Thierry Wellhoff nous en dit plus sur la nouvelle mission et la nouvelle organisation de Wellcom

14 novembre, 2016 14 novembre, 2016   14 novembre, 2016 0 commentaire

Vous avez annoncé il y a quelques semaines une nouvelle mission et une nouvelle organisation. Pourquoi de tels changements. Et pourquoi maintenant ?

Face aux nombreux bouleversements qu’a apporté et qu’apporte toujours le digital, les entreprises et plus globalement les organisations sont fortement questionnées sur l’ensemble de leur communication. Qu’elle soit marketing avec de nouveaux équilibres multicanal à imaginer, ou qu’elle soit corporate, pour gérer leurs échanges avec leurs parties prenantes et soutenir leur réputation, les entreprises sont aujourd’hui amenées à réinventer complètement leur communication.

Nous sommes passés d’une communication verticale, encadrée, à des interactions horizontales, multiples et de plus en plus complexes à appréhender dont la maitrise n’obéit plus aux habitudes et aux usages du passé. Si la communication globale a pu être considérée comme une invention des années 80 pour permettre aux agences de proposer à leurs clients des services plus nombreux et diversifiés, elle est devenue, avec le digital, à la fois horizontale et verticale.

Thierry Wellhoff
Car le métier de la communication n’est plus seulement – et de loin -celui de l’impact, de la séduction et la stimulation mais fondamentalement celui de l’expertise relationnelle avec l’ensemble des publics. Cette expertise de la relation est devenue indissociable des autres dimensions de la communication. Les concepts créatifs sont toujours au cœur des campagnes mais les stratégies de contenu, désormais essentielles, guident, organisent puis irriguent l’ensemble des canaux de communication.

Les organisations attendent aujourd’hui des stratégies qui transcendent les différentes techniques de communication et qui sont à même de donner plus de sens. Elles doivent pour cela s’appuyer sur des partenaires à la fois à même de comprendre leurs enjeux stratégiques, disposant d’une culture profonde de la communication, capables en outre de piloter des campagnes avec des outils multiples avec des KPI clairs et identifiés.

C’est à partir de ces constats que nous avons repensé globalement à la fois notre mission, notre organisation interne et notre offre. Autour du conseil, du planning stratégique et de la création, ce sont cinq pôles d’expertise animés chacun par des experts. Ils offrent non seulement des compétences éprouvées mais aussi une grande capacité à travailler de concert comme nous avons eu l’occasion de le mettre en œuvre pour des clients diversifiés dans de nombreux secteurs d’activité.

Pourquoi maintenant ? Cela fait suite à l’intégration des équipes de La Maison Link début 2016 qui est venue conforter une démarche en profondeur entreprise à peu près un an auparavant.
Ces deux éléments se sont ajoutés pour contribuer à la naissance d’une mission renouvelée et d’une nouvelle organisation.

Comment se présente cette nouvelle offre ?

Autour d’une nouvelle expression de sa mission : « Donner plus de sens à la communication », qui se justifie notamment par nos travaux en profondeur sur les valeurs et sur une modélisation de marque via une plateforme de nouvelle génération dénommée Origami System®, Wellcom présente une nouvelle organisation développée sur cinq pôles d’expertise.

 

Origami par l'Agence Wellcom

 

Chacun de ces pôles, supervisés par des Directeurs Associés et Directeurs conseils, est nommé par un verbe d’action exprimé, pour des raisons de cohérence de marque, en anglais :

Inspire : Branding, Communication corporate et 360°
Influence : Stratégies d’influence, crise et affaires publiques
Convince : Relations publics on et off line
Link : Relations publics Consumer & Lifestyle
Activate : Digital marketing

En quoi une agence telle que Wellcom, connue aujourd’hui essentiellement comme une agence de relations publics, est-elle crédible pour intervenir sur l’ensemble de ces champs ?

Nous sommes effectivement identifiés avant tout comme une agence de relations publics mais ce positionnement ne fait que refléter une réalité bien plus complexe. Depuis sa création (en 1981), l’agence est toujours intervenue de façon plus ou moins affirmée sur différents champs de communication. L’agence a ainsi produit des campagnes aussi bien grand public pour des marques telles que Monsieur Meuble et plus anciennement des marques comme Leerdammer, Veka ou encore Bayer, Qualibat, Tarkett, Exco… Mais aussi des dispositifs digitaux performants pour l’ASNAV ou pour la Mutualité Française sans parler des nombreuses marques que l’agence accompagne en termes de veille, de gestion de réputation/ d’affaires publiques, de community management ou de communication de crise. L’agence a la capacité d’accompagner ses clients sur tout ou partie de ses domaines d’expertise qui, d’une certaine manière sont toujours des systèmes de relations avec les publics.

Comment voyez-vous le développement de l’agence dans les années futures ? Et quelle part les Relations Publics vont-elles représenter à l’avenir dans les activités de l’agence ?

Wellcom réalise en 2016 une marge brut qui avoisine les 10 M€ et s’est fixé un objectif 2017 de l’ordre de 11 M€. Si hier, nous pouvions considérer que les relations publics représentaient environ 60% de notre activité, il est difficile aujourd’hui de dire combien cette activité représente tant les techniques de communication sont de plus en plus imbriquées. Nous sommes convaincus qu’avec le digital la communication est devenue nécessairement globale et conversationnelle, c’est notre métier d’aujourd’hui et résolument celui de demain.

 

 

 

 

Marc Michiels :

– Chargé de la ligne éditoriale, Interviews : Culture RP
– Community Manager : @Culturerp  @Argusdelapresse
– Artiste, Écrivain et Critique Littéraire : @lemotlachose @LaCauselit

 

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire