Béatrice Martini, les Relations Presse au cœur du marché de l’Art. Faire de sa passion, un métier

9 mai, 2016 9 mai, 2016   9 mai, 2016 0 commentaire

L’Art des Relations Presse se fonde en grande partie sur la subtilité

avec laquelle elles créent les relations avec le journaliste.

Les relations presse sont un métier de coulisses, un métier d’interprétations.” (J.Bordier, 2005)

 

Béatrice Martini ©Jean-Paul Lefret pour Culture RP

 

©Jean-Paul Lefret

 

Béatrice quel est votre parcours et quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez voulu être attachée de presse dans le milieu culturel ?

Je me souviens d’un rendez-vous chez le conseiller d’orientation au Lycée. Persuadée de vouloir devenir Professeur de Danse, j’avais préparé mon dossier pour lui prouver que mon futur professionnel était bien tracé. A la fin de notre discussion, il me dit : « Mais, ce que vous voulez faire, c’est de la communication ! ». Quoi ?

Mon Bac Littéraire en poche, je file faire mes études en Pédagogie de la Danse à Nice… LA fille têtue… Mes rencontres, les opportunités, la vie m’ont finalement orienté vers ce pour quoi j’étais faite. La Communication. Attachée de presse. Evidement dans la culture.

J’ai poursuivi mes études (Master 1 en Information Communication puis Master 2 professionnel en Management des institutions culturelles). Je me suis spécialisée. Mes dossiers, mes lectures, mes stages, mon Mémoire de fin d’études, tout est en lien avec les Relations Presse. C’était devenu une évidence.

Ce métier est une passion. Les rencontres, les challenges et les découvertes quotidiennes font de ma vie un délice !

Les enjeux du digital ont vu apparaître de nouvelles formes de communication, de nouveaux acteurs, pourquoi selon vous le rôle de l’attachée de presse reste primordial pour influencer et maîtriser son message ?

Aujourd’hui, le métier d’Attaché de presse a évolué. Nous ne pouvons pas rester cloitré dans des pratiques de RP ordinaires. Rédiger des communiqués de presse, les diffuser aux journalistes, faire des relances : Ce n’est plus suffisant !

Quand je suis rentrée sur le marché du travail, la profession était déjà en pleine mutation. Les réseaux sociaux ont vu émerger de nouveaux acteurs de la communication, les bloggeurs et les influenceurs web (je mets dans cette catégorie les bloggeurs, les rédacteurs online, les chargés de contenus web et les prescripteurs connectés) sont devenus une cible que je privilégie au même titre que des journalistes ou reporters de la presse écrite.

Les actions de relations presse ont une place importante, voire indispensable, pour l’enrichissement et l’évolution de l’image et de l’identité d’une entreprise. Dans une société où la communication est de plus en plus puissante et omniprésente, les relations presse et toutes les actions qui en découlent, occupent une place à part entière et fondamentale.

Malgré cette apparente facilité à communiquer (via les réseaux sociaux, tout le monde peut « communiquer »), la maîtrise d’un message bien diffusé, de la bonne manière et vers la bonne cible, n’est pas donnée à tous. Pour mettre en place une communication efficace (maîtrise du message, gestion de sa diffusion), il est indispensable de connaitre les enjeux du projet et les attentes de la cible.

Un professionnel des relations presse sait comment conseiller l’entreprise dans la définition de ses « priorités » en terme de communication : valeurs, messages à faire passer… Il connait aussi les mesures et les actions à mettre en place…

Aujourd’hui, le RP 2.0 prend en compte la digitalisation de ses relations dans le but de développer des contacts immédiats et réguliers, témoigner d’une expertise en s’engageant dans des forums spécialisés et des tribunes d’experts et accompagner chaque campagne de « RP traditionnelles » par des contacts personnalisés de journalistes/blogueurs. A l’ère du digital, il n’est plus possible d’éviter ces nouveaux canaux de communication !

C’est pourquoi je me dois aujourd’hui de proposer à mes clients, un conseil et une stratégie de relations presse complète et adaptée, en prenant en compte ces interactions.

Quelle est selon vous la méthode la plus adaptée, ajustée pour toucher les journalistes, les influenceurs, les prescripteurs ?

Les relations presse sont un métier, une stratégie et demandent du travail et surtout… du temps. Il ne faut pas surestimer les RP, ni les sous-estimer. Etre réaliste. Etre stratégique.

La méthode la plus adaptée est celle qui saura être qualitative et ajustée à son client, au message qu’il faut délivrer et à la cible médias.

Dans une approche de relations presse, il ne faut pas négliger la « relation » avec le journaliste. Une évidence, certes. Il s’agit de créer une connexion sur du long terme nourrie de confiance, de qualité, de pertinence et de bonne humeur ! Le message est important mais il faut savoir aussi comment l’interpréter et l’adapter à son interlocuteur. On ne donne pas les informations de la même manière à un journaliste de la presse artistique qu’à un reporter pour les médias grand public.

On dit souvent qu’une belle image vaut mieux qu’un discours. En s’inspirant du minimalisme, les photographies réalisées en flat lay sont le support d’accompagnement idéal d’un communiqué de presse original et singulier. Quels seraient vos conseils et avez-vous des exemples réussis ?

La qualité des communiqués de presse doit être la signature de l’attaché de presse. Il doit avoir une forme sobre et être en accord avec l’identité du client. Un contenu de qualité et de quantité suffisante pour susciter l’intérêt et amener le journaliste à passer à l’action.

Je suis toujours à la recherche de nouveaux moyens, procédés techniques ou stratégiques pour enrichir mes actions RP. Que ce soit par la mise en page d’un communiqué de presse, une nouvelle manière de contacter les journalistes ou diffuser une newsletter. Changer un peu les habitudes, travailler dans la qualité en faisant de l’original. Cela peut permettre de se faire remarquer !

Il ne faut pas avoir peur de tester de nouveaux axes de communication, des usages qui fonctionnent dans d’autres domaines comme le marketing, la publicité ou le merchandising, pour se les approprier, sans dénaturer la profession d’attaché de presse.

 

Site de Béatrice Martini

 

Comment restez-vous connectée à l’évolution du marché, des tendances de l’art contemporain, de l’édition et comment organisez-vous votre propre visibilité sur les médias sociaux ?

Une bonne partie de mes journées est dédiée à la lecture de revues de presse (presse spécialisée, articles online, reportages, dossiers…). Il est indispensable de connaître l’actualité du marché dans lequel on évolue, cela justifie une crédibilité et une implication dans son travail.

Les rencontres avec les artistes et les journalistes, les conférences entre spécialistes, les partages d’impression et d’expériences avec d’autres professionnels des RP à l’international, m’enrichissent. Mais surtout, il est important de garder un contact permanent avec nos collègues RP, les journalistes, les professionnels du marché. Il ne suffit pas de faire des RP et parler de nos clients, toujours de nos clients… il faut aussi écouter et se tenir au courant de toutes les évolutions liées à notre marché.

Je tiens un Blog (http://www.beatricemartini.com/blog/) où il est question de Relations presse et de ses connexions dans le marché de l’art. Je rédige régulièrement des articles sur les réflexions qui me préoccupent dans ma profession au sein du monde culturel ou sur des questions plus techniques liées aux pratiques des RP.

Je reste également connectée aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin, Google+ pour ma part) en permanence…

Vous êtes membre du SYNAP. Pouvez-vous nous en dire en peu plus ?

Oui, je suis membre du SYNAP depuis cette année.

Le SYNAP est le Syndicat National des Attachés de Presse et des conseillers en relations publics. Il a pour mission la défense et la promotion des professionnels qu’il représente depuis 1960, auprès des organismes officiels et des principaux acteurs du secteur.
J’ai trouvé important, après un an de RP en tant qu’auto-entrepreneur, de me placer auprès d’un syndicat de professionnels. Affirmer ma place et mon soutien à la profession.

 

BIO :
Depuis 2015, consultante indépendante en Relations médias on-line et off-line.
Depuis 2011, Collaboratrice Attachée de presse et Responsable du pôle digital de l’agence Communication Culture.
Titulaire d’une Licence en Théories et Pratiques des Arts du spectacle ; d’un Master 1 en Information Communication ; et d’un Master 2 professionnel en Management des institutions culturelles.
Spécialisée dans les secteurs de l’art, du tourisme culturel et du lifestyle, je collabore à des projets en France et à l’international.
Membre adhérent du SYNAP (Syndicat National des Attachés de presse et des Conseillers en Relations Publics).

 

 Lien : http://www.beatricemartini.com/

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire