BAROMETRE ELECTIONS REGIONALES 2015 par L’Argus de la presse

4 décembre, 2015 4 décembre, 2015   4 décembre, 2015 0 commentaire

L’Argus de la presse organise un baromètre dans le cadre des élections régionales 2015. Celui-ci met en avant, du 9 novembre au 3 décembre, la part de voix des régions aux élections, ainsi que des candidats durant la campagne d’avant premier tour.

Au terme de la clôture du dépôt des listes, 156 candidats se sont présentés sur les 14 conseils régionaux de métropole et d’outre-mer ainsi que pour les assemblées de Corse, Guyane et Martinique.

Ce premier baromètre sera suivi de 2 autres où seront analysés les résultats au lendemain de chaque tour, les thématiques de chaque candidat et l’évolution du discours de chacun.

BAROMETRE_ELECTIONS_REGIONALES_2015_par_L'Argus_de_la presse_Top_10_des_candidates_les_plus_Médiatisés

 

Donnée favorite, Marine Le Pen attire tous les regards et creuse l’écart avec les autres candidats.

Donnée favorite pour la présidence de la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais face à ses rivaux Pierre de Saintignon (1 190 retombées) et Xavier Bertrand (3 500 retombées), Marine Le Pen est de très loin la candidate la plus médiatisée de la campagne électorale. Avec presque 10 000 retombées, la présidente du Front National s’est largement employée à surfer sur l’actualité et les attentats du 13 novembre.

Créditée de 33% d’intention de vote au premier tour, Valérie Pécresse arrive en 2è positions des candidats les plus médiatisés. Opposée à Claude Bartolone (3 400 retombées) et Pierre Laurent (1 210 retombées), la députée Les Républicains des Yvelines pourrait en effet faire basculer à droite la région récemment secouée par les attentats du 13 novembre. Les récentes sorties de Marion Maréchal Le Pen sur les musulmans et le planning familial notamment, font réagir toute la classe politique au point de diviser au sein même du Front National, et permettent à la candidate donnée favorite de se placer en 5è position des candidats les plus médiatisés.

Alors que les sondages le créditent de 4% à 8% des intentions de vote, à quelques points des 10% requis, Nicolas Dupont-Aignan qui est considéré comme l’un des arbitres de ces régionales arrive en 6e position des candidats les plus médiatisés avec près de 2 900 retombées.

 

BAROMETRE_ELECTIONS_REGIONALES_2015_par_L'Argus_de_la presse_Répartition_des_retombées_par_régions

 

 

Les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Ile-de-France s’affichent en tête des régions les plus médiatisées
Avec près de 16 000 retombées, le Nord-Pas-de-Calais Picardie est la région la plus médiatisée suivie par les régions Île-de-France (près de 13 000 retombées) et Provence-Alpes-Côte-d’Azur (7 300 retombées).
Les candidats du Front National en lice sont pour beaucoup dans ce classement.

En effet, qu’il s’agisse de Marine Le Pen dans le Nord ou de Marion Maréchal Le Pen en PACA, les médias scrutent à la loupe les prises de parole des candidats FN mais également les sondages qui les placent en tête des scrutins. A cela ajoutons que les nombreuses réactions des deux candidates suite aux attentats du 13 novembre 2015, ou encore la récente altercation de Marine Le Pen avec le quotidien La Voix du Nord ont fortement contribué à accroître la visibilité de ces régions dans les médias. Avec près de 4 400 retombées, la région Auvergne-Rhône-Alpes arrive en 4è position des régions les plus médiatisées grâce notamment à la candidature du Secrétaire général « Les Républicains » et député de Haute-Loire, Laurent Wauquiez, opposé au président de région sortant, Jean-Jack Queyranne. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, fortement mobilisé en raison des attentats, place la région Bretagne (4 300 retombées) en 5è position.

De part sa volonté affichée de réunir la gauche sous une unique liste, la candidature de Carole Delga (ancienne secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, et députée PS de Haute-Garonne) positionne le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en 6è position des régions les plus médiatisées (avec près de 4 300 retombées). L’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine arrive en 7è position des régions les plus médiatisées avec près de 3 500 retombées, en raison d’une autre force ascendante du Front National, Florian Philippot, également bras droit de Marine Le Pen. Enfin, le match qui oppose Alain Rousset (président socialiste sortant) et Virginie Calmels (candidate de la droite et du centre) permet à la future grande région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin de se hisser à la 8è position des régions les plus médiatisées avec près de 2 500 retombées également.
METHODOLOGIE

Le baromètre de l’Argus de la presse a été réalisé sur la période du 9 novembre au 3 décembre 2015 dans le cadre des élections régionales 2015 et sur la base des 156 candidats déclarés.

Ce baromètre a été établi à partir du scan de tous les médias francophones : presse (8953 titres de presse), audiovisuel (3170 émissions radio et 2800 émissions télévisions), web éditorial (14437 sites web).
La répartition des voix correspond à la présence des mots clés (candidats, régions…) recherchés sur le volume total des documents lus (uniquement en lien avec les élections régionales).

 

 

 

À PROPOS DE L’ARGUS DE LA PRESSE

L’Argus de la presse accompagne ses clients dans la gestion des enjeux de communication et d’information stratégique.
Notre Pôle Media Intelligence vous aide à piloter votre influence et votre réputation auprès des médias et de l’opinion.
Notre Pôle Market Intelligence détecte et analyse les tendances, opportunités, risques et acteurs déterminants pour vous accompagner dans vos axes de développement.

Nos 2 pôles sont globalement mobilisés sur l’alignement de vos stratégies «INFLUENCE & IMAGE» et «ANTICIPATION & DEVELOPPEMENT»

 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire