Baromètres exclusifs l’Argus de la presse : les femmes françaises influentes les plus citées dans les médias et sur Twitter

4 octobre, 2016 4 octobre, 2016   4 octobre, 2016 0 commentaire

L’Argus de la presse, entreprise française d’intelligence économique qui permet aux entreprises de piloter leur influence et leur réputation et d’orienter leur stratégie de communication et de développement, dévoile aujourd’hui les résultats de ses baromètres* autour des femmes françaises influentes les plus citées dans les médias traditionnels et sur le réseau social Twitter au cours du 3e trimestre de 2016 dans trois catégories : politique, direction de grandes entreprises et médias/chaînes TV.

 

AP_CORPO_H_POS_CMYK_L

 

POLITIQUE : Najat Vallaud-Belkacem toujours en tête des femmes membres du gouvernement.

Ce premier baromètre révèle les résultats des femmes membres du gouvernement les plus citées dans les médias et sur Twitter. Celui-ci met en avant, du 1er juillet au 30 septembre dernier, la part de voix des ministres et secrétaires d’Etat pendant cette période.

 

Politique_CP femmes_Octobre_Argus de la presse

 

Pour ce 3e trimestre 2016, une forte majorité de femmes politiques ont vu leur médiatisation baisser dans les médias traditionnels et sur Twitter en raison certainement de la période estivale.

Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, est l’une des femmes politiques ayant vu sa médiatisation augmenter sur les médias traditionnels (+33% pour 66 532 occurrences) et sur Twitter (+40% pour 63 267 tweets). En juillet 2016, l’annonce de l’abrogation de la circulaire punissant les gynécologues orientant leurs patientes vers l’étranger pour y pratiquer une PMA et l’adoption de l’amendement interdisant les châtiments corporels envers les enfants mettent la Ministre sur le devant de la scène. Mais c’est le projet permettant aux pharmaciens d’invoquer une clause de conscience qui pourrait entraîner le refus de délivrer des moyens de contraception par les pharmaciens si cela heurtait leurs convictions personnelles qui offre le plus de visibilité à la Ministre. Fermement opposée à cette disposition, la Ministre mobilise les médias et les twittos appelant l’Ordre des Pharmaciens à réaffirmer son attachement « à assurer aux femmes leur autonomie et la liberté de choisir leur contraception ».

Si Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable, voit sa médiatisation légèrement baisser dans les médias traditionnels par rapport au trimestre précédent (-2% à 45 585 occurrences), sur Twitter le volume de tweets la citant augmente de +5% (à 42 437 tweets). Le projet du gouvernement d’introduire dans les bases de calcul de l’APL (aide aux logements), le patrimoine des familles (les livrets d’épargne et les biens immobiliers en résidence secondaire) conduit la Confédération nationale du logement à demander à la ministre du Logement Emmanuelle Cosse «d’exclure ces livrets du calcul du patrimoine».

En dépit d’une baisse du volume de médiatisation, Najat Vallaud-Belkacem demeure la Femme politiques la plus citée dans les médias traditionnels (158 983 occurrences) et sur Twitter (149 221 tweets). La Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est sans surprise sous le feu des projecteurs durant la rentrée scolaire, période propice aux annonces du gouvernement dans ce domaine.
Ségolène Royal qui était en tête des femmes politiques les plus citées dans les médias traditionnels au 2e trimestre, recule à la 2e position à 79 895 occurrences. Sur Twitter, elle conserve sa 2e place de femme politique la plus citée avec 67 104 tweets. L’escroquerie dont est victime en septembre 2016 Flora Royal, la fille de Ségolène Royal, génère le plus de visibilité pour la Ministre.

GRANDES ENTREPRISES : Delphine Ernotte Cunci en tête du classement loin devant ses homologues.

Les résultats de l’étude ci-dessous concernent les femmes dirigeant les plus grandes entreprises françaises les plus citées dans les médias et sur Twitter. Celui-ci met en avant, du 1er juillet au 30 septembre 2016, la part de voix des femmes dirigeantes parmi les 750 plus grandes entreprises en France.

 

Grandes entreprises_CP femmes_Octobre_Argus de la presse

 

Au cours de ce 3e trimestre 2016, Delphine Ernotte Cunci se hisse à la première place des femmes dirigeantes les plus citées dans les médias grâce à une augmentation de son volume d’occurrences par rapport au 2e trimestre 2016 (+16% à 1 413 occurrences). Cette rentrée audiovisuelle mouvementée explique cette remontée de la Présidente de France Télévisions dans les médias qui faisait déjà parler d’elle durant l’été. En effet, durant les JO, le CSA a été saisi par plusieurs spectateurs suite à des propos jugés racistes de la part de Thomas Bouhail, vice-champion olympique 2008 et désormais consultant gymnastique pour France Télévisions. La président du groupe se voit contrainte de recevoir le CRAN à la rentrée. Le lancement le 1er septembre 2016 de France Info, la chaîne d’info publique du groupe, médiatise considérablement Delphine Ernotte qui a largement soutenu le projet. Mais c’est finalement l’affaire Bygmalion qui la met sur le devant de la scène avec la diffusion d’un numéro d’Envoyé spécial sur le sujet. En effet, Michel Field, directeur de l’information, est farouchement opposé à la diffusion avant les primaires de la droite du reportage d’Envoyé Spécial consacré à l’affaire Bygmalion. Après de longues tractations entre Elise Lucet, présentatrice d’Envoyé Spécial, Michel Field et Delphine Ernotte, le reportage sera bel et bien diffusé le 29 septembre sur France 2.

Le 9 septembre, Elizabeth Borne, PDG de la RATP, répond aux questions de Patrick Cohen sur France Inter et fait de nombreuses annonces (déploiement du réseau 3G/4G dans le métro, les investissements, la sécurité) qui sont très largement relayées dans les médias traditionnels où elle voit sa médiatisation augmenter de +16% (441 occurrences) tandis que son nombre de citations augmente de 55% (321 tweets).

Au cours ce 3e trimestre, Jackson Linda, directrice générale de Citroën, fait son entrée à la 3e place de ce baromètre des Femmes dirigeantes les plus citées dans les médias traditionnels avec 108 occurrences la citant, en raison notamment du Salon de l’automobile qui se déroule actuellement à Paris.

Enfin, la présentation du plan stratégique du groupe Korian, permet à sa présidente Sophie Boissard d’augmenter de +85% le volume de citations la concernant dans les médias traditionnels.

Sur Twitter, Corinne de Bilbao, présidente de General Electric, fait une entrée fracassante à la 5e position de ce podium grace à une augmentation de +285% du volume de tweets la citant. Sa participation à une table ronde intitulée « La grande accélération numérique : nouveaux usages, nouveaux défis » et organisée dans le cadre du Monde Festival le 18 septembre 2016, est largement commentée sur le réseau social.

ANIMATRICES DES CHAINES DE LA TNT : Enora Malagré indétrônable.

L’Argus de la presse a également réalisé une étude autour des animatrices des chaînes de la TNT les plus citées dans les médias sur le second trimestre 2016. Celui-ci met en avant, du 1er juillet au 30 septembre, la part de voix des animatrices des chaînes de la TNT dans les médias traditionnels et sur Twitter.

Animatrice des chaines TNT_CP femmes_Octobre_Argus de la presse

 

Bien qu’en recul sur Twitter, Enora Malagré continue en ce 3e trimestre son ascension dans les médias traditionnels où elle est s’affiche comme l’animatrice la plus citée (+40% à 2 437 occurences). Au-delà des habituelles frasques et actualités people de la jeune animatrice, c’est surtout sa parodie du clip ultra sexy « Fade » de Kanye West qui fait parler d’elle.

Claire Chazal qui s’affichait en 4e position des animatrices les plus citées dans les médias traditionnels au 2e trimestre, remonte à la 2e position avec près de 1800 occurrences la citant. Son arrivée sur la nouvelle chaîne d’information Franceinfo a fait grand bruit car elle ne présentera pas un journal d’information mais la météo augmentant par ce biais sa médiatisation.

La déprogrammation de l’interview d’Arnaud Montebourg dans Punchline, sur C8 hisse Laurence Ferrari à la 3e place des animatrices les plus citées dans les médias traditionnels avec une augmentation de +32% du volume d’occurrences la citant. L’animatrice qui devait présenter le premier numéro de sa nouvelle émission a ainsi été contrainte de l’annuler en raison de la désafection du candidat à la présidentielle.

La présentation de Ninja Warrior, le jeu estival diffusé sur TF1, permet à Sandrine Quétier de faire son apparition dans ce baromètre avec une augmentation de +11% de son volume d’occurrences par rapport au 2e trimestre. Le succès de l’émission est également l’occasion pour les médias de relayer sa participation renouvelée dans Danse avec les stars au coté de Laurent Ournac.

Sur Twitter, toutes les animatrices sont en recul à l’exception de Laurence Boccolini qui fait également son entrée à la 4e place du podium des animatrices les plus citées sur le réseau social avec une hausse de 15% à 16 421 tweets. Sa tribune publiée sur Facebook suite aux attentats du 14 juillet à Nice a été largement commentée. Mais c’est surtout son clash avec Jeremstar sur Twitter qui a fait réagir la communauté. Le blogueur a publié un extrait de son interview dans Public où il explique que Laurence Boccolini est l’animatrice la plus mal habillée. Piquée au vif, Laurence Boccolini réplique sur Twitter et fait exploser sa visibilité sur le réseau social, suscitant la sympathie de toute la communauté.

 

 

Analyse de  Leïla LEVEQUE – Responsable Audience & Relais d’influence – Média & Publics Insights

« Sur le volet politique, il est intéressant de constater que les prises de position de Laurence Rossignol sur le droit des femmes et des couples homosexuels lui permettent de se hisser en bonne place des femmes politiques les plus citées dans les médias. Si ces sujets font largement débat, l’investissement de la Ministre la place sur le devant de la scène et par ce biais, médiatise ces sujets sensibles au point sans doute d’infléchir sur les décisions. L’ordre des pharmaciens a en effet renoncé à son débat sur la clause de conscience des pharmaciens ».

« Du coté des femmes dirigeantes, Delphine Ernotte Cunci dépasse encore très largement les autres femmes dirigeantes encore faiblement visibles dans les médias. Sans nécessairement être actrice de son actualité, la présidente de France Télévisions est au cœur de la médiatisation des femmes dirigeantes en raison sans doute de l’enjeu que constitue l’avenir du groupe qu’elle dirige. Enfin, si les animatrices Enora Malagré et Valérie Benaïm sont toujours en tête des animatrices les plus citées, on constate que Laurence Boccoloni parvient à tirer son épingle du jeu ce trimestre. Son clash avec Jeremstara a en effet été l’occasion de démontrer sa capacité à répliquer et son sens de la répartie. Ce troisième trimestre aura ainsi montré des Femmes engagées, avec un fort caractère et capable de se jouer des médias et des réseaux sociaux pour retourner les situations ».
*Ces baromètres sont réactualisés tous les trimestres de manière à suivre la médiatisation de ces personnalités durant toute l’année 2016.

METHODOLOGIE
Les baromètres ont été réalisés par l’Argus de la presse sur la période du 1er août au 30 septembre 2016.
Le panel « femmes dirigeantes » est composé des femmes exerçant un mandat de Direction générale dans les 750 premières entreprises établies en France en termes de chiffre d’affaires.
Le panel « médias » est composé des femmes animatrices des chaînes de la TNT sur les créneaux access prime-time et prime time.
Ces baromètres ont été établis à partir du scan de tous les médias francophones : presse (8953 titres de presse), audiovisuel (3170 émissions radios et 2800 émissions télévisions), web éditorial (14437 sites web) et sur Twitter.
La répartition des voix correspond à la présence des mots clés (noms des individus) recherchés sur le volume total des documents.
A propos de l’Argus de la presse : argus-presse.fr
Fondé en 1879, l’Argus de la presse, entreprise d’intelligence économique, est le partenaire de plus de 30 000 marques pour maîtriser leur réputation et leur influence, mesurer et nourrir leur stratégie de communication et accompagner leur stratégie de développement. L’Argus de la presse se décline en 3 pôles d’activités : Media Intelligence, Media et Publics Insights et Market Intelligence.
Le Pôle Media Intelligence vous aide à piloter votre influence et votre réputation auprès des médias et de l’opinion.
Le Pôle Medias & publics insights vous aide à mesurer et nourrir votre stratégie de communication.
Le Pôle Market Intelligence détecte et analyse les tendances, opportunités, risques et acteurs déterminants pour vous accompagner dans vos axes de développement.
En quelques chiffres : surveillance de 23 000 médias en France ou 150 000 000 sources web 2.0 internationales, analyse mensuelle de 18 000 heures radios-TV, 6 500 000 pages presse & web éditorial et 15 000 000 contenus médias sociaux.

 

La promesse de l’Argus de la presse est d’accompagner les marques et organisations sur l’ensemble du cycle de la communication et de l’information. Avec une connaissance technologique développée et maîtrisée dans le traitement, l’analyse et la mise à disposition de l’information et une équipe dédiée d’experts en intelligence économique, l’Argus de la presse a su s’imposer sur le marché français comme le partenaire privilégié des directions de la communication, marketing et stratégie des entreprises.
Retrouvez toute l’actualité de la profession sur culture-rp.com

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire