La transition numérique : un effet de mode ?

13 juin, 2016 13 juin, 2016   13 juin, 2016 0 commentaire

Le temps a beau être l’ami des relations sociales, on ne se fera probablement jamais à l’idée de voir, autour de nous, des entrepreneurs placer « la transformation numérique » au même rang qu’un pin’s parlant. Lorsque 47% de chefs d’entreprise considèrent qu’elle n’est qu’un « effet de mode », il faut comprendre que ce qui est répété depuis de nombreuses années n’est ni entendu, ni compris. Si l’évidence n’a jamais été une passion commune alors quelles sont les raisons qui poussent certains à rejeter l’inévitable ?

 

Observatoire Social Bowsons pour Culture RP

 

Faute avant tout à ceux qui entreprennent par vocation, par transmission et qui oublient que la transformation numérique ne se résume pas à la création d’une Page Facebook. Lorsque 62% des patrons ne voient « ni un frein ni une opportunité », faut-il encore rappeler que cette mutation parle aussi bien du consommateur que de la concurrence, de ce qui se fait autant que de ce qui pourrait se passer.

 

Transition numérique Boxsons Pour Culture RP

 

Faute à ce « délit de favoritisme » qui offre aux jeunes pousses le gain de la lumière et souvent de l’investissement public et privé. L’emballement médiatique s’occupera du reste. Après tout, que vaut un acronyme très franco-français comme PME face à un terme aussi universel que celui de start-up ? Quand bien même les premières brûleront du cash avant, peut-être, de se cramer les ailes, force sera toujours donné à celui qui montre plutôt qu’à celui qui fait. Même si, comme Maxime Pillot et Thomas Hedley le soulignaient récemment :

« Contrairement aux idées reçues, le domaine industriel contribue … autant que le domaine de l’information et de la communication. En 2014, le premier secteur voit naître 26 150 créations sur une dynamique de +4,8% quand le second est en baisse de 1,4% pour un nombre de créations sensiblement égal. »

Faute à ces community managers, mués en techniciens égarés de la toile et qui oublient qu’ils ont aussi une mission commerciale. Les formations dédiées au web doivent être musclées sur des impératifs stratégiques au-delà des réseaux. On ne pourra pas éternellement baser sa volonté d’accompagner sur les études de cas d’Oasis ou de Dior.

Faute à ces responsables qui ne voient dans le conflit générationnel qu’une exagération passagère. Nous ne travaillerons plus jamais comme avant. Il ne s’agit pas d’une revendication de la commission « Tongs & Paréo » de Nuit Debout mais d’un fait ! La transformation numérique parle donc surtout de management, de transparence et de responsabilité à offrir…

Pour  lire l’intégralité de l’article veuillez cliquer ici  / Etude IPSOS / Le Figaro / CESI → http://bit.ly/23PzU0K

 

Home Boxsons

 

Merci à Alexis Lemonnier, Social Media Manager & Consultant com’ / BOXSONS pour son autorisation de publication 🙂

 

Photo Alexis LemonnierDiplômé en journalisme, je suis familiarisé à l’évolution du web et de ses métiers depuis plus de 15 ans. A la suite de diverses activités professionnelles au sein des médias nationaux (France Inter, Radio France, Radio Campus …) puis chez le leader de la veille médias, je me suis spécialisé dans les réseaux sociaux dès 2008. Affilié à un solide réseau d’experts (Relations médias, webmaster, photographe, vidéaste, coach d’entreprise), j’accompagne au travers de BOXSONS la communication des entreprises et des marques sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire