Colloque Médias&RP 2015

14 décembre, 2015 14 décembre, 2015   14 décembre, 2015 0 commentaire

Journalistes, conseils en relations medias : des liaisons dangereuses vers la compatibilité des éthiques ?

Dans un environnement en mutation rapide et en perte de repères, le SYNAP, en partenariat avec le CELSA, pose la question de la redéfinition des conditions d’exercice de ses métiers et interroge une nouvelle relation entre les conseils en relations médias et les journalistes.

Pour répondre à ces interrogations, le SYNAP organise le colloque Médias&RP 2015 qui se déroulera le 17 décembre de 17h à 21h au Celsa.

L’événement s’articulera autour de deux tables rondes rassemblant des personnalités du monde de la presse écrite et radio/TV, de la communication, de l’entreprise et des universitaires de renom.

Inscrivez-vous ici

Synap colloque Journalistes, conseils en relations médias

 

Frédérique Pusey, en tant que directrice de l’agence FPA et présidente du SYNAP, pourquoi avoir voulu initier ce colloque : “Journalistes, conseils en relations médias : des liaisons dangereuses vers la compatibilité des éthiques ? “

J’ai souhaité initié ce colloque car nous avons besoin de réfléchir ensemble sur les enjeux et les mutations de nos métiers respectifs qui s’accélèrent à la vitesse de la lumière. Nous devons redéfinir les conditions d’exercice de ces métiers et interroger une nouvelle relation entre conseils en relations médias et journalistes.

Conseils en relations médias et journalistes sont depuis toujours dans une relation ambivalente du « je t’aime moi non plus », pourtant chacun à besoin de l’autre pour travailler. Les techniques rédactionnelles des uns et des autres sont très connexes. Chacune de ces professions souffre auprès de l’opinion publique d’une défiance importante.

Une fois ce constat fait, notre démocratie a besoin d’une presse forte et libre. A l’instar du monde de l’entreprise et du secteur public, conseils en relations médias et journalistes ont besoin de se faire entendre de manière non manichéenne.
Il faut donc que nous nous interrogions sur la raison de cette dégradation, sur la difficulté de nouer des relations de confiance réciproques et sur la façon de les construire.

Conseils en relations médias et journalistes, nous sommes des faux jumeaux mais nous partageons une éthique commune : la défense du bien commun.

Qu’attendez-vous de ce colloque ?

Que nous prenions de la hauteur sur nos métiers, Que nous sortions des ornières où chacun montre l’autre du doigt, l’accusant de mal travailler. Que nous nous interrogions sur les mutations de nos métiers et leurs implications.

Que nous trouvions des solutions pragmatiques pour avancer vers un nouveau paradigme, où chacun trouve sa juste place.
Que nous nous interrogions sur ce qui fait le terreau de nos éthiques car je pense que nous allons trouver des zones de partage plus nombreuses qu’il n’y paraît.

La 1er table ronde s’intitule : “Une perte de crédibilité doublée d’une perte de confiance“, Comment et pourquoi en sommes-nous arrivés là entre professionnels des Relations Publics, journalistes et l’opinion publique?

Le paysage médiatique s’est petit à petit dégradé. La presse en passant des mains de professionnels de l’information à celles de groupes industriels est devenue dans sa grande majorité un produit de consommation soumis à des logiques marketing et de rentabilité avec pour objectif faire vendre du papier coûte que coûte.

Aux logiques d’information ce sont superposées des logiques de communication rendant la frontière entre publicité et rédaction confuse ou tout du moins très poreuse.

Le lecteur/l’auditeur/l’internaute non éduqué à décrypter les médias n’y a vu que du feu voir se complait à laisser flatter ses instants voyeuristes les plus bas, exploiter ses peurs et manipuler ses envies.

Parallèlement, l’arrivée d’internet a rendu une partie des journalistes totalement sédentaires, arrimés derrière leur écran dans l’incapacité de vérifier leurs sources sur le terrain et devant se fier au Dieu Internet et à Saint Google comme unique vecteur de la vérité.

Une nouvelle population est aussi apparue, le bloggeur, mi-journaliste/mi-internaute sans règle hormis celle qu’il a décidé, sans cadre juridique ou presque ; et surtout sans modèle économique de survie ce qui le rend d’une extrême vulnérabilité aux sirènes des marques.
Les communicants mais surtout les marketeurs se sont enfournés dans les béances de ce paysage dégradé pour « servir » ce que les médias attendaient. Beaucoup, beaucoup trop s’en sont donnés à cœur joie usant de pratiques peu orthodoxes (ex : le green washing) où l’éthique n’avait plus sa place.

Face à ces excès, l’opinion publique a voulu dire stop, l’infobésité a donné la nausée et un rejet en bloc est apparu aussi bien en direction des communicants que des journalistes. Sans nuance, sans savoir qui sont les vrais donneurs d’ordre.
Aujourd’hui nous en sommes là mais pouvons-nous croire que notre société peut se réduire uniquement à l’explication binaire qu’il y a : soit des bons, soit des méchants ?

Arnaud Steinkuhler, directeur du pôle Aura Mundi et Map Institut de l’Argus de la Presse établit un constat en présentant une étude intitulée : “La confiance des Français à l’égard de la parole publique“. Selon vous, que faut-il mettre “sur la table” pour rétablir, rebâtir une relation de confiance entre tous les acteurs, entre tous les publics ?

L’authenticité.

Communiquer dans le sens étymologique du mot : mettre en commun, partager, transmettre.

Eduquer les jeunes au décryptage, à l’analyse critique, au Politique

Et si vous aviez un rêve pour 2016, quel serait-il ?

De permettre aux journalistes de ne pas avoir à flatter notre part d’ombre. Qu’on laisse la possibilité aux journalistes de parler aussi des trains qui arrivent à l’heure. De trouver des moments non virtuels d’échange pour se connaître entre journalistes, conseils en relations médias et décideurs. De retrouver une temporalité qui permette à tous de ne plus être dans l’immédiateté.

 

 

 

Nicolas Jaunet – Responsable Marketing de l’Argus de la presse

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire