Etre Community Manager dans une startup issue de l’économie collaborative, la cas gogomitch

9 juin, 2016 9 juin, 2016   9 juin, 2016 0 commentaire

Rencontre avec Gaelle Py, Community Manager pour la jeune startup gogomitch, qui revient pour Culture RP sur son métier dans le secteur de l’économie collaborative.

Gaelle Py

 

Interview réalisée par Eddina Merad. Eddina accompagne les startups dans leur stratégie d’accélération et de maximisation de croissance. https://fr.linkedin.com/in/eddina / Agence http://lab.marcom-startup.com

 

Gaëlle peux-tu nous parler de ton parcours ?

J’ai un profil linguistique et littéraire. Je suis passée par le Lycée International de Paris puis j’ai continué dans cette direction en LEA à La Sorbonne. D’une nature hyper curieuse et dynamique, j’ai rapidement compris que j’avais besoin de voyager, écrire, partager et échanger. J’ai donc opté pour le journalisme ! Après quelques années à l’étranger, j’avais le mal du pays et besoin d’un nouveau challenge. Etre aux prémices d’une startup, créer de a à z, mettre en forme… lui donner vie, c’est exactement le défi que je recherchais et gogomitch a largement comblé mes attentes.

Quelle est ta vision du métier de CM et en particulièrement chez gogomitch ?

C’est un métier qui est né avec les réseaux sociaux, il est de ce fait en constante évolution, rien n’est fixe dans ce métier, aucune routine n’est envisageable. C’est exactement ce qui me plaît. Le CM est là pour fédérer, créer une communauté, la rendre vivante, interactive, la dynamiser. Il faut également faire preuve d’empathie et d’un fort taux de réactivité autrement la tâche quotidienne devient stérile.
Chez gogomitch, il faut également faire preuve d’humilité, être à l’écoute du client, se transformer en caméléon pour mieux le comprendre et s’adapter et se réinventer.

D’ailleurs, le premier poste crée par Marie-Astrid de Cazanove, la fondatrice de gogomitch , était celui de CM 😉 Mais pour être tout à fait honnête, mon rôle ne se restreint pas à celui de CM et c’est d’ailleurs ce qui m’a séduite rapidement. Je suis à la recherche de partenariats, d’évènements probants pour gogomitch, j’assiste la fondatrice lors de conférences ou rencontres avec nos partenaires. La veille concurrentielle, analyses CRM, contenu et améliorations du site sont également des tâches quotidiennes. Enfin, je travaille en étroite collaboration avec nos agences RP, communication et développeurs 🙂

 

Home gogomitch

 

Quelle distinction fais-tu à être CM dans un secteur comme l’économie collaborative et le métier dans un secteur plus « traditionnel » ?

Les valeurs ! Ici, on ne vend pas un produit mais un échange, de la solidarité & de l’humain ! C’est la raison pour laquelle, 4 valeurs ont émergé rapidement chez gogomitch : joie – partage – fidélité – intégrité

On crée un service nouveau ou complémentaire à l’offre classique, le CM a donc encore plus de significations dans ce secteur, je dirais même qu’il prend tout son sens. Véhiculer des valeurs, des ondes positives, inciter au changement sont des leitmotiv d’une richesse sans commune mesure dans une société telle que la nôtre.

Par ailleurs, échanger avec d’autres acteurs de l’économie collaborative, assister à des conférences, faire partie d’un mouvement avec pour unique ambition de penser un monde différent n’a pas de prix !

Peux-tu nous parler stratégie, quels sont les réseaux privilégiés ? Quel canal pour quel objectif ?

Le CM n’existe pas sans les réseaux sociaux, c’est un fait. Tous ont un impact différent et le discours & la stratégie doivent s’adapter en fonction. Chez gogomitch, nous avons privilégié Facebook, Twitter et Instagram. Nous sommes également sur LinkedIn, YouTube, Google+.

Facebook est vital pour créer une communauté, s’installer et perdurer. Des visuels, du contenu original, de l’humour, du partage… il ne faut pas reproduire ce qui se fait, les gens se lassent vite, il faut vraiment créer son univers… sa famille ;). Nous souhaitons insuffler un sentiment d’appartenance de manière à fidéliser nos membres. Facebook est un outil essentiel dans cette relation que nous souhaitons établir.

Twitter nous permet de diffuser des annonces, des messages clairs et rapides, c’est un outil extraordinaire en termes d’instantané. Voir des tendances émergées, se les approprier, analyser les réactions font que les journées ne se ressemblent jamais.

Nous avons également un blog, ce qui me permet de renouer avec le journalisme, prendre du temps sur des sujets précis, la palette est tellement vaste !

Quels atouts présentent les réseaux sociaux pour une startup issue de l’économie collaborative ?

Se faire connaître, émerger au sein de différentes communautés que nous ne pourrions atteindre sans les réseaux sociaux. L’effet viral est un outil incroyable et lorsque l’on propose un service de livraison collaborative, c’est primordial. Notre réputation et la confiance s’établissent dans un premier temps via ces réseaux.

Comme je le précisais, cela nous permet également d’échanger rapidement, partager, s’adapter à notre communauté, d’évoluer ensemble tout simplement.

Nos membres sont des témoins privilégiés. Il n’y a pas de filtre, ils ont à la fois la vision extérieure et intérieure de la startup. Cette transparence est nécessaire à l’économie collaborative.

Enfin, nos annonces urgentes sont diffusées rapidement puis relayées par des membres ou organismes, l’impact est efficace !

 

Liens : https://gogomitch.com // https://www.facebook.com/gogomitch/ / https://twitter.com/gogomitchtweet

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire