La photographie flat lay au coeur du processus RP

25 mai, 2016 25 mai, 2016   25 mai, 2016 0 commentaire

Minimalisme, ordre, mise en scène symétrique, la photographie flat lay semble simple. En réalité, elle est la conséquence d’une organisation et d’un arrangement astucieux qui ne sert qu’une intention : délivrer un message sous une forme la plus simple possible.
Intégrées à bon escient dans une stratégie de relations presse, ces mises en scène artistiques garantissent une lecture ordonnée et directe qui permet au journaliste une meilleure compréhension du message.

 

Béatrice Martini ©Jean-Paul Lefret pour Culture RP

 

©Jean-Paul Lefret

 

De la bonne utilisation des « natures mortes 2.0 »

Ce design d’images est principalement à l’honneur sur les réseaux sociaux, notamment Instagram ou Pinterest, et dans la publicité.
Dans un communiqué de presse, la bonne utilisation d’un visuel (choix, technique, position au sein de la mise en page) peut déterminer si le journaliste lira ou non votre document. De plus, l’attaché de presse doit s’adapter aux bouleversements imposés par le digital, c’est la force même du métier.

Alors, pour être original et surfer sur ces nouvelles tendances esthétiques, le communiqué de presse peut faire l’objet d’un remaniement design, en exploitant ces ressources visuelles 2.0.

Les domaines du luxe, de l’architecture d’intérieur, de l’art de vivre et de la mode ont déjà intégré cette démarche au sein de leurs stratégies de communication.

Le marché de l’art doit suivre le mouvement, sans pour autant dénaturer la spécificité et le caractère liés à son univers particulier. En effet, il ne faut pas comparer une œuvre à une photographie flat lay utilisée dans le cadre d’une communication spécifique.
Une foire d’art contemporain, un artiste, une maison d’édition, une galerie, une SVV…tous peuvent prétendre à l’utilisation de cette pratique visuelle pour se démarquer de la concurrence, à l’heure de la communication 2.0.

Toutefois, ces mises en scènes ne sont vraiment intéressantes que si elles racontent une histoire pertinente. Elles servent parfaitement une autre tendance de communication : le storytelling. L’image plus qu’une illustration, une histoire à elle seule.

La photographie flat lay et le storytelling Béatrice Martini

La photographie flat lay et le storytelling

Le storytelling, c’est « l’art de raconter des histoires », développer des contenus et mobiliser les communautés on-line, les journalistes et les influenceurs autour de votre projet.

Cette technique a pour but de susciter l’émotion et l’empathie afin d’inciter l’adoption de nouveaux modes de comportements ou d’engagements de la part des publics visés.

L’influence est une question centrale dans le processus de relations presse. Elle s’organise autour de procédés comme le storytelling, phénomène dont l’écho s’intensifie par la montée en puissance des réseaux sociaux.

« Dans ce flot incessant d’informations adressées aux journalistes, il faut trouver de nouvelles façons d’émerger du lot. Il n’est donc plus rare de proposer à nos clients des campagnes bâties sous formes d’épisodes. C’est aussi et surtout un moyen particulièrement efficace pour fédérer les bloggeurs et les communautés d’influences online, particulièrement sensibles aux techniques du storytelling » (Sandrine Charpentier in Culture RP, 2011)…

Retrouvez l’intégralité de l’article de Béatrice sur son blog au lien suivant : http://www.beatricemartini.com/blog/rp-et-photographie-flat-lay/

 

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire