La communication expliquée à mon patron, aux éditions Johnson & Brownson

19 décembre, 2016 19 décembre, 2016   19 décembre, 2016 0 commentaire

Culture RP vous a déniché LE cadeau parfait à offrir à votre patron pour Noël 😉
Il sera l’occasion de lui faire passer quelques messages sur le ton de l’humour que nous, communiquants, avons parfois du mal à faire passer en interne.

Laurent Sabbah

A user sans modération !

« La communication expliquée à mon patron »
disponible sur Amazon au prix de 18.50 €

3 questions à Laurent Sabbah, auteur de « La communication expliquée à mon patron »

Comment est née l’idée de ce livre qui est une réflexion iconoclaste, sous une forme légère et non moins profonde sur l’univers de la communication d’entreprise ?

D’un constat : l’incommunication est un phénomène présent dans les entreprises et les transformations digitales ne semblent pas remédier à cette situation et même pourrait l’empirer. Lorsque l’on sait que le désengagement touche 80% des salariés (études Deloitte et Gallup), que près de la moitié des collaborateurs ne croit pas au discours de leur propre entreprise (étude Makheia-Occurrence) ou qu’un collaborateur passe en moyenne 18% de son temps sur internet à des fins personnelles (étude Olfeo), c’est très interpellant pour nous professionnels de la communication. Je pourrais également parler du développement du burn-out, selon les médecins du travail, du bore-out ou du brown-out. Il me paraît important de se demander pourquoi et de quelle façon la communication peut contribuer à améliorer cette situation. Dans le même temps, la communication des dirigeants est de plus en plus verrouillée alors que les espaces numériques sont de plus en plus ouverts. Un paradoxe. La communication corporate est tiraillée par de fortes discordances entre le discours et l’action. Ce sont ces sujets que j’ai eu envie d’explorer en m’appuyant sur des échanges avec mes confrères et consoeurs et sur mon expérience.

Pourquoi avoir utilisé une forme narrative particulière et originale : la « réalitéfiction» ?

Parce que l’imaginaire est une façon efficace d’accéder au réel grâce à une prise de distance et à du recul. Je crois que le détour, notamment par l’humour, enrichit la réflexion. Avoir le nez collé à la vitre ne permet pas de voir les choses clairement. De plus, j’aime aborder les sujets sérieux sans trop me prendre au sérieux. Sur la communication, il y a de très bons ouvrages académiques ou pratico-pratiques. J’ai tenté de jouer sur les deux registres pour écrire un livre hybride en quelque sorte.
Qu’est-ce que tout cela dit de la communication des dirigeants d’entreprise ?

Qu’ils ont besoin de se protéger pour gérer leur peur, et qu’il pense qu’une communication mécanique sans « un fil qui dépasse » est garante de leur crédibilité. Je pense que c’est l’inverse. Les éléments de langage, qui sont du discours congelé donc froid, peut nuire à l’efficacité de celui qui le porte surtout que dans la majorité des cas, c’est un autre « cerveau » qui l’a pensé et écrit. Il suffit d’observer les interventions d’un Carlos Ghosn, d’un Bernard Arnaud ou d’un Vincent Bolloré pour comprendre pourquoi la défiance est très présente dans les entreprises avec son corollaire, le désengagement. Je me demande si certains patrons ne se parlent pas à eux-mêmes en pensant parler aux autres et cela afin de se rassurer. C’est une intuition que seul Monsieur Freud pourrait confirmer !

Laurent Sabbah dirige actuellement un cabinet de conseil et de formation en communication. Il a été journaliste dans l’audiovisuel (RTL-TV, France 3, La Cinq, France Ô) puis consultant au sein de l’agence nord-américaine Edelman (communication). Entre 2000 et 2015, il a été Directeur de la communication interne du Club Med.

 

 

 

Carole Mazurier :
Rédactrice en chef de Culture RP et Responsable Communication Externe de l’Argus de la presse / Linkedin / @Argusdelapresse / @CultureRP

 

 

 

Articles en relation :

Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à laisser une réponse.

Laisser un commentaire