SUIVEZ-NOUS SUR

Relations média internes ou externes : que choisir ?

24 mai, 2016 24 mai, 2016   24 mai, 2016 0 commentaire

D’après Publicitor, les relations publiques (RP) englobant les relations presse sont un ensemble de techniques de communication qui ont pour objectif de développer une relation de confiance, d’estime et d’adhésion entre une entreprise et différents publics, notamment les consommateurs, les distributeurs, les pouvoirs publics ainsi que l’opinion publique. Aujourd’hui, la mise en place d’une politique de relations presse est devenue incontournable pour une entreprise qui souhaite promouvoir ses activités à l’extérieur. Les lignes qui suivent vont donc vous aider à faire le bon choix sur la question.

 

Home Hic et Nunc

 

Une gestion en interne ou en externe des RP

Les deux méthodes présentent chacune leurs avantages. Avec ses connaissances sur l’entreprise, le responsable en interne apporte plus de précisions sur une information véhiculée et assure un suivi pointu des différents dossiers en cours. Une agence facilite quant à elle les relations avec la presse et les éventuels consultants travaillant sur des sujets variés. En ayant accès direct au management, elle facilite la mise en relation entre un responsable de votre entreprise et les journalistes de son réseau. Elle se positionne en lobbyiste pour convaincre les journalistes de porter un intérêt aux messages et à la valeur ajoutée de l’entreprise.

Une personne dédiée pour la gestion des RP en interne ?

Aujourd’hui, on se pose la question de savoir s’il est réellement nécessaire de confier la gestion des RP en interne à un employé dédié. Sachez que certaines entreprises s’en passent facilement, à condition qu’elles soient aptes à fédérer, regrouper et valider les informations à transmettre à son agence de Relations Presse.

Quel prestataire choisir ?

Trois situations peuvent se présenter au moment où vous décidez de choisir un prestataire pour la gestion de vos RP :
– Vous avez des besoins en relations presse limités, avec une diffusion d’une simple problématique pour une volumétrie assez faible. Le choix d’un freelance sera alors pertinent.

– Vous recherchez une plus grande volumétrie et un prestataire qui accorde beaucoup plus de temps à vos problématiques. L’idéal serait dans ce cas de choisir un bureau de presse, c’est-à-dire une agence de petite taille, spécialisée dans un domaine en particulier.
– Vous voulez miser sur une campagne de communication basée sur un sujet sensible ou qui requiert un dispositif assez important, et qui sera orientée vers le grand public. Votre choix portera ainsi sur une agence de RP structurée, avec des pôles d’activités variés, et un personnel disponible à tout moment.

Les critères de choix

Avant de partir à la recherche de l’agence RP idéale, munissez-vous toujours d’un brief qui déterminera la problématique de vos relations presse ainsi que vos objectifs. Déposez plusieurs demandes de devis auprès de différentes agences. N’hésitez pas à contacter un ou deux clients de l’agence qui vous intéresse afin de vous enquérir de la qualité et de l’efficacité de la prestation, ou demandez directement à l’agence des exemples d’opérations déjà réalisées.

Le budget à prévoir

Si vous choisissiez de travailler avec une agence de relations presse, le budget à allouer à la campagne varie en fonction de nombreux critères, notamment la difficulté de votre problématique et la volumétrie recherchée. Le tarif inclut le temps, l’effectif du personnel impliqué et les frais divers. En général, un budget de 3 000 euros par mois sera nécessaire pour une prestation bien structurée. Par contre, si vous décidez de payer moins, vous vous exposez à des risques de dumping, ou voir carrément votre dossier traité par un stagiaire. Si vous choisissez une personne en interne, prévoyez en moyenne 5 000 euros par mois.

Quel ROI ?

En général, les agences de relations médias proposent un bilan de fin d’opération ou un bilan ponctuel sur différents niveaux. Souvent, il s’agit d’une évaluation quantitative qui porte sur les retombées presse obtenues, et d’une analyse qualitative qui détermine la qualité de reprise des informations par la presse, en vue de définir si le message a été bien relayé, ou s’il y a eu un manque de clarté.

Les entreprises doivent aussi comprendre que les relations presse ne peuvent pas être évaluées sur la base des mêmes critères que celles d’une campagne publicitaire, et ce, même à budget égal.

 

 

Barbara-Ouvrard-pour-Culture-RP

 

 

 

 

Tribune de Barbara Ouvrard,
Consultante en relations presse | influence média
Agence Hic et Nunc

 

 

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire