Twitter fait évoluer le #journalisme #collaboratif

7 janvier, 2015 7 janvier, 2015   7 janvier, 2015 0 commentaire

En lançant Reported.ly, le chantre du Twiter-journalisme collaboratif, Andy Carvin ne crée pas seulement l’information native. Son média 100% Twitter constitue un projet important pour First Look Media, l’ambitieux groupe de Pierre Omidyar.

 

Reportedly

 

« Mes erreurs majeures se comptent sur les doigts d’une ou deux mains, qui ont été corrigées par mes followers parfois en quelques minutes ou secondes. Ils en savent beaucoup plus que moi et ont agi de manière collaborative. Il y a un système naturel d’équilibre des pouvoirs sur le Web. Ça n’est pas très différent d’une “breaking news” sur une chaîne d’info continue à la télévision. Au début l’information peut être incorrecte ou floue, et elle sera affinée et rectifiée en avançant. » La disgression est signée Andy Carvin dans Rue 89, elle date de juin 2012 et annonce alors le Twitter News Network (TNN) ou l’avènement du journaliste citoyen.

Deux ans après sa leçon de Twitter-journalisme à la conférence 4M de Montpellier, l’ancien stratège en chef de la radio publique nord-américaine NPR – auto-défini comme un « DJ de l’info qui met en musique des morceaux de tous horizons » – invente un nouveau canal de production et de distribution de l’information : le journalisme native. Lancé le mois dernier, le média pionnier Reported.ly reporte l’actu en 140 signes comme Now This News le fait en vidéos de 6 ou 15 secondes. Une révolte communautaire ? Non, une révolution journalistique symbole d’une mutation qui redéfinit les codes d’une profession et abat les derniers remparts de l’élitisme.

 

Twitter, plus seulement un booster de trafic

Site Reportedly

 

« Avec 200 millions d’utilisateurs et un demi-milliard de tweets par jour, la nouvelle réalité de ce monde du temps réel est que l’info ne se révèle plus mais se tweete. Les journalistes citoyens sont désormais architectes d’un système d’alerte de l’information : le TNN. Ces reporters de l’instantané bâtissent les fondations sur lesquelles les médias traditionnels peuvent efficacement suivre et vérifier une information dès qu’elle tombe », écrivait dans INfluencia Brian Solis, en juin 2013. Fondateur de la vérification collaborative pendant sa couverture historique des printemps arabes, Andy Carvin offre une nouvelle plate-forme de format court et de temps réel aux journalistes de l’instant.

Celui qui se targuait en 2012 de « ne pas utiliser Twitter comme les autres reporters pour promouvoir ses articles ou donner son opinion, mais pour permettre à des bénévoles de l’aider à vérifier » veut révolutionner l’utilisation des réseaux sociaux dans la couverture de l’actualité. Trop souvent cantonnés à leur rôle de levier de trafic et d’audience, ils ont encore récemment prouvé que l’info pouvait se produire et se lire chez eux, sans renvoyer vers un autre site. A l’instar récemment de Joel Mathis du Philadelphia Magazine, certains journalistes se servent directement de Twitter pour faire passer une info avant d’exposer les tweets comme preuves et compléments d’info dans leurs papiers publiés online.

 

Un projet phare pour First Look Media

Site The First Look

 

Le mois dernier, un ingénieur de Yahoo !, Vinay Pulim, a confirmé que le citoyen lambda était partie intégrante de cette révolution. Son Time Lapse des manifestations newyorkaises contre les brutalités policières a fait le tour de la Toile et des médias classiques. La puissance visuelle de sa vidéo (voir ci-dessous) de 28 secondes, postée sur YouTube et partagée sur Twitter, a offert une perspective différente sur l’ampleur de la marche. Pour Andy Carvin, il est donc temps de créer « le journalisme native pour les communautés sociales et en conjonction avec les membres de ces communautés. »

Dans un post publié le 8 décembre sur la plate-forme participative Medium, qui héberge Reported.ly, Andy Carvin énonce son ambition: « Nous voulons débuter le processus de création de communautés online de gens impliqués, civiques et qui croient qu’eux aussi peuvent jouer un rôle pour mieux comprendre un monde compliqué. » Dans une charte éditoriale et éthique, le rédacteur en chef du nouveau média 100% Twitter promet une production « qui se soucie plus d’avoir raison que d’avoir été la première à sortir l’info. »

Financé et soutenu par First Look Media créé à grands coups de dollars (250 millions investis) par le multimilliardaire franco-iranien Pierre Omidyar, co-fondateur d’eBay, Reported.ly représente un projet crucial pour la jeune organisation, qui en février 2014 lançait The Intercept, le média d’investigation lancé par Glenn Greenwald, mais dont le site spécialisé « The Racket » est au point mort. Dans un article de novembre 2014 Le Monde décrivait les difficultés et les errements stratégiques de First Look, pour qui le projet Reported.ly est plus encore qu’un « game changer ».

A suivre…

 

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

Source de l’article : Influencia 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire