SUIVEZ-NOUS SUR

Regards croisés sur les bénéfices de l’étude de médiatisation

21 septembre, 2015 21 septembre, 2015   21 septembre, 2015 0 commentaire

Julien Naillet (Directeur de la communication de l’Afnic), Laurent Cheval (Responsable adjoint du Pôle Opinion en charge des Relations Presse d’Aéroports de Paris), Stephan Corporon (Responsable du Service communication des Parcs nationaux de France) et Angeline Poupin (PR & Events Manager chez Sony Mobile Communications) nous disent aujourd’hui quel est LE bénéfice qu’ils tirent de l’étude de leur médiatisation.

 

Culture RP et l'Argus de la presse pour la semaine de la mesure

 

« Regards croisés » : une série d’entretiens à l’occasion de la semaine de la mesure, placée sous l’égide de « Measurement Month », une initiative lancée par l’organisation internationale AMEC visant à promouvoir l’évaluation et la mesure au cœur des pratiques RP.

 

 

Julien Naillet_Directeur de la communication de l’Afnic

 

Julien Naillet / @julien_naillet /Directeur de la communication de l’Afnic : « Pouvoir démontrer l’efficacité des actions »

Le premier bénéfice est de pouvoir démontrer l’efficience des actions de communication. Les acteurs des RP sont encore très souvent vus comme des seuls centres de coût. Aujourd’hui, leurs actions restent difficilement mesurables (en comparaison avec la publicité sur internet par exemple). Dès lors, les outils tels que les études de médiatisation permettent de mettre en avant des métriques, qui facilitent la compréhension des efforts entrepris autour des RP et contribuent aussi à capitaliser sur les bonnes pratiques. L’étude sert ainsi à la fois au pilotage opérationnel, mais aussi au reporting plus large pour évangéliser autour des RP dans l’entreprise.

 

 

Laurent Cheval_Responsable adjoint du Pôle Opinion en charge des Relations Presse d’Aéroports de Paris

 

Laurent Cheval / @laurentcheval75 / Responsable adjoint du Pôle Opinion en charge des Relations Presse d’Aéroports de Paris : « Faire passer des messages en interne »

Les études de médiatisation sont pour nous un outil de pilotage indispensable pour l’activité du service de presse et de la Direction de la Communication. Elles permettent notamment de mesurer l’impact des actions proactives menées par le service de presse. En interne, les études permettent de mieux faire passer le message sur l’importance de communiquer sur tel ou tel sujet en démontrant grâce à des études qualitatives et quantitatives le résultat de nos actions mais aussi de justifier des investissements menés en RP par le calcul du ROI.
Les études de médiatisation sont également un outil précieux dans « l’après » gestion de crise pour porter un regard « à froid » sur l’impact de la crise sur notre image et sur la façon dont les médias ont traité notre actualité.

 

 

Angeline Poupin_PR & Events Manager chez Sony Mobile Communications

 

Angeline Poupin / PR & Events Manager chez Sony Mobile Communications : « Confirmer (ou non) le succès de la stratégie RP »

L’étude de médiatisation de la marque Sony Mobile est riche en enseignements. Le premier bénéfice que nous en retirons est de confirmer (ou non) le succès de notre stratégie RP. En effet, mesurer notre image médiatique et notre réputation par rapport à nos concurrents (grâce à la part de voix, le nombre de retombées, l’équivalence publicitaire, la tonalité, la pénétration des messages, la répartition des clippings par type de presse, etc.) nous permet de mieux comprendre la perception de notre marque et de nos produits dans les médias, et surtout d’optimiser notre manière de communiquer et nos actions RP si besoin. Last but not least, calculer le ROI de ces actions pour valider leur succès.

 

 

 Stephan Corporon_Responsable du Service communication des Parcs nationaux de France pour Culture RP

Stephan Corporon / @PNFbiodiversite / Responsable du Service communication des Parcs nationaux de France : « Dégager des tendances et identifier des problématiques spécifiques »

Parcs nationaux de France, établissement public sous la tutelle du ministère de l’écologie qui fédère les établissements des 10 parcs nationaux français pilote la veille presse pour l’ensemble du collectif. Tous les 2 ans, il engage un bilan médias afin notamment d’avoir une lecture qualitative des retombées pour chacun des établissements. Nous pouvons ainsi tout aussi bien dégager des grandes tendances sur des thématiques transversales ou suite à des actions nationales inter-parcs, il est tout autant possible de bien identifier les problématiques liées à chacun de ces espaces naturels protégés. Le bilan médias n’est en aucun cas une étude comparative d’un parc national à l’autre, il est un outil très utile d’analyse et d’aide à la manière dont nous faisons évoluer la communication médias au national.

 

 

 

Retrouvez nos invités dès demain pour des regards croisés sur les évolutions

des pratiques RP et leurs conséquences sur la mesure des résultats.

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire