SUIVEZ-NOUS SUR

ITW Anthony Roty, consultant à l’agence Profile

11 septembre, 2015 11 septembre, 2015   11 septembre, 2015 0 commentaire

Culture RP a rencontré Anthony Roty, consultant à l’agence Profile.

 

Anthony Roty

 

Anthony Roty, vous êtes consultant à l’agence Profile!, présentez-nous votre parcours et votre rôle au sein de l’agence Profile !

A la sortie du lycée, j’ai choisi l’IÉSEG pour son format post-bac, qui m’a amené à mon diplôme de Master en 5 ans (dont 2 à l’étranger entre stages et études) avec une spécialité en Marketing.

Fort de diverses expériences (grande distribution sportive, prêt à porter de luxe, startup digitale, groupe media online), j’ai trouvé mon premier poste comme Consultant chez l’agence BRING, récemment intégrée comme filiale digitale de l’agence Profile!. Dans les faits, la taille encore modeste de cette filiale digitale me permet de jongler entre différents rôles : consultant, chef de projet, community manager, formateur, voire même un peu de développement ou de graphisme si nécessaire ! C’est très complet et très formateur comme premier poste !

L’agence de relations presse Profile PR s’est récemment rapprochée de l’agence Bring! spécialisée en digital pour former l’agence Profile!, pouvez-vous nous expliquer le nouveau positionnement de l’agence ?

Aujourd’hui, pour une stratégie de communication efficace, il faut être capable de communiquer sur tous les canaux, et le digital en fait bien entendu parti. Ce côté digital apporte ainsi aux RP plus traditionnelles une nouvelle façon de voir le métier, de nouveaux outils et oblige à une plus grande créativité afin de toucher tous les publics. Cette manière plus globale et plus complète de communiquer entre dans une stratégie au service des marques, qu’elles soient B2C, B2B comme B2C2B, et centrée sur le partage de contenu intéressant plutôt qu’intéressé.

Pensez-vous que les entreprises françaises ont totalement intégré le digital dans leur stratégie de communication ou bien pensez-vous qu’il y a encore un gros travail pédagogique à faire vis-à-vis d’elles ?

Je pense qu’on est aujourd’hui à mi-chemin. De plus en plus d’entreprises, grandes comme petites, ont passé le pas et utilisent le digital à très bon escient. On retrouve des marques qui se construisent de vrais communautés de fans sur les réseaux sociaux, d’autres qui s’en servent brillamment pour leur service client, et une troisième partie qui communiquent sur leurs produits leur industrie. Mais le digital étant plus large, on trouve aussi aujourd’hui des plateformes de contenu, professionnelles comme grand public et très complètes.

Quelques marques ont même poussé jusqu’à développer des opérations durables sur le long terme mêlant plusieurs canaux, le tout dans une optique d’image et d’engagement.

Malheureusement, ou heureusement pour nous, il y a encore du chemin à faire pour beaucoup d’entreprises qui ont besoin d’être formées non seulement aux usages mais surtout aux avantages que le digital peut leur apporter.

Pouvez-vous nous présenter l’intervention de l’agence pour la société de conseil jalma ?

jalma accompagne de plus en plus ses clients (acteurs du secteur de la santé et de l’assurance principalement) sur le digital : adapter leurs offres, appréhender les nouveaux usages… Et pour cela, le cabinet se devait d’intégrer totalement le digital.
D’un point de vue purement digital, nous avons entièrement repensé leur site internet, développé leur présence sur les réseaux sociaux et formé les collaborateurs aux nouveaux usages.

Puis, en liaison avec la partie RP, nous les accompagnons au quotidien dans la définition de leurs contenus (aussi bien sur le fond que sur la forme) pour développer et maximiser la notoriété et l’expertise en santé de la marque jalma.

Quelle est votre définition de l’influence ?

La définition de l’influence est un sujet qui pourrait justifier de nombreuses thèses. Surtout depuis qu’il est devenu un fourre-tout à la mode en matière de digital.

Pour ajouter une pierre à l’édifice, je dirai qu’il s’agit d’un juste milieu entre légitimité et notoriété de la part d’une personne que l’on suit. Il doit en effet y avoir une cohérence entre le message partagé et l’expertise, les connaissances de l’influenceur qui le partage.

 

 

Twitter de l’agence : @agenceProfile

 

 

 

Propos recueillis par Carole Mazurier :
Rédactrice en chef de Culture RP et Responsable Communication Externe de l’Argus de la presse / Linkedin / @Argusdelapresse / @CultureRP

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire