SUIVEZ-NOUS SUR

Embargo et exclusivité, deux stratégies de communication efficaces ou à haut risques ?

29 avril, 2015 29 avril, 2015   29 avril, 2015 0 commentaire

Lorsque le paysage médiatique évolue et que de nouveaux outils et techniques apparaissent, il est fréquent que les pratiques en fassent de même… Il en est de nos stratégies comme de la vie des roses, elles n’ont souvent qu’une durée limitée et c’est ce qui semble être le cas pour deux d’entre elles : l’exclusivité et l’embargo.

L’embargo ou la diffusion différée, une stratégie obsolète ?

L’embargo suppose une grande confiance entre le conseiller et le journaliste qui va respecter cette date de diffusion différée.

A l’époque de l’instantanéité de l’information et de la multiplicité des sources de diffusion, de l’omniprésence des réseaux sociaux et singulièrement twitter, l’embargo est en phase d’obsolescence programmée.

« L’information est une denrée à date de péremption très courte »avait coutume de dire l’une de mes consœurs qui avait prédit la fin de l’embargo. S’il n’a pas tout à fait disparu, force est de constater que les jeunes journalistes ne respectent pas toujours cet embargo. Que ce soit dû à la nécessaire course à l’information la plus croustillante ou tout simplement à l’ignorance, il devient hasardeux de ne pas prendre toutes les garanties nécessaires lorsqu’on veut différer, à la date de notre choix, une information sensible. On lui accolera désormais l’étiquette « à manier avec la plus grande précaution ».

Elle ne se justifiera finalement que dans des situations extrêmement limitées : introduction en bourse, nominations stratégiques, informations sensibles en veillant à bien informer tous les acteurs de la chaîne d’information y compris en interne !

L’exclusivité, un véritable casse-tête !

C’était une pièce maîtresse dans les stratégies de relations médias pour s’assurer les faveurs d’un média-clé dont on savait qu’il allait ainsi pouvoir traiter l’information sous toutes les coutures et en longueur (éventuellement). Autant dire qu’aujourd’hui, entre la guerre interne que peuvent parfois se livrer les médias et leurs corollaires internet, il n’est pas aisé d’aborder cette question sereinement !

Tous les médias possèdent un site internet y compris les radios et les chaines de télévision qui peuvent ainsi reprendre l’information sous différents angles.

Privilégier un média pour valoriser une information que l‘on sait capitale est donc une stratégie qui s’avère payante car on lui assure ainsi une audience optimale.

Un atout qui risque d’être réduit à néant ou mis à mal si l’on a omis de considérer les réseaux sociaux comme autant de canaux d’information non exclusifs mais à très forte audience dans certains secteurs.

Un dérapage, une maladresse, une indiscrétion sur un réseau social sans l’avoir concerté avec le média privilégié et c’est toute une stratégie qui perd sa pertinence. Au risque de voir disparaitre durablement la confiance des journalistes avec lesquels nous avions conclu un contrat de… confiance !

C’est que nous sommes à l’ère de l’information à 360 ° : nous professionnels, devons impérativement intégrer tous les canaux de diffusion d’information et en maîtriser(en interne comme en externe) dans la mesure du possible tous les stades … et les parties prenantes.

Maîtriser les indiscrétions, ne pas cumuler embargo et plateformes de diffusion, valider que les informations qui paraitront sur twitter, LinkedIn ou tout autre réseau social ne viendra pas compromettre l’embargo ou l’exclusivité nécessite non seulement de la pédagogie mais aussi du tact et le sens de l’opportunité.

Le quotidien d’un RP 2.0  en somme !

Marie-Pierre Medouga Vice-présidente du SYNAP et Directrice de l’agence Media Presse & Communication

 

INVITATION

Le CAFE SYNAP vous invite à participer au débat, en partenariat avec l’ARGUS DE LA PRESSE le mardi 12 mai 2015 à PARIS, de 18h30 à 20h30 au restaurant LE CARROUSEL – 194, rue de Rivoli – 75001 PARIS (*)

Le SYNAP poursuit ses réflexions stratégiques sur l’évolution des R.P. 2.0, avec ce nouveau débat sur le thème « embargo et exclusivité » : est-il encore aujourd’hui d’actualité ou à bannir de nos métiers ?

Venez partager avec nous vos réflexions et votre expérience sur ces deux pratiques, pour nous permettre de définir ensemble si elles restent un élément incontournable dans une stratégie de communication et dans ce cas, comment les utiliser à bon escient.

Merci de confirmer votre présence, au plus tard, jeudi 7 mai 2015, à Annie BLIN (tél. : 01 43 47 00 44 – [email protected]) ou Annie GAMET ([email protected]). Frais de participation au CAFE SYNAP : 10 euros

(*) Métro : Palais Royal – Autobus : 72

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire