse freelance. Com’ Un Lundi c’est un One Shot (renouvelable) permettant d’enfoncer les portes des rédactions autrement !

Certains prédisent la mort des RP, voire des journalistes, n’est-on pas plutôt à l’enrichissement de deux pratiques complémentaires, c’est-à dire traditionnelle et numérique?

etagere_retouchee

Totalement ! Si on ne veut pas tous y rester, il faut s’adapter aux évolutions de nos métiers : créer de nouveaux outils numériques, produire du brand content et ne pas hésiter à initier des synergies avec d’autres pros de la communication pour fournir un contenu différent. Mais il faut aussi affûter nos stratégies traditionnelles (ciblage, pitch, synopsis clef en main, proposer des exclus, angler en fonction de la ligne éditoriale…) pour viser juste et encore une fois faire gagner du temps !

La pertinence de ce combo pratiques traditionnelles/pratiques numériques se vérifie par l’utilisation des réseaux sociaux. Désormais, on peut affiner son ciblage en faisant de la veille sur Twitter, en se connectant mutuellement sur LinkedIn ou Viadeo, et ainsi mieux connaître nos interlocuteurs pour créer une relation ultra qualifiée.

Quelles sont selon vous les 5 galères que peuvent rencontrer une attachée de presse lors de l’envoi d’un Communiqué de Presse et selon vous que ne faut-il pas faire concernant les relances auprès des journalistes?

Un communiqué de presse, c’est toute une histoire ! Car il y a l’avant, le pendant, et l’après. Et un attaché de presse peut en voir de toutes les couleurs parfois ! Florilège de nos 5 galères… Préférées !

1) Avant d’écrire un communiqué, tout attaché de presse doit parler du sujet avec son client. Et parfois, ce n’est pas si simple ! Comprendre l’univers du client, ses spécificités techniques, son wording… Il faut avoir la tête bien accrochée, surtout quand les clients ne sont pas habitués à vulgariser leur concept. Nous les aidons justement à traduire leurs propos, faisons attention à ce que le message soit le bon… Et cela demande de vrais talents de caméléon

2) Le wording, et la formulation du titre du communiqué. Ce sont 2 éléments auxquels tout attaché de presse se doit d’être attentif. Jean-Baptiste (Giraud, ndlr) nous a confié un jour que l’objet de mail faisait 90% du travail pour qu’un journaliste décide d’ouvrir (ou pas) notre mail. De même que si le message du communiqué est trop brouillon, trop confus ou contient trop d’informations, on risque de perdre le journaliste dès le départ.

3) Le ciblage : ce n’est pas à proprement parler une galère en soi, mais c’est une étape indispensable avant chaque envoi. Nous avons pris l’habitude de retravailler systématiquement nos listings presse à chaque envoi, même lorsqu’il s’agit d’un même client.

4) Les modifications à la dernière minute. Quel attaché de presse n’a jamais connu le petit coup de chaud du changement de titre ou de chapô à 5 minutes de l’envoi du communiqué de presse ! Priez pour nous, pauvres RP 🙂

5) La panne internet : LA galère ultime ! La solution ? Soit attendre le miracle, soit appeler le dépanneur, soit faire un partage de connexion avec votre 3G… (testé et approuvé, ça nous a parfois sauvé la mise)

Pour les relances, le top 3 de ce qu’il ne faut pas faire :

1. Renvoyer des mails à tout-va sans les personnaliser
2. Prendre la voix d’un « soprano » au téléphone (maîtrisons notre stress pour ne pas agresser l’oreille de notre cher interlocuteur)
3. Ne pas préparer son discours avant d’appeler : il est important que le journaliste comprenne en quelques mots l’objet de votre appel et votre message.

 

Mary Grammont : @Mary_Grammont
Solenn Petitjean : @SolennPetitjean

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire