Cabinet conseil, l’exercice complexe d’une communication sélective dans un contexte 2.0

7 septembre, 2015 7 septembre, 2015   7 septembre, 2015 0 commentaire

Culture RP : Andrée Raza, vous êtes Secrétaire Générale en charge notamment de la communication de X-PM, qui se présente comme une référence mondiale du management de transition. Présentez-nous votre parcours et votre fonction au sein de votre entreprise.

 

Home X-PM

 

Andrée Raza : Ma carrière a démarré à l’international, dans l’import-export puis le négoce entre Paris, Madrid et Genève où je me suis vu confier des missions de relations publiques. J’ai ensuite exercé dans le marketing, la communication, les relations presse au sein d’un grand cabinet de conseil en management avant de devenir consultante indépendante pendant quelques années. En 2001, à la création de X-PM Transition Partners, son président Patrick Laredo m’a proposé de m’associer à l’entreprise en qualité de secrétaire générale, fonction dans laquelle sont regroupés tous les aspects de communication.

Devant la multiplicité des acteurs dans votre domaine, il est souvent difficile de faire la différence sur les métiers de chacun. Quel est le positionnement de X-PM?

X-PM se positionne principalement sur le renforcement du management de ses clients pour conduire, impulser leurs projets, ceci dans une optique de résultats clairement définis. C’est là notre principale différence. En conséquence, si le client est clair sur les résultats et/ou objectifs qu’il souhaite obtenir, il ne lui sera pas difficile de faire la différence. Le management de transition est en effet une discipline assez éclatée, qui va du placement de dirigeants pour répondre à une situation d’urgence, un peu comme de l’interim, jusqu’à la recherche de managers de très haut niveau pour conduire des projets ou des missions de transformation qui vont permettre, par exemple, d’investir de nouveaux marchés. X-PM se situe plutôt dans ce dernier segment d’activité, avec la possibilité d’intervenir partout dans le monde. Un atout qui nous permet d’accompagner les entreprises sur toutes les zones géographiques où elles sont implantées ou veulent se développer.


Votre activité est très centrée sur l’humain, avec une forte notion de confidentialité. Comment s’articulent vos actions de communication et de RP ? Vous faîtes-vous accompagner par une agence ou avez-vous totalement internalisé ces compétences?

Nous exerçons un métier basé sur la confiance. Et nous nous adressons à des dirigeants. Dès lors, le bouche à oreille reste notre vecteur principal de communication. D’où l’importance vitale du réseau dans nos actions de communication : la nécessité de l’entretenir, de le renouveler ou de l’élargir, sans jamais perdre de vue la qualité et la confidentialité, parties intégrantes de notre activité, de notre ADN.
Dans cet esprit, nous effectuons des actions RP que je qualifierai de « haut de gamme ». Elles sont extrêmement ciblées tant vers les clients, prospects et prescripteurs que vers les managers de transition. Elles revêtent toujours un caractère sélectif, voire confidentiel, à l’image de nos activités qui réclament un très haut niveau d’intervention et une parfaite discrétion. Concrètement, nous privilégions l’organisation de rencontres. Des déjeuners ou petits déjeuners VIP pour nos clients, prospects et prescripteurs, et des journées d’information par exemple pour nos managers, et d’autres événements réalisés en partenariat avec des associations professionnelles ou think tanks qui partagent nos valeurs.

Nous avons fait le choix d’être accompagnés et travaillons en relation étroite liaison avec H2D Conseil, un cabinet composé de communicants expérimentés qui comprennent nos pratiques et métiers pour avoir eux-mêmes précédemment exercé des fonctions très opérationnelles en entreprise.

Et les réseaux sociaux dans tout cela ? Est-il aisé d’utiliser ces canaux où tout peut être interprété voire déformé eu égard au caractère confidentiel de vos démarches avec vos clients?

Les réseaux sociaux sont fondamentaux pour nos activités, et nous y sommes très actifs, notamment sur Linkedin, Twitter ou sur un certain nombre de plateformes proches de nos clients et prospects que sont par exemple les sites dédiés aux DRH. Nous partageons sur ces réseaux des expériences de situations vécues par nos équipes sur le terrain, des cas pratiques, des témoignages et, surtout, une certaine vision sur l’évolution de nos métiers, toujours dans le plus grand respect de la confidentialité que doit rester la nôtre. Nous devons pour cela conserver une très grande rigueur sur la validation des informations que nous souhaitons diffuser avec des contenus relus plusieurs fois, afin d’éviter tout problème de compréhension de la part des personnes auxquelles nous souhaitons nous adresser.

 

 

Propos recueillis par Carole Mazurier,
Responsable Communication externe de l’Argus de la presse

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire