SUIVEZ-NOUS SUR

Regards croisés sur les évolutions des pratiques RP et leurs conséquences sur la mesure des résultats

22 septembre, 2015 22 septembre, 2015   22 septembre, 2015 0 commentaire

Julien Naillet (Directeur de la communication de l’Afnic), Laurent Cheval (Responsable adjoint du Pôle Opinion en charge des Relations Presse d’Aéroports de Paris), Stephan Corporon (Responsable du Service communication des Parcs nationaux de France) et Angeline Poupin (PR & Events Manager chez Sony Mobile Communications)  décryptent les changements survenus dans leur pratique des RP et l’impact de ces changements dans la mesure de leurs résultats.

Culture RP et l'Argus de la presse pour la semaine de la mesure

 

 

« Regards croisés » : une série d’entretiens à l’occasion de la semaine de la mesure, placée sous l’égide de « Measurement Month », une initiative lancée par l’organisation internationale AMEC visant à promouvoir l’évaluation et la mesure au cœur des pratiques RP

 

 

Angeline Poupin_PR & Events Manager chez Sony Mobile Communications

 

 

Angeline Poupin / PR & Events Manager chez Sony Mobile Communications : « Bien définir les objectifs des actions en amont pour pouvoir en mesurer l’efficacité »

Evidemment, les médias sociaux prennent une place de plus en plus importante dans notre pratique des RP et ne peuvent pas être considérés comme des médias traditionnels. De ce fait, notre manière de les approcher est différente : elle doit être plus créative et moins institutionnelle. Par ailleurs, la mesure diffère d’un média social à l’autre, ce qui complique l’analyse des résultats. C’est pourquoi il est important de bien définir les objectifs d’une stratégie ou d’une action en amont.

 

 

Julien Naillet_Directeur de la communication de l’Afnic

 

 

Julien Naillet / @julien_naillet /Directeur de la communication de l’Afnic : « Trouver des bases de mesure communes entre les actions de RP pures et les actions menées par les community managers sur les réseaux sociaux »
Les RP ont évolué ces dernières années avec la multiplication des supports, la montée en puissance du numérique, le développement d’interlocuteurs non journalistes et qui rentrent néanmoins dans le spectre classique des parties prenantes à traiter (bloggeurs, associations de consommateur, etc.). On a ainsi vu l’avènement de nouveaux métiers comme le community management. Aujourd’hui à l’Afnic nous avons deux postes distincts (relations presse et community management) qui travaillent ensemble et se synchronisent dans leurs actions. Les mesures doivent arriver à établir des bases plus ou moins communes pour retrouver des échos entre les actions de relations presse pures et les actions menées par notre community manager sur les réseaux sociaux. Pour répondre à ceci, nous multiplions aujourd’hui nos outils, par absence de plateforme commune répondant concrètement à nos attentes. Le travail d’agrégation se fait à un niveau supérieur, avec notre propre tableau de bord. Nous en sommes encore à des manipulations via un tableur, très loin de l’automatisation qui sera naturellement une voie d’amélioration dans notre processus de pilotage.

 

 

Laurent Cheval_Responsable adjoint du Pôle Opinion en charge des Relations Presse d’Aéroports de Paris Culture RP

 

 

Laurent Cheval / @laurentcheval75 / Responsable adjoint du Pôle Opinion en charge des Relations Presse d’Aéroports de Paris : « L’enjeu de demain : pouvoir mesurer de la façon la plus précise les relations presse menées sur les réseaux sociaux »

Le développement des réseaux et médias sociaux est sans nul doute le sujet qui a le plus révolutionné la façon d’appréhender la mesure des résultats de médiatisation. S’il existe aujourd’hui des outils fiables permettant de calculer l’impact d’une communication sur les médias traditionnels, la mesure d’un tweet ou d’un article posté sur un blog est aujourd’hui encore difficile à appréhender. Pour autant cette mesure est indispensable car les entreprises et les marques investissent de plus en plus en relations presse sur les réseaux sociaux numériques et sont légitimement en droit d’attendre des mesures fiables justifiant les investissements menés. Le grand enjeu de demain est donc bien de pouvoir mesurer de façon plus précise les relations presse menées sur les réseaux sociaux et de pouvoir, le cas échéant les mettre en parallèle avec une médiatisation traditionnelle.

 

 

Stephan Corporon_Responsable du Service communication des Parcs nationaux de France pour Culture RP

 

 

Stephan Corporon / @PNFbiodiversite / Responsable du Service communication des Parcs nationaux de France : « Comprendre pourquoi tel média réagit et ce qui le fait réagir »

On constate depuis plusieurs années maintenant de profonds et rapides changements à la fois dans les modes d’émission des messages et une multiplication des vecteurs de diffusion. C’est ainsi que nous avons élargi notre veille aux médias web, qui prennent progressivement le pas sur les supports print. Nous communiquons beaucoup plus et en continu sur les réseaux sociaux et il très difficile de savoir qui, quand et pourquoi tel média a réagi sur telle actualité relative aux parcs nationaux. Les données « au scalpel » du bilan médias contribue à nous « redonner la lumière » et un reflet précis de notre communication collective !

 

 

 

Ce qui n’est pas mesurable dans les pratiques RP,

comment le valoriser en interne. Rendez-vous demain !

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire