Mymoneytime, et si faire du sport vous rapportait de l’argent ?

27 mai, 2016 27 mai, 2016   27 mai, 2016 0 commentaire

Andy Gugenheimer, vous êtes co-fondateur de la société AG Sport digital qui vient de sortir une nouvelle application “Mymoneytime” proposant à chaque utilisateur de transformer sa pratique du sport en remises/bons d’achat chez ses partenaires.

 

Comment vous est venu l’idée de ce concept original ?

 

Andy Gugenheimer
En discutant avec Pierre Duvelleroy, avec qui nous avons déjà co-fondé la société Njuko.com,  le leader de l’inscription en ligne pour des compétitions comme la course à pied, vélo, triathlon, etc. avec plus de 1 millions d’inscrits, nous avons fait un constat simple. De plus en plus de personnes ont du mal à se motiver pour une activité physique, même la marche simple, et d’un autre coté on a vu un engouement du grand public très important pour les objets connectés, ainsi qu’une ambition grandissante des marques dans le segment de l’e-commerce.

 

Comment faire le lien?

Cela m’a inspiré dans ma démarche de penser à trouver une récompense pour tous ces kilomètres parcourus et calories dépensés.

My Money Time est une application qui récompense les personnes pratiquant un sport et à la recherche d’un mode de vie plus sain.

Toute activité qui peut être trackée via une APP ou une montre, sera intégrée chez nous. Nous faisons la synchronisation avec des app comme strava, runkeeper, runtastic, endomondo, jawbone etc ou des montres connectées comme Polar et Garmin. Ainsi, nous mesurons les calories dépensées, le temps passé ou la distance parcourue. Chaque marque partenaire peut ainsi attribuer un montant précis par km, temps passé ou par cal. Ce montant sera disponible sous forme de bons d’achat, qui représentent entre 15 et 30%.

 

 

Quelle est la deuxième étape de cette aventure en termes d’offres et de développement ?

Nous allons intégrer de nouvelles catégories comme les assurances de mutuelles, la musique, la vidéo, les voyages, la billetterie, etc tout ce qui tourne au tour de mon quotidien et qui m’inciterai d’utiliser MMT comme moyen digital de paiement. Plus concrètement chez MMT nous pensons à l’avant, le pendant et l’après d’une activité. Un athlète qui pratique la course à pied d’une manière régulière n’aura pas besoin de plus d’une paire de running par an, donc l’utilisation de MMT sera trop limité et sélective pour ce consommateur. Nous visons un une fréquence d’utilisation quasi quotidienne avec l’intégration de services ou et produits de tous les jours. Par exemple je suis à la recherche d’un restaurant à midi, MMT doit proposer une liste d’options dans le secteur ou se trouve l’utilisateur. Cela est idem pour des choses simples comme prendre une place de cinéma ou encore s’acheter un livre. Plus nous serons intégrés de cette manière plus nos chances de réussites seront élevées.

Quelle stratégie de communication (digitale/RP/évènementielle) mettez-vous en place pour vous faire connaître tant en France qu’à l’étranger ?

My Money Time a été lancée en Janvier 2016 sur le marché français. Nous avons fait appel à une agence RP pour nous faire connaître auprès des médias mais aussi et surtout auprès du grand public.

Nous avons également été présent sur plusieurs salons comme ISPO Munich (où a eu lieu le lancement officiel) et plus récemment le Salon du Running à Paris.  Nous serons également présents à Futur en Seine à Paris en Juin prochain.Nous accordons enfin une attention toute particulière à la synergie avec nos partenaires. Nous travaillons conjointement et dans une situation gagnant-gagnant pour accroître notre notoriété et nos performances via : des événements en partenariat, des mises en avant digitales…

Fort de cette expérience nous sommes en train de déployer la même stratégie avec d’autres marchés comme l’Allemagne et l’Angleterre, puis les États Unis pour cet été.

 

Bio :
Après un parcours de 15 ans dans l’industrie du sport (Nike, Oakley, Rip Curl) à des postes allant de commercial jusqu’à la direction générale Andy Gugenheimer lance en 2006 sa première société dans le domaine du sport, AG Sport Consulting. Cette structure était le premier cabinet de recrutement pour du top management spécialisé dans le sport en Europe. Suivront plusieurs autres créations, dont My Money Time qui voit le jour en avril 2015, avec un lancement de son application en février 2016. Andy est passionné de sport et pratique d’une manière régulière et sans modération la course à pied, le vélo, le surf et le tennis.

 

 

 

 

Propos recueillis par Carole Mazurier :
Rédactrice en chef de Culture RP et Responsable Communication Externe de l’Argus de la presse / Linkedin / @Argusdelapresse / @CultureRP

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire