Interview de Claude Nahon, Président de Mood Media

30 octobre, 2015 30 octobre, 2015   30 octobre, 2015 0 commentaire

Home mood


Mood Media
est une agence spécialisée dans la création d’expérience pour le retail. Présent sur ce marché depuis plus de 80 ans,  Mood Media est leader dans le design d’expérience en fournissant une expertise sur l’ambiance sonore, la signalétique numérique, gestion des flux, ambiance olfactive, l’audiovisuel intégré, mais aussi les solutions de marketing mobile.

L’agence a déjà réalisé des expériences sur-mesures pour Nespresso, Nissan, Renault, Gucci, Hollister ou encore New Look.

L’expérience client devient un sujet de plus en plus important pour les marques ayant des points devente en propre.Pourtant, 47% des consommateurs déclarent fréquenter moins de points de ventes. L’expérience peut-elle est salvatrice pour les brick-and-mortar ?
Nous vivons actuellement un phénomène important. Il y a deux ans, les grands retailers avaient peur d’une chose : le showrooming. Que les gens viennent uniquement dans leurs showrooms, mais qu’ils achètent en ligne. Finalement, on remarque que ce n’est pas ce qu’il se passe et qu’on a un phénomène de ROPO : Research Online Purchase Offline. Et in fine, alors que les ventes sur internet progressent de façon exponentielle les retailers n’ont jamais investi autant dans leurs points de vente physiques. C’est assez exceptionnel de voir ça, et c’est d’autant plus vrai quand ils ont été capables de fusionner le Brick-And-Mortar avec le Pure Player ce qui a créé le Click-And-Mortar……

• Un peu à l’encontre de ma première question, le CTO de MYOB a déclare que dans les années à venir, grâce à la data et aux technologies in-store,  le consommateur pourrait dans certains cas payer pour entrer dans un magasin et profiter d’une expérience entièrement personnalisée.  Est-ce que finalement les consommateurs ne préféreraient pas plutôt consommer qu’une poignée de points de ventes ?

Si on va faire payer l’accès à un point de vente ? Peut-être pas, mais en tout cas on peut pousser le raisonnement jusque très loin en se demandant si le magasin peut devenir un parc d’attraction : pourquoi pas ! Ça me rappelle une époque où sur les vitrines étaient écrit ‘entrée libre’ comme s’il fallait dans certains cas obligatoirement acheter un produit lorsqu’on entrait dans un magasin.
• De quelle manière est-ce que les technologies permettent de ritualiser la relation entre un consommateur et une marque ?

Quand on va chez Nespresso, on peut commander ses capsules directement sur place. On prend souvent les mêmes, parce qu’on a l’habitude de son café et du type de café pour la bonne occasion de la journée. En revanche, on adore découvrir des nouveautés….

 

 

Lire la suite de l’article sur Siècle Digital

Merci à Valentin Blanchot  pour son autorisation de publication :)

 

 

 

Aïssatou Thiam,  Assistante Communication de l’Argus de la presse /  @Culturerp @Argusdelapresse @AistouThiam

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire