Interview de Christine Trembleau, Responsable Marketing & Communication du Conseil International des Archives

25 octobre, 2016 25 octobre, 2016   25 octobre, 2016 0 commentaire

Culture RP a rencontré Christine Trembleau, Responsable Marketing & Communication du Conseil International des Archives pour nous souligner l’importance des enjeux de cette institution et nous donner quelques informations sur le Congrès International des Archives qui a eu lieu à Séoul en septembre 2016.

L’image que se fait le public des archives est imprécise : souvent confondues avec les bibliothèques, les archives continuent d’être perçues uniquement comme des documents à usage interne, difficiles d’accès et n’offrant d’intérêt que pour les seuls historiens. Cette perception biaisée a un impact sur la profession d’archiviste et sur les ressources humaines et financière que les administrateurs consacrent à l’archivage dans leurs entreprises. C’est dans ce contexte que le Conseil International des Archives (ICA) a créé la journée Internationale des archives en 2008 – correspondant au 60e anniversaire de l’ICA, afin que le grand public ait accès aux coulisses de ce métier passionnant à travers un évènement universel et authentique.

« En travaillant à améliorer la gestion des archives, l’ICA contribue à la sauvegarde et à l’enrichissement de la mémoire du monde. Fort d’environ 1600 membres provenant de 199 pays et territoire, la vocation du Conseil est de canaliser la diversité culturelle portée par ses membres pour dégager des solutions professionnelles efficaces et faire surgir une profession ouverte aux innovation et aux adaptations ». David Leitch, Secrétaire général de l’ICA.

Christine Trembleau ICA Pour Culture RP

 

Quel a été votre parcours et quel a été la motivation première d’être Responsable Marketing et Communication de l’ICA ?

J’ai rejoint l’équipe de l’ICA en tant que Responsable Marketing et Communication en septembre 2015.

Diplômée d’un Master Négoce et Affaires Internationales suivi d’une expérience de plus de 25 ans en Marketing et Business Développement, j’ai un double parcours en Entreprise et en Agence. J’ai mené à bien de nombreux projets pluri-disciplinaires dans des contextes internationaux avec une forte culture de l’engagement et du résultat. Au cœur de chacun, le développement ou l’amélioration des performances était un enjeu majeur.

Avec de nombreuses expériences professionnelles allant de la multinationale à la PME, j’ai eu l’opportunité d’accompagner la mutation digitale de nombreuses entreprises BtoB et BtoC en pilotant des sites de e-commerce et en développant de nouvelles offres produits et services.
Aujourd’hui je suis fière de faire partie de l’équipe du Secrétariat Général de l’ICA pour l’accompagner dans son développement et dans l’élaboration de sa stratégie marketing et de communication jusqu’à sa mise en œuvre opérationnelle.

Fondé en 1948, le Conseil International des archives est l’organisme de coopération internationale des archivistes. Ses missions sont de promouvoir la préservation et l’accès aux archives dans le monde entier. Quels sont ses objectifs précisément ?

L’ICA rassemble les institutions nationales d’archives, les associations professionnelles d’archivistes, les Archives régionales et locales, les Archives d’autres organismes publics et privés. Il accueille aussi des archivistes à titre individuel. Depuis plus de 65 ans, l’ICA défend la gestion efficace des archives et la protection matérielle du patrimoine écrit, pour produire des normes reconnues et de bonnes pratiques et pour encourager le dialogue, les échanges et la transmission de ces connaissances au-delà des frontières nationales.

Ses objectifs sont définis en quatre points essentiels :

#1 Encourager et soutenir le développement des archives dans tous les pays, en coopération avec d’autres organismes intergouvernementaux et organisations internationales non gouvernementales;
#2 Promouvoir, organiser et coordonner le développement des bonnes pratiques et des normes, ainsi que d’autres activités dans le domaine de la gestion des documents et des archives;
#3 Établir, entretenir et resserrer les relations entre archivistes de tous pays et entre toutes institutions et organismes professionnels, publics ou privés, où qu’en soit situé le siège, dont les activités ont trait à l’administration ou à la conservation des documents et des archives ou à la formation professionnelle des archivistes, tout particulièrement par le biais d’échanges d’informations;
#4 Faciliter l’utilisation et la mise en valeur des documents d’archives en faisant connaître plus largement leur contenu et en facilitant l’accès.

L’ICA est une organisation neutre non-gouvernementale, financée par ses membres et dont l’action est liée aux activités de ses membres très divers. Fort d’un réseau mondial, le Conseil International des Archives œuvre avec les décideurs au plus haut niveau et collabore étroitement avec des organisations intergouvernementales comme l’UNESCO et la Banque Mondiale. Il a également de forts liens avec d’autres organisations non gouvernementales, comme le Comité International du Bouclier Bleu.

Les archives consignent les décisions, les actions et les mémoires, elles constituent un patrimoine unique et irremplaçable. Par quelles valeurs s’inscrivent-elles dans la déclaration adoptée par la 36ème session de la Conférence générale de l’UNESCO et quel en est l’importance pour tous les publics ?

Le Conseil international des Archives (ICA) a pour objectif la gestion efficace des archives et la conservation, le traitement et l’utilisation du patrimoine archivistique mondial ; à ce titre, il représente les professionnels des archives du monde entier.

Mais elles sont des objets fragiles et vulnérables. Les archives représentent une richesse sans équivalent. Elles sont le produit documentaire de l’activité humaine et en tant que telles constituent des témoignages irremplaçables des événements passés. Elles garantissent le fonctionnement démocratique des sociétés, l’identité des individus et des communautés et la défense des droits de l’homme.

Sources d’informations fiables pour une gouvernance responsable et transparente, les archives jouent un rôle essentiel dans le développement des sociétés en contribuant à la constitution et à la sauvegarde de la mémoire individuelle et collective.

L’ICA consacre ses efforts à protéger et à garantir l’accès aux archives par la communication sur le métier, l’établissement de normes, le développement professionnel des archivistes et la mise en œuvre d’un dialogue entre archivistes, décideurs, producteurs et utilisateurs des archives.

L’accès le plus large aux archives doit être maintenu et encouragé pour l’accroissement des connaissances, le maintien et l’avancement de la démocratie et des droits de la personne, la qualité de vie des citoyens.

A cette fin, tous les membres de l’ICA reconnaissent le rôle des archivistes qui, en tant que professionnels bénéficiant d’une formation initiale et continue, servent leurs sociétés respectives en appuyant la création des documents, en procédant à leur sélection, leur préservation et en les rendant accessibles pour leur utilisation.

La Déclaration Universelle des Archives qui a été adoptée le 10 Novembre 2011, est l’expression succincte et puissante de l’importance des archives dans la société moderne. Archivistes, gestionnaires de documents, décideurs de tous pays et défendeurs de la mémoire de l’humanité, pour célébrer le 5ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Archives, venez apposer votre signature en ligne !

Pour s’adapter au mieux à l’ère des réseaux sociaux, l’ICA a mené plusieurs actions de communication. Quelles sont-elles, ses limites et comment les collaborateurs s’investissent-ils individuellement dans ce plan d’action ?

De nombreux services d’archives et associations professionnelles du monde entier utilisent désormais les médias sociaux pour promouvoir les archives et le travail des archivistes, mais également pour sensibiliser le public et les décideurs aux problématiques du métier. Il était important que l’ICA se mette à jour sur ce niveau de communication.

Créé en 2009-2010, le site Internet de l’ICA commençait à accuser le passage du temps et ne répondait plus aux attentes légitimes de nos membres.

Avec Marianne Deraze, chef de projet responsable du site Internet au secrétariat de l’ICA, nous avons pu aborder une mise à niveau concrète. Le nouveau site dispose désormais de la souplesse et des fonctionnalités nécessaires aux applications mobiles et aux réseaux sociaux, un onglet proposant l’espagnol ainsi que l’e-paiement permettant le règlement des cotisations des membres et le versement de dons au FIDA (Fonds International de Développement des Archives). Le nouveau portail a été dévoilé à l’occasion du Congrès International à Seoul.

Du côté des réseaux sociaux, la page Facebook (ICA International Council on Archives) qui a été rejointe en 2013 par un compte Twitter @ICArchiv, sont depuis peu soutenus par des comptes spécifiques ICA New Professionals / Nouveaux Professionnels Facebook et Twitter @ICArchiv_NP qui ciblent les centres d’intérêts des jeunes archives ayant moins de 5 ans d’expérience professionnelle. De plus, nous mettons désormais tout en œuvre pour développer au maximum notre présence sur les réseaux sociaux en respectant les préférences de chaque zone géographique avec l’implication de Community Managers locaux. Par exemple, nous allons prochainement ouvrir des comptes WeChat et Weibo en Chine.

L’ICA a également initié une campagne de communication sur les réseaux sociaux avec les services d’archives du monde entier et le grand public pour célébrer la JIA Journée Internationale des Archives le 9 juin avec le hashtag #IAD16. Sur le site internet de l’ICA, des supports de communication (Affiches, brochures, marques-pages) étaient téléchargeables dans plusieurs langues, pour inciter tout un chacun à célébrer et partager cette journée via les réseaux sociaux, son entreprise ou son cercle familial.

Cette année la journée internationale des archives était sous le signe de l’harmonie et de l’amitié, pourquoi ?

 

IAD 9 juin 2015 Journée internationale des archives

 

Le 9 juin dernier, sous le thème « Archives, Harmonie et Amitié », la Journée Internationale des Archives a changé de formule en reprenant le thème de son Congrès annuel, qui s’est déroulé en septembre 2016 à Seoul et s’est tournée davantage vers le grand public.

Cette thématique met en valeur le sens même de nos métiers d’archivistes. L’harmonie et l’amitié sont précieuses pour la collaboration et le partage des connaissances. Ce thème met également en évidence le rôle des archives dans la société ; la recherche de la compréhension et de sens à travers nos patrimoines culturels et sociaux.

 

 

Depuis sa création en 2008, la Journée Internationale des Archives a pour but de faire prendre conscience l’importance des archives, les avantages d’un bon archivage pour établir une gouvernance de qualité et la nécessité de conserver les archives sur le long terme, et de faciliter l’accès à celles-ci.

En 2016, les nouveaux objectifs de la JIA ont offert aux archivistes du monde entier la possibilité de partager leur expérience et de faire prendre conscience au grand public l’importance de leur travail.

L’enthousiasme suscité par cette nouvelle formule témoigne de la motivation des archivistes à parler de leur profession au plus grand nombre. Il faut que nous montrions que ce métier est ludique, accessible et varié et que leur expertise est utile à tous ! La célébration du 9 juin est un moyen de connecter archivistes, gestionnaires de documents, donateurs, usagers, bénévoles, partenaires du monde entier entre eux … et avec le grand public. Nous sommes fiers d’offrir une tribune d’expression à ce métier.

En lien avec la Conférence ou le Congrès annuel organisé en fin d’année, la JIA met en place des relations pérennes afin de maximiser son impact et son ouverture auprès du grand public et des leaders d’opinion. A travers une campagne de communication interne et externe, l’organisation de cette journée festive est en passe de devenir un rendez-vous incontournable.

 

ICA Séoul 2016

 

Le Congrès du Conseil international des Archives, s’est tenu à Séoul cette année. Pouvez-vous nous dévoiler le bilan de cette rencontre ?

Sous le thème « Archives, Harmonie et Amitié », les gestionnaires professionnels d’archives et de documents d’activité du monde entier ont été invités à proposer des contributions relatives aux sous-thèmes sélectionnés, tels que : évolutions dans le domaine de l’archivage à l’ère du numérique ; opportunités de collaboration au sein et en dehors du milieu archivistique ; utilisation et rôle des archives au service de la vérité, de la justice et de la réconciliation ; perspectives d’harmonie et d’amitié dans les initiatives archivistiques.

La conférence a également proposé des exposés relatifs aux populations autochtones et aux liens les unissant autant avec leurs propres archives et documentations qu’avec les travaux effectués par des communautés non-autochtones dans la gestion de documents et d’archives. D’autres exposés ont soulevé cette même question dans le contexte coréen, ou encore les initiatives prises par différents membres de l’ICA à travers le monde et les résultats obtenus.

Notre congrès a aussi servi de plateforme aux nouveaux professionnels souhaitant exprimer leur avis sur les différents enjeux en matière d’archives et de documents d’activité. L’objectif était double : il s’agit non seulement de passer en revue les différents défis, mais également de recenser les opportunités et les réalisations, le tout en vue de jeter les bases nécessaires à la préservation de l’harmonie et de l’amitié dans le monde archivistique.

A la suite ce cette semaine stimulante composée d’ateliers, d’affichages, de présentations et d’expositions, le Congrès de l’ICA à Séoul s’est conclu par la signature et la publication d’un communiqué conjoint.

Le Président des Archives nationales de Corée, M. Sang-Jin Lee, et le Président du Conseil international des Archives, M. David Fricker, ont signé et publié « Archives, Harmonie et Amitié : ou comment perpétuer l’esprit de Séoul ». Ce communié saisit l’enthousiasme du congrès et la détermination des professionnels des archives et de la gestion de documents du monde entier. Il nous engage à contribuer activement à notre société de l’ère numérique en partageant librement notre savoir professionnel et notre expertise.

Il engage également le Conseil international des Archives à agir pour faire reconnaître les documents comme ressource informative, pour le développement d’une politique de conservation numérique, pour un financement durable et le développement de ressources humaines, pour le soutien aux initiatives des organisations internationales en matière de stratégie et le renforcement de la coopération internationale.

Nous avons le plaisir de publier conjointement cet engagement à agir et à rendre ce communiqué disponible en anglais, français, coréen et chinois.

Enfin, le thème de la Conférence 2017 ALA-ICA qui aura lieu à Mexico en fin d’année a été dévoilé à Séoul « Archives, Citoyenneté et Interculturalisme ». Dans l’aire du temps ce thème reflète parfaitement les préoccupations de nos sociétés et sera abordé dès le vendredi 9 juin 2017 lors de la Journée Internationale des Archives.

Tout le monde peut célébrer la Journée International des Archives. Alors vous, qu’allez-vous organiser lors de cette journée ?

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire