Jacques Tang et Zoom Consultants : l’e-tourisme, une expertise

14 novembre, 2014 14 novembre, 2014   14 novembre, 2014 0 commentaire

Culture RP a rencontré Jacques Tang, Consultant en stratégie marketing et community manager senior chez Zoom Consultants 

 

jacques-tang E-Tourisme

 

Présentez-nous votre agence. Quelles sont ses spécificités ?

Elle est née de la volonté de consultants seniors de proposer une offre globale à leurs clients. Elle fonctionne de manière collaborative, et permet d’apporter une réponse sur mesure aux demandes de nos clients.

Nous l’avons appelé Zoom Consultants pour illustrer l’idée d’un focus porté par des spécialistes de différents horizons de la communication sur les problématiques d’une entreprise.

Vous tenez un blog, quelle est sa ligne éditoriale ?

Son objet est d’apporter des réponses aux entrepreneurs cherchant à porter leur communication sur le web. Il répond plus spécifiquement aux TPE et PME, entreprises dans lesquelles la culture web n’est pas toujours présente.

Parti d’un constat que des exemples applicatifs sont utiles pour la compréhension des mécanismes du web, nous avons développé une thématique e-tourisme.

Qu’est ce que l’E-tourisme ?

Le terme est issu de la contraction de tourisme et électronique. Nous l’utilisons de manière générique pour identifier tout ce qui à trait au tourisme en version web.

 

etourisme-tendances-tourisme-et-web

 

Comment mettre en place sa stratégie marketing dans le secteur touristique ?

Si vous parlez de stratégie marketing sur le web dans l’univers touristique, la réponse est simple sur ces principes et plus que complexe dans sa mise en place.

Il s’agit de définir un espace de communication, pour la marque, la destination, le professionnel du tourisme concerné. Ledit espace est celui où le professionnel pourra être trouvé sur les moteurs de recherche, et où il pourra lui même s’exprimer.

 Mettre en place sa stratégie web dépendra de 3 facteurs:

1-  Identifier ses points de force par rapport à ses concurrents sur le web

2-  Identifier les points sur lesquels il peut évoluer favorablement à court et moyen terme.

3-  Mettre en place un ensemble de tactiques dont l’objet essentiel sera d’offrir des points d’entrée aux internautes sur les plateformes web de l’entreprise.

Quelle est la problématique posée par le marketing de contenu pour les professionnels du tourisme ?

On devrait dire marketing par contenus pour être plus précis. La problématique est multiple. Pour l’essentiel on peut constater les points suivants :

  • La concurrence entre les marques est très forte.
  • Des « pure player » du web (TripAdvisor, Booking, Google Hotel Finder, par exemple) utilisent leur savoir faire sur le web pour se poser en intermédiaire des transactions commerciales.
  • Par essence, le tourisme est sur un marché international, et il y a nécessité de communiquer en plusieurs langues.

Vous l’avez compris, la première problématique est la complexité, et la nécessité impérative d’une expérience métier pour poser des contenus pertinents.

Quelles sont les spécificités du community management dans ce secteur ? Quelles sont les qualités que se doit d’avoir le  community manager?

 

outils-community-manager-senior

 

La spécificité de ce secteur, c’est qu’il est le plus souvent la conjonction d’offres de plusieurs produits et services. Hébergements, restauration, attractivité de la destination, activités de plein air et de loisirs, pour des clientèles très diverses peuvent être présents sur la même offre touristique. De fait, le community manager ne peut faire l’impasse sur aucun de ses éléments.

Le fait majeur du community management dans ce secteur d’activité est lié à la gestion de  la relation client et la notoriété des établissements sur les médias sociaux. Il doit multiplier les présences sur les plateformes et les adapter aux origines linguistiques et culturelles de leur clientèle.

Par ailleurs, compte tenu de la forte concurrence dans ce secteur, le community management demandera de fortes connaissances en matière de référencement naturel, afin de pousser du contenu vers les demandes « naturelles » des internautes sur les moteurs de recherche.

Enfin, le community manager devra posséder à priori une connaissance importante du secteur d’activité. Elle est indispensable pour représenter les entreprises de ce secteur.

Les journalistes ont-ils de l’influence dans ce secteur d’activité, avec l’arrivée du web 2.0?

Une récente étude (mettre l’etude journalise) menée par Hopscotch que vous rapportiez, fournissait des résultats éloquents en la matière. Les médias, et la culture de l’écrit qui est inscrite dans l’ADN des journalistes est un facteur majeur de référencement. De fait, leur influence sur le web est, mais pourrait être beaucoup plus importante qu’elle n’est aujourd’hui.

Cela dit, pour modérer le propos, le modèle économique de la presse est en pleine mutation, si bien que « l’indépendance éditoriale » est trop souvent bafouée, aux bénéfices d’intérêts économiques à court terme.

La place prise par d’autres médias (blogs par exemple) vient en concurrence directe sur ce type de contenu, et la reconnaissance de l’objectivité des médias classiques remise en cause.

Quel est l’avenir du tourisme, de son marketing et de sa communication sur le web ?

Plutôt que d’avenir parlons de tendances fortes.

Tout d’abord une croissance très importante de l’utilisation du mobile par les internautes. Près de 75% des achats de mobile sont aujourd’hui des smartphones. Il est très vraisemblable qu’à l’horizon de 2 ans la consultation sur mobile et en mobilité soit un facteur majeur de prise de contact des internautes avec les professionnels du tourisme. D’où leur obligation de mettre en place des contenus adaptés à ces formats.

Seconde tendance forte, le besoin d’information adaptée en mobilité. L’arrivée des iBeacon en 2013 en est l’augure. Le Beacon permet la diffusion d’un contenu micro géolocalisé.

Le fonctionnement est assez simple. Vous téléchargez une application sur votre smartphone et l’on vous livre un contenu en situation.

Par exemple, l’exemple du musée est parlant. Arrivé devant un tableau une notification arrivera sur votre smartphone pour vous proposer des informations sur le peintre et l’œuvre présentée.

Une autre tendance qui devrait se généraliser, l’usage du marketing expérientiel.  Il est question de proposer des contenus différenciant pour les marques, en proposant aux internautes des expériences de vie, rattachées à des moments précis de vacances.

Par exemple, la semaine de la Saint Valentin , la chasse aux œufs de Pâques, la brocante annuelle, et bien d’autres événements peuvent être scénarisés et être le support d’une offre spécifique des professionnels du tourisme. Ceci existe bien évidemment, mais n’est pas encore très présent en matière de communication web.

Qu’est ce que, selon vous, le snacking content ?

Très souvent, des contenus de même format sont proposés aux internautes. L’idée du snacking content, est de proposer, différents types de formats (vidéos, photomontages, citations, infographies), faciles à mettre en place, avec des coûts de production raisonnables. Son principal intérêt est de varier les contenus proposés sans lasser les internautes.

 

 

 

Propos recueillis par Camille Ohresser.

 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire