Interview de Géraldine Dormoy, responsable éditoriale Web de l’Express Styles

8 janvier, 2016 8 janvier, 2016   8 janvier, 2016 0 commentaire

A l’occasion de la publication de “Follow Me“, une étude de Prisma Media, sur le pouvoir de prescription des influenceurs digitaux  auprès de leurs communautés. Culture RP a rencontré Géraldine Dormoy, responsable éditoriale Web de L’Express Styles et blogueuse.

Geraldine Dormoy pour culture rp

 Crédit : Marion LeFlour

Présentez-nous votre blog, le principe éditorial publié et votre rapport avec les marques?

J’ai créé mon blog Café Mode en 2005. J’y porte un regard personnel sur la mode et sur le lifestyle en général, tout en ne m’interdisant aucun sujet. J’ai des rapports cordiaux avec les marques, qui me connaissent également en tant que rédactrice en chef Web de L’Express Styles.

Quel est le vrai pouvoir de prescription des blogueuses et est-il le même sur l’ensemble des médias sociaux?

Le pouvoir de prescription est une réalité, mais reste très variable selon la personnalité de la blogueuse. Il ne dépend pas tant du réseau social que de la stratégie adoptée par la blogueuse : plus elle a des partenariats avec les marques, plus ses recommandations seront diluées.

Comment l’influence s’étend au-delà de votre blog et par quels signe se traduit cette notoriété?

Les réseaux sociaux ont complètement changé le rapport que j’entretiens avec mes lectrices. On échange plus facilement sur Facebook ou sur Instagram. Le nombre de followers est un indicateur d’influence ou de notoriété, mais je préfère quand une lectrice m’aborde dans la rue. Discuter en vrai, on n’a encore rien fait de mieux.

L’image des blogueuses auprès de leurs communautés correspond t-elle à ce qu’elles pensent renvoyer d’une façon générale et de façon particulière, pensez-vous renvoyer l’image que vous souhaitez donner ?

Je ne peux répondre que pour moi, cas personnel. La confiance que m’accordent mes lectrices est si précieuse à mes yeux que j’essaie d’être la plus honnête possible. Quand elles me rencontrent en vrai, en général, elles trouvent d’ailleurs que l’image et la réalité sont raccord. Je respecte celles qui ont choisi de se mettre en scène, mais ça n’est pas mon créneau.

En 2016, pensez-vous que l’influence des blogueuses de mode aura toujours un impact aussi grand, quel changement voyez-vous?

L’impact sera encore plus important, car les communautés ne cessent de grandir. En 2016 toutefois, je suis convaincue que le maître mot sera “authenticité”. Gare donc au retour de bâton pour celles et ceux qui n’auront pas respecté le pacte tacite passé avec leur communauté.

Que pensez-vous des métiers des Relations Presse et celui des journalistes. Quelle place occupez-vous entre ces deux professions et auprès d’un public large et différencié ?

Tous ces métiers sont bouleversés par les changements liés à la révolution numérique. Chacun doit se trouver une nouvelle place, ça va prendre du temps. Moi, j’ai une approche journalistique car mon but est de transmettre, analyser et échanger sur de l’info. J’exercerai probablement cela différemment dans quelques mois, car sur le Web les évolutions sont permanentes.

Quels conseils donneriez-vous à toute personne qui voudrait se lancer dans la création d’un blog sur l’univers de la mode, ou autre?

J’ai écrit un article à ce sujet ( Nos conseils pour réussir son blog Mode ). Pour le résumer, si vous voulez créer un blog, préparez-vous à y consacrer beaucoup de temps, trouvez un nom accrocheur et expérimentez. Il n’y a pas plus beau terrain de jeux.

 

Bio :

Géraldine Dormoy, 39 ans, est  responsable éditoriale Web de L’Express Styles.

En parallèle, elle écrit son blog, Café Mode, depuis dix ans. Cette présence en ligne de longue date lui permet d’être suivie par une communauté de fidèles (39 000 followers sur Twitter, 22 000 sur Instagram).

 

 

 

Aïssatou Thiam,  Assistante Communication de l’Argus de la presse /  @Culturerp @Argusdelapresse @AistouThiam

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire